Acteur majeur du secteur mutualiste en France, mais également à l’international, Groupama a puisé dans sa forte implantation territoriale un ancrage humain qui lui permet d’aborder la mutation numérique en faisant toute leur place aux jeunes diplômés. Rencontre avec Thierry Martel (X 82, IEP 87) son Directeur Général…

 

Vous connaissez très bien le secteur de l’assurance mutuelle ; quelle différence y a-t-il avec celui des entreprises cotées ?

Le rapport au temps. Les mutuelles sont des entreprises du temps long qui ne sont pas influencées par une exigence de rentabilité à court terme. Cela leur permet de définir et déployer une stratégie sur le long terme, ce qui s’avère aussi intéressant que bénéfique.

©Rémi Bezançon

 

Vous connaissez également fort bien Groupama. Pourriez-vous lui décerner 3 qualités majeures qui puissent donner envie à un(e) jeune X de rejoindre ce groupe ?

  • Groupama est une entreprise pionnière possédant dans son ADN une puissante composante Innovation.
  • C’est une entreprise au service des hommes, mettant l’humain au cœur de ses valeurs.
  • Groupama bénéficie par ailleurs d’une organisation déconcentrée laissant une large place aux initiatives…

 

Qu’est-ce qui vous a, vous, personnellement, impressionné et convaincu d’être au bon endroit en découvrant Groupama ?

J’ai immédiatement éprouvé le sentiment d’appartenir à un groupe profondément ancré dans les territoires, notamment en France. J’exagère un peu, mais, dans chaque village français vous avez : la mairie, l’église, la Poste et… Groupama ! Notre dimension mutualiste est d’ailleurs née de cette implication locale et associative. Notre vocation reste de protéger et d’animer la vie locale. Et il résulte de notre mode de gouvernance mixte (collaborateurs et sociétaires) que nous sommes un groupe où s’est créée une symbiose fructueuse entre l’entreprise et ses clients.

Lorsque je travaillais dans une caisse régionale, j’éprouvais au quotidien ce sentiment d’avoir une véritable utilité sociétale. Groupama investit en continu dans le tissu local et lui fournit des emplois ; le groupe s’étant d’ailleurs toujours interdit d’offshorer quelque activité que ce soit.

 

Comme l’ensemble de la profession, vous êtes certainement en pleine « transformation digitale ». En quoi est-ce une bonne nouvelle pour les jeunes diplômés ?

La transformation digitale nous oblige à repenser en profondeur business model et relation client. Dans ces périodes de mutation, l’imagination prend le pouvoir, associée à la maîtrise des outils de demain. Résultat : l’organigramme habituel est dépassé, aplati. D’un côté, nous mettons en place du mentoring des plus anciens vers les plus jeunes pour les initier au métier, mais de l’autre, nous avons recours au reverse-mentoring pour rester en contact avec l’horizon mouvant du changement. Au final, cela se traduit par un réel empowerment des jeunes diplômés. Une formidable opportunité.

Les 35 ans de la promo 82

De quelle manière précieuse votre passage à Polytechnique s’est-il rappelé à vous depuis que vous avez quitté l’école ?

L’école génère en nous un désir permanent d’apprendre. Plus que le savoir accumulé (en partie oublié ou obsolète), on retient une capacité à gérer la complexité et une démarche intellectuelle particulière qui a diffusé au sein de notre communauté une forme de compréhension implicite, expliquant que l’on se retrouvera très naturellement par la suite au fil de la vie professionnelle via le réseau des relations et des amis.

 

Groupama c’est :

  • 13,6 Mds € de CA (10,8 en France)
  • 13 M de sociétaires (7 M en France, 6 à l’international, 11 pays)
  • 32 600 collaborateurs (24 800 en France, 7 800 à l’international)

Contact : thierry.martel@groupama.com

Dalkia, une entreprise humaine et engagée