Il y a « 12 000 bonnes raisons de parler du Groupe ESC Clermont ». Mais c’est à l’occasion de son centenaire que l’école supérieure de commerce en a profité pour réaffirmer son identité. Le 5 février 2018 à Clermont-Ferrand, Françoise Roudier, Directeur Général, et son équipe ont soufflé ensemble les bougies de cet anniversaire et proposé en cadeau son secret de jouvence.

 

C’est en 1919 que l’école supérieure de commerce ouvre ses portes à Clermont-Ferrand. 100 ans que la grande école de gestion et de management forme des étudiants à évoluer dans le monde professionnel. Conflits armés, crises économiques, transition numérique … L’école n’a jamais flanché et n’a cessé d’évoluer avec son temps. Une capacité de résilience et d’innovation que Françoise Roudier compte bien célébrer en ce début d’année 2019. Au programme : congrès, colloques, soirées festives …

#SchoolForLife Since 1919

Françoise Roudier, Directeur Général du Groupe ESC Clermont

Tous ces évènements s’accompagnent d’une campagne de communication. A l’honneur, les prénoms des 12 000 diplômés de l’école depuis 1919, inscrits un peu partout. « Nous souhaitions mettre en lumière la belle communauté de notre école, représentative de diversité et d’ouverture générationnelle, pour les remercier », explique la directrice. Un souvenir du passé pour préparer l’avenir.

Une belle illustration aussi de sa signature « School For Life Since 1919 ». « ESC Clermont est une école pour la vie, à jamais ancrée dans l’histoire de nos diplômés. Elle les aide à s’armer pour vivre la vie qu’ils désirent. » Comme ce fut le cas pour Gilles Chételat (promo 96), parrain de l’école pour ses 100 ans. En 2009, il cofonde la startup StickyAds.tv qu’il revend 7 ans plus tard pour 100 millions de dollars au géant des médias américain Comcast. Sa success story a fait le tour de la French Tech et inspire aujourd’hui les étudiants de l’ESC Clermont. « J’ai accepté de devenir leur parrain car mes études ont profondément marqué mon histoire. J’y ai appris tout ce qui m’a permis de faire marcher ma startup. Aujourd’hui je veux partager ce qui m’a été offert », s’enthousiasme-t-il.

 

Une approche « student centric »

Cet esprit de famille, c’est le reflet de la dimension humaine qui singularise le Groupe ESC Clermont. « Les étudiants ne sont pas des anonymes diplômés anonymement », tient à souligner Françoise Roudier. « Notre personnel les accompagne vers la réussite tout au long de leur vie. » Privilégier ainsi l’expérience étudiante passe indéniablement par le lancement d’innovations pédagogiques. Un nouveau lab ouvrira par exemple en 2019 au sein de l’école : le Graph Lab. Un espace d’expérimentation ouvert aux étudiants et entreprises partenaires en fonction de leurs besoins créatifs (studio photo, atelier d’infographie …).

3 filières de pointe sont également venues renforcer l’offre de formation pour répondre à de nouvelles attentes. Tout d’abord « Passion Sport » (en collaboration avec l’ASM Clermont Auvergne, le Clermont Foot et Le Coq Sportif) pour aider les sportifs à concilier sport et études. « Passion auto & mobilité », avec l’école d’ingénieurs Sigma, l’entreprise Michelin et le cluster CARA, pour former les « transformateurs » du secteur de l’automobile et de la mobilité. Et enfin la filière « Retail », pour coller au plus près des nouveaux usages des consommateurs et des besoins de ses partenaires (Auchan retail, Decathlon, Ikea, Legostore, Nature & Découvertes).

Double identité

« La qualité de la formation en management de l’ESC Clermont a permis de faire de Michelin (le plus gros partenaire de l’école) une des entreprises françaises les plus responsabilisantes en France », témoigne Jean-Paul Chiocchetti, DRH chez Michelin, surnommé « Monsieur ESC ». Une preuve de l’engagement territorial du Groupe ESC Clermont, tant auprès des entreprises locales qu’aux côtés des activités de la métropole auvergnate en participant par exemple au Festival du Court Métrage de Clermont-Ferrand.

Cet ancrage territorial n’empêche pas la grande école de viser l’international. Alors que les étudiants étrangers sont de plus en plus nombreux entre les murs clermontois, la business school séduit aussi hors de nos frontières. Le directeur académique, Richard Soparnot, dévoile d’ailleurs un nouveau campus en Chine courant 2019.

Cap 2022 – Vision 2025

Pour entamer son prochain centenaire, l’école entend bien se développer. Tant en termes de budget (+ 5 millions € sur 5 ans) qu’en termes d’effectifs (près de 2 000 étudiants attendus en 2025). A venir, trois gros projets :

  • Ouverture du campus Trudaine en 2021 : un campus agrandi (+ 4 000 m²) et modernisé
  • Création d’un SAS : un levier de financement et d’investissement durable via une gouvernance adaptée
  • Triple accréditation : AACSB (2005), processus EPAS (puis EQUIS) à venir fin février et AMBA en cours d’éligibilité

Des chiffres et des êtres

1 420 étudiants
11 associations étudiantes
43 enseignants-chercheurs permanents
102 partenaires universitaires internationaux dans 42 pays
+ de 300 entreprises partenaires
69 millions de retombées économiques par an sur le territoire