Jean-François Fiorina Directeur de Grenoble Ecole de Management

Jean-François Fiorina Directeur de Grenoble Ecole de Management

 

Jean-François Fiorina, quelle est la pédagogie innovante de Grenoble Ecole de Management ?
L’innovation fait partie de l’ADN de l’école qui a été l’une des premières à se lancer dans l’apprentissage, à proposer une multitude de parcours à l’étranger ainsi que des doubles-diplômes avec différents partenaires en droit, philosophie, histoire, géopolitique, design… Avec ce type de projet éducatif, tout élève peut aller jusqu’au bout de ses rêves. Depuis 2006, nous avons mis en place une pédagogie différenciée qui repose sur 4 principes : une offre multiple de cours en français et en anglais ; le choix du lieu d’enseignement ; une pédagogie associée (en mode classique, par projets et en alternance). Chaque étudiant construit ainsi son propre parcours en s’appuyant sur un cours particulier intitulé « Module métier d’étudiant », en participant à des réunions d’information et en bénéficiant de l’aide de notre Centre de développement personnel et managérial (CDPM) composé de consultants.

 

Présentez-nous l’excellence de vos nouveaux programmes…
Cette année, nous ouvrons un nouveau programme constitué par un double parcours à l’étranger au cours duquel les étudiants se rendront en Chine au premier semestre puis à New-York pour une spécialisation en finance au deuxième semestre. Ce diplôme s’adresse à des étudiants qui manient parfaitement l’anglais et qui bénéficient déjà d’une expérience internationale.Nous proposons également l’obtention de certificats (« WEB 2 0 » et « AMF », par exemple) qui se présentent sous forme de QCM avec une obligation d’au moins 70 % de bonnes réponses. S’ajoutant aux diplômes, ces certificats permettent aux étudiants de montrer ce qu’ils ont acquis dans un domaine particulier.Enfin, le premier semestre de notre nouveau diplôme MSc en « Management humanitaire » se déroule chez notre partenaire Bioforce avec des cours de spécialisation sur la gestion des ONG, la gestion de projets et la gestion des conflits, l’école assurant ensuite les enseignements en matière de stratégie, de leadership et de géopolitique. Ce parcours s’adresse à des étudiants qui souhaitent se spécialiser dans les ONG ainsi qu’à des professionnels qui, bénéficiant d’une forte expérience de terrain dans ce type de structure, éprouvent des besoins de formations théoriques pour progresser.

 

Quelle est votre dimension à l’international ?
Avec 130 institutions partenaires situées dans une trentaine de pays, l’international constitue une valeur importante de l’école. Nous avons délocalisé un certain nombre de programmes dans 9 pays, avec bientôt un nouveau centre à Casablanca. L’internationalisation de la salle de classe repose sur nos étudiants venus d’autres pays (30 %), sur nos 40 % de professeurs étrangers ainsi que sur de nombreux cursus dont les enseignements sont dispensés partiellement ou totalement en anglais. Pour valider leur diplôme, tous nos étudiants doivent maîtriser au moins deux langues étrangères et effectuer une expérience à l’international d’au moins un trimestre.

 

« L’école a été créée par et pour l’innovation »
Jeune école, fondée en 1984, GEM est très entrepreneuriale dans son mode de fonctionnement. Notre spécificité repose sur l’adéquation de notre positionnement avec celui de la ville de Grenoble qui porte le projet de campus de l’innovation « GIANT ». La politique d’alliance  que nous menons avec l’ensemble des universités de Grenoble pour l’obtention de doubles-diplômes, constitue
un 2e point fort.

A ne pas manquer
Très orientés sur la géopolitique qui représente pour nous un outil d’aide à la décision, nous organisons depuis 4 ans un festival de géopolitique dont la prochaine édition se tiendra du 4 au 7 avril 2013 sur un thème éminemment actuel : « Le côté obscur de la mondialisation ».
www.festivalgeopolitique.com

Patrick Simon