Forte de son expérience dans la formation d’ingénieurs à Angers, le groupe ESEO se lance à la conquête de Paris. L’école ambitionne de diplômer 500 étudiants sur son tout nouveau campus à Vélizy d’ici 3 ans. Retour sur toutes les nouveautés du groupe avec son directeur, Olivier Paillet.

 

Olivier Paillet, directeur du groupe ESEO © ESEO

Auparavant, le groupe ESEO ne proposait que des classes préparatoires sur ses campus de Dijon et de Paris et un semestre d’échange international à Shanghai et une formation en cycle ingénieur à Angers. Aujourd’hui, l’école apporte son savoir faire et sa formation ingénieur dans ses nouveaux locaux de Vélizy. « Nous souhaitons mettre la priorité sur la région parisienne. 40 % des emplois R&D se trouvent ici. De plus, c’est un lieu fort d’attractivité pour les étudiants. Le lieu d’études est déterminant dans le choix des formations, c’est le critère numéro 1. Il y avait une vraie attente d’une formation à Paris », explique le directeur du groupe.

 

Former les ingénieurs de l’« Internet des Objets »

Pour accompagner ses nouveaux locaux, le groupe ESEO a élargi son offre de formation. « Nous avons voulu prendre en compte les attentes des professionnels de l’« Internet des Objets » ». L’école proposera à Vélizy les options suivantes :

• Big Data

• Cyber-sécurité

• Ingénierie financière

• Ingénierie d’affaires et direction de projets

• Robotique et Usine du futur

• Transports et Véhicule intelligent

S’ajoutera la possibilité de suivre ces parcours en recherche ou en entrepreneuriat.

 

Pour visiter le nouveau campus :

http://www.eseo.fr/velizy/index.html

 

Avec cette nouvelle formation, le groupe ESEO compte augmenter le nombre d’échanges internationaux. « Nous allons favoriser les échanges internationaux et proposer une 5e année entièrement en anglais. C’est une langue importante dans la pratique du métier d’ingénieur. Entre 15 à 20 % de nos diplômés débutent à l’étranger. Par conséquent, ils ont pour obligation d’avoir minimum 785 au TOEIC pour obtenir leur diplôme. »

 

Pourquoi Vélizy ?

Le choix de Vélizy n’est pas dû au hasard. La ville regorge d’écoles, de clusters, de centres de recherche et d’entreprises. « Environ 200 entreprises de la tech sont concentrées à Vélizy : Bouygues, Hitachi, Bouygues, Safran, Eiffage. C’est un environnement technologique magique, favorable au développement de relations école-entreprises. Nous retrouvons également des clusters en aéronautique et défense, en énergie et climat, etc. L’école se situe au sein de l’EPA Paris-Saclay et est donc baignée dans l’innovation. »

 

En outre, Vélizy offre de nombreux avantages aux étudiants : un IUT de l’Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, 4 résidences étudiantes pour un total de 535 logements, des lieux de loisirs comme le centre commercial Vélizy 2, ainsi que la proximité des transports : RER C, M°13, T6.

 

ESEO : une formation basée sur l’éthique

L’éthique et la transmission de valeurs sont les points clés de la formation de l’ESEO, en addition à sa spécialisation dans les sciences et les technologies de l’information et de la communication. « Nous formons des ingénieurs sur la base des valeurs O.S.E.R. pour Ouverture, Solidarité, Engagement, Respect. Nous voulons transmettre un certain savoir-être à nos étudiants. Nos diplômés sont organisés, rigoureux et sont des personnes de confiance », insiste le directeur de l’ESEO.

Le groupe ESEO en quelques chiffres :

61 ans d’expérience

1 300 étudiants

5 400 diplômés

Une association reconnue d’Utilité Publique

Label EESPIG

Taux d’embauche après 6 mois de 100 % avec 90 % de CDI (chiffres 2016)

82 % des étudiants embauchés avant l’obtention du diplôme (chiffres 2017)

Possibilité de faire une prépa à l’international (avec un semestre à Shanghai)

80 % du cursus en pédagogie par projets

Un nouveau campus de 3 000 m2 dont 400 consacrés à la vie étudiante

Pour découvrir des opportunités dans les plus grandes entreprises et des témoignages de dirigeants inspirants, c’est par ici : 

Plastic Omnium : le handicap nous concerne tous !

Agnès Rabuel, chargée de Mission Handicap travaille pour renforcer l’engagement des collaborateurs de l’équipementier automobile en France sur le handicap

Imaginez une ville plus connectée et ecofriendly avec SPIE CityNetworks

Acteur majeur de la transition énergétique et numérique des territoires, SPIE CityNetworks offre le terrain de jeu idéal pour construire une société plus responsable.

Adova Group : l’humain au cœur de la transformation

ADOVA veut réveiller le marché des matelas et des canapés dépliables à grand renfort de technologies. Coulisses d’une transformation aussi bien numérique que managériale.

Cdiscount : le e-commerce en mode inclusion !

Cdiscount, une entreprise handi inclusive. Sa DRH, Nathalie Estrada (ICN Business School 96) et son DSI Frédéric Eich vous expliquent pourquoi les jeunes diplômé(e)s en situation de handicap ont toute leur place chez le leader du e-commerce...

ORPEA déploie son modèle de valeurs dans le monde

ORPEA : leader mondial de prise en charge de la Dépendance avec des établissements de santé dans 16 pays. Yves Le Masne, son DG, a gravi tous les échelons en 26 ans.

Bureau Veritas plus que jamais engagé pour le handicap

Depuis son 2e accord, la Mission Handicap de Bureau Veritas France relève de nouveaux challenges. Rencontre avec Nadège Moll Bourcereau, RRH et Responsable Mission Handicap

Le handicap droit au BUT

Sandrine Lenoble, Responsable RH & Handicap de BUT nous dévoile les clés du succès de l’inclusion de collaborateurs en situation de handicap.

Malakoff Médéric Humanis, un groupe à votre écoute !

Malakoff Médéric Humanis : une entreprise handi-friendly ? Assurément ! présentation avec Stéphanie Le Dorner, Responsable RH Qualité de vie au travail

Handicap : KONE mise sur l’ascenseur social

KONE se développe avec un objectif : l’accessibilité à l’ensemble du public. Nele Böcker Responsable Mission Handicap de KONE, nous en dit plus.

John Cockerill : la formation continue sur un plateau d’argent

Le centre de formation Campus Cockerill : le must pour les collaborateurs et clients du Groupe John Cockerill, selon sa directrice générale, Carole Ruhland.