Pour construire l’offre pédagogique d’une formation dans le Management des industries culturelles au sein d’une école supérieure de commerce, il est nécessaire de prendre en compte quelques éléments de marketing.

les secteurs de la culture et des industries culturelles ont besoin de managers et de spécialistes du marketing performants. Face à cette situation, le travail coordonné entre les acteurs du monde culturel et les sciences du management s’impose aujourd’hui comme une nécessité.
Ce constat, auquel la plupart des acteurs de la culture adhère, a permis l’ouverture du marché du travail dans le secteur culturel à de nouveaux profils de managers. En effet, les entreprises opérant dans ces activités font de plus en plus appel aux diplômés de grandes écoles de commerce. La formation en management de ces derniers, combinée à une spécialisation dans le management, le marketing et la communication dans le secteur de la culture, leur permet de prendre en charge, avec une forte implication et une grande efficacité, des postes de responsabilité au sein  de structures culturelles.
D’autre part, la variété et la multiplicité d’activités culturelles rendent compliquée la tâche des responsables de formation dans le management des entreprises culturelles. Traditionnellement, l’offre pédagogique d’une institution de formation supérieure répond à la demande du marché. Or, la mise en place de cette relation de réalité du marché avec l’offre pédagogique n’est pas si simple dans le secteur de l’enseignement du management culturel, car le marché culturel concerne des réalités diverses, multiples et complexes. De même, la caractéristique intangible des produits culturels, le rôle du prix dans « la consommation de culture », le comportement du consommateur culturel, etc., sont autant de spécificités qui doivent être prises en compte lors de la construction de l’offre pédagogique de toute formation en management et marketing des entreprises culturelles.

 

Trouver une place dans notre offre pédagogique pour la différenciation en management culturel
Pour les écoles supérieures de commerce qui ont pour objectif final de préparer des futurs cadres à des fonctions managériales dans les entreprises du secteur culturel, le défi est de construire un programme ouvert qui s’adapte aux besoins du marché, combinant sagement le pragmatisme d’un enseignement au sein de nos écoles (marketing stratégique, outils de communication, besoin de rentabilité, viabilité, outils managériaux, etc.) en incluant des enseignements spécifiques au management et marketing dans la culture, et l’enseignement d’un ensemble de valeurs spécifiques au marché culturel (engagement artistique, entrepreneuriat social et artistique).
Le résultat de cet exercice d’ingénierie pédagogique doit mener à un programme pédagogique cohérent, où des outils théoriques spécifiques soutiendront les capacités pratiques et de terrain de chaque diplômé. Il ne s’agit pas uniquement de connaître et analyser l’offre culturelle des produits et services culturels (nature des activités, des métiers, réseaux d’acteurs, types de produits, évolutions de la demande, tendances, etc.) mais aussi de savoir concevoir et gérer un projet culturel ou artistique (mobilisation de ressources financières et humaines, suivi budgétaire, gestion des plannings, etc.).
Au sein du Groupe ESC Dijon-Bourgogne, l’enseignement du Management des entreprises culturelles et industries créatives est l’un des axes prioritaires de l’école. Au fil des années, cette formation s’est consolidée grâce à une collaboration étroite avec les acteurs culturels de la région Bourgogne. La participation de ces acteurs se fait sous différentes formes, soit par une participation directe aux cours (incluant des enseignements sur des cas pratiques, des visites techniques de sites, des rencontres avec les équipes des différentes structures), soit par des commandes de projets culturels et des recherches. Sur ce dernier point, soulignons la signature d’un partenariat de recherche entre la spécialisation Culture et Industries Créatives de l’ESC Dijon et la direction de l’Opéra de Dijon concernant une étude sur la politique audiovisuelle et l’utilisation des réseaux sociaux dans la stratégie de communication de l’Opéra de Dijon. Cela constitue un exemple concret du travail coordonné entre les acteurs du monde culturel et l’offre pédagogique au sein des écoles de commerce en France.

 

Par Edwin Juno-Delgado, Responsable
de la Spécialisation Culture & Industries
Créatives du Groupe ESC Dijon-Bourgogne

 

 

 

Edwin.Juno-Delgado@escdijon.eu