Le talent est surestimé ! Les grands dirigeants, comme les grands maîtres des échecs, pratiquent la metacognition, l’art d’améliorer ses processus mentaux. Suivez Olivier Fourcadet sur Twitter

 

Une rencontre inspirante

Que dit Bill Gates de sa première rencontre avec son ami W. Buffet ? Alors, qu’il s’attendait à s’ennuyer avec un financier qui suit les courbes des cours de la bourse pour capturer le moindre mouvement prometteur, il a découvert une personne qui l’a inlassablement questionné sur les entreprises du secteur de l’informatique, les compétences et les stratégies pour réussir, etc. Pour Bill Gates cette conversation fût enrichissante, les questions et ses réponses lui dévoilant des dimensions insoupçonnées de sa propre industrie et les moyens de peaufiner la stratégie de Microsoft. La description de cette rencontre entre deux personnes considérées comme des génies des affaires, nous dévoile quelques aspects des pratiques intellectuelles des meilleurs dirigeants. W. Buffet, comme A. Einstein dans les sciences, pratique à son plus haut niveau l’art de poser les bonnes questions et ainsi de mieux cerner les problèmes, les challenges pour ensuite prendre de bonnes décisions.

 

Question de talent ?

Les experts en sciences cognitives nous disent que s’il y a talent, il réside dans deux aspects. Le premier consiste à observer sa propre mécanique mentale pour l’aiguiser et la rendre toujours plus performante. Quant au second, il s’agit de persévérer, toujours et inlassablement dans cette pratique. Le premier investissement de W. Buffet est probablement celui réalisé dans son propre processus mental. Chacun de ses investissements financiers les moins performants est une source d’apprentissage. Là où la plupart des managers cherchent à éviter de produire la même erreur deux fois, les meilleurs d’entre eux s’interrogent sur les raisons pour lesquelles leur cheminement intellectuel a produit cette erreur. C’est leur logiciel qu’il cherche à améliorer. Ils pratiquent la métacognition.

 

Ne pas résoudre un problème tant qu’il n’est pas bien posé !

Imaginez le degré de contrôle que l’on doit imposer à son propre cerveau pour s’interdire de se lancer dans la résolution d’un problème ou une prise de décision, tant que l’on estime que le problème n’est pas bien posé. Imaginez les capacités intellectuelles qu’il est nécessaire de développer pour combiner des milliers d’informations et dévoiler à sa pensée les mécanismes qui assurent la dynamique d’un secteur industriel ou les choix des consommateurs. Sont-elles à la portée de tous ? Là encore les scientifiques le pensent ! De nombreuses expériences et observations viennent corroborer leurs dires.

 

Lancez-vous !

Comment y parvenir ? Cherchez un maitre à penser ! Moi, vétérinaire de formation, j’avais découvert que mon cerveau était formaté pour identifier des symptômes – les dysfonctionnements des entreprises – et diagnostiquer les maladies – trouver les causes de ces dysfonctionnements, pour mieux les traiter. Francis, meilleur vendeur d’une grande entreprise automobile pendant plusieurs années, n’avait pas de pareil pour renifler les opportunités et les saisir. J’étais dans l’incapacité de les découvrir et lui, formaté aussi, mais autrement, était aveugle aux dysfonctionnements. Nous étions faits pour apprendre l’un de l’autre de nos expériences ! Notre apprentissage réciproque fut délicat et laborieux, car il ne s’agissait plus de dire ce que l’on voyait, mais comment on parvenait à le voir. De nos sessions nous avons développé deux choses : la capacité à expliciter nos propres processus – et par la suite à les améliorer – et celle d’emprunter de nouveaux processus mentaux, ceux de l’autre. Investissez dans vos propres processus mentaux. C’est un excellent investissement !

 

 

 

Sciences cognitives et entreprises font elles bon ménage ?

5 conseils pour une messagerie pro écoresponsable

Pris en charge et stockés par de gigantesques data centers à travers le monde, les emails génèrent une pollution invisible absolument phénoménale. Quels bons réflexes adopter en entreprise pour réduire la facture écologique ? Les conseils d’Henri...

LES MEDIAS ONT-ILS UN SEXE ?

Sur les 4 principaux quotidiens français, seules 14.2 % des Unes évoquent une femme. Comment expliquer et enrayer ce phénomène ?

LE GRAND TEMOIN : AGNES BRICARD, PRESIDENTE DE L’ONG BUSINESS & PROFESSIONAL WOMEN FRANCE

Les femmes sont payées 16% de moins que les hommes en UE. Face à ce constat, Agnès Bricard, présidente de Business & Professionnal Women France s’engage.

[Tribune Libre] Faire de ses espaces éducatifs un reflet du monde actuel

Un apprentissage réussi ne peut plus aujourd’hui n’être structuré qu’à travers un programme pédagogique. Ce pré-requis indispensable doit être complété par une réflexion sur l’innovation pédagogique et par la mise en place d’un environnement d’apprentissage qui la rende possible. Pour cela, les établissements doivent projeter leurs aménagements et leurs espaces dans leur environnement global.

Managers, êtes-vous « réseauxnables » ?

Mails, appels, réunions, sollicitations des collaborateurs… La charge mentale : fléau des managers ? C’est ce que pense Caroline Cuny, Docteur en Psychologie et Professeure de Marketing de Grenoble École de Management. Elle sensibilise ses étudiants à cet...

Avec « L’apprenti Startuper », Bruno Rost dévoile la vérité sur la Startup Nation

Travers des startupers, contraintes administratives qui pèsent sur les entrepreneurs… Dans son nouveau spectacle, Bruno Rost, alias Toni Rostini dévoile la vérité sur la Startup Nation

Who run the world ? Toutes femmes d’influence !

Le Journal des Grandes Ecoles et Universités et Audencia vous donnent rendez-vous mardi 27 novembre 2018 pour une table ronde 100 % coaching.   Au programme   Startup ou CAC 40 : les tips pour devenir une femme d’influence dans l’entreprise Influence ou...

4 façons de faire aimer votre boite à vos collaborateurs

Prêt pour la « Saint Valentin des entreprises » ? Demain jeudi 18 octobre J’aime ma boite et sa présidente Sophie de Menthon vous invitent à déclarer votre flamme à votre entreprise ! L’occasion de partager quelques bonnes pratiques pour rendre vos...

Apprenez à reconnaître le travail de vos collaborateurs !

Découvrez le pouvoir de la reconnaissance au travail et faites bouger les lignes de votre organisation. Car loin d’être un effet de mode, récompenser l’engagement de vos collaborateurs est un véritable vecteur de performance. Jean-Pierre Brun, professeur...

Les universités se mobilisent pour faire réussir leurs étudiants

Innovation, relations avec les entreprises, « Plan Étudiants »… Comment les universités accompagnent-elles les étudiants vers la réussite ?