A l’heure où 2500 étudiants se sont inscrits pour passer les oraux de Grenoble École de Management, le directeur de l’ESC Jean-François Fiorina, escorté de son service communication, organisait mardi 19 juin une conférence destinée à révéler les derniers scoops liés à l’actualité de l’école.

 

 

« Vous le savez nous sommes très dynamiques, très créatifs, très inventifs » a lancé en riant Jean-François Fiorina en guise d’introduction, avant de présenter les quatre grandes orientations stratégiques de l’école  (Innovation, International, Entrepreneuriat et Partenariats), puis d’annoncer la nomination d’Anne-Laure Oudinot au poste de directrice de la communication.

 

« Les partenariats sont un élément important de notre ambition » – JF Fiorina
Première école de commerce à avoir développé un double diplôme manager/ingénieur, GEM appelle de ses vœux ce genre de rapprochement. Jean-François Fiorina le dit clairement : « Notre modèle de développement, c’est les alliances et les partenariats. » Déjà nombreux, ces partenariats permettaient jusqu’à présent aux étudiants de l’ESC de suivre des cours aussi variés que ceux, entre autres, proposés en gastronomie au lycée hôtelier de Grenoble ou en journalisme à Sciences Po Grenoble. Ce n’est pas tout. La rentrée 2012 apporte avec elle, parmi de nombreuses nouveautés, deux doubles-diplômes Langues, littérature et civilisation étrangère en anglais et en espagnol avec l’Université Stendhal – Grenoble 3 et la possibilité de suivre le cursus Management de Projet Humanitaire accrédité par la CGE, en partenariat avec l’institut Bioforce, spécialiste dans la formation en humanitaire.
Au total, depuis 2002, 791 étudiants sont passés par les nombreux partenariats pédagogiques proposés à l’ESC Grenoble. Aurélie Bouyer, chargée des partenariats à l’ESC Grenoble, raconte ainsi l’échange qu’elle a eu avec un étudiant : « Pour lui le double profil ingénieur/manager constitue un vrai moyen de différenciation. Il m’a dit : « Aujourd’hui, si j’ai à changer de poste, je ne me fais pas de souci. » »


« Nous avons décidé il y a très longtemps d’être une école internationale » – JF Fiorina
L’ouverture toujours plus grande à l’international constitue le deuxième volet de la stratégie de GEM. Au programme, plusieurs nouveautés :

–          un parcours transcontinental New-York / Pékin pour les étudiants de deuxième année
–          un double diplôme avec IQS à Barcelone
–          un nouveau partenariat américain avec Duke University
–          deux parcours en géopolitique organisés avec l’IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques) pour les étudiants de troisième année en « relations internationales » et « géoéconomie et intelligence stratégique »
–          l’ouverture du programme MIB à Pékin

« On cherche à donner une couleur de plus en plus géopolitique à notre école », explique Aurélie Bouyer. Dans la lignée de cette stratégie, la 4ème édition du festival de géopolitique organisé par GEM constitue un moment fort de l’année. En 2013, il aura lieu du 4 et 7 avril et se focalisera sur « La face obscure de la mondialisation ». Le GEM Altigliss Challenge représente un deuxième événement phare à noter dans les agendas. « Nous souhaitons en faire d’ici 4-5 ans une coupe du monde de ski universitaire », rappelle le directeur de l’ESC.

 

« Avoir des certificats complémentaires » – JF Fiorina
Enfin, l’école met l’accent sur la pluridisciplinarité qui lui tient à cœur, et dont les nombreux doubles-diplômes ne sont que l’un des symboles. « Ce que nous souhaitons, c’est offrir aux étudiants la possibilité d’avoir des certificats complémentaires. Le meilleur exemple c’est le TOEFL et le TOEIC », confiait Jean-François aux journalistes présents. « Nous avions déjà décidé de nous lancer dans la certification Microsoft et nous allons même plus loin : nous sommes en train de mettre en place un certificat Web 2.0. Nous avons également lancé un certificat Musique et Management avec l’Orchestre Symphonique Universitaire de Grenoble. » La grande nouveauté, toutefois, c’est la nouvelle certification « Management et Handicap » en partenariat avec l’association Hanploi, qui verra le jour à la rentrée prochaine, et qui fait suite à la création il y a quelques mois d’un module de 27 heures pour les étudiants de 2e année du Programme Grande Ecole intitulé « Management de la diversité ». Pourquoi ces certificats ? Parce qu’à leur sortie de GEM, le jugement des diplômés « se fera sur leurs compétences plus que sur leurs connaissances » considère Jean-François Fiorina. Une pédagogie dont Alexandre Bosc, jeune diplômé de l’école, est satisfait. GEM lui a en effet permis de suivre les cours du MS Entrepreneurs qui ont réveillé sa vocation de l’entrepreneuriat. Il est en train de lancer Sportfaction, son entreprise. « L’école m’a offert la possibilité de grandir, d’affiner mes choix et le MS Entrepreneurs m’a permis de constituer une équipe de six personnes.» Plus d’informations sur www.sportfaction.com

 

Claire Bouleau
Twitter @ClaireBouleau