Ariane 5, rafale, a400m… Jacques Desclaux (Centrale Paris 78) a participé à la construction de tous leurs moteurs sans exception. Aujourd’hui pdg de roxel, constructeur de systèmes de propulsion de missiles, il fait appel à son expertise d’ingénieur et son expérience de manageur international afin de consolider la position de leader européen de la PME franco-britannique et de développer sa compétitivité. – Par Alexandra Montfort

 

1 expertise, 5 métiers

Détenu à 50 % par Safran et MBDA Missile Systems, Roxel développe un large panel de systèmes de propulsion adaptés pour tout type de missiles tactiques (air, terre, mer). Hautement technologique, son expertise se situe à la confluence entre la mécanique, l’aérodynamique, la chimie, la thermique et la régulation électronique. Sa force : la maîtrise de toute la chaîne de valeur de la R&D à la livraison client.  » Ici pas de spécialisation à l’extrême. C’est l’avantage d’être dans une structure à taille humaine. Les ingénieurs jouissent d’une grande variété d’activités et peuvent façonner les limites de leur poste.  »

Capture d’écran 2017-02-21 à 10.10.32

5 valeurs directrices pour plus de compétitivités

A son arrivée en 2013 chez Roxel, Jacques Desclaux trouve une entreprise un peu passive qui a tendance à se reposer sur ses acquis. Afin de motiver ses équipes, il impose son style par un système de valeurs simple mais efficace. Il place le Sens du client au centre des préoccupations de l’entreprise, suivi de près par la Qualité.  » Livrer un produit fiable, au plus bas prix et en temps voulu, voilà le b.a-ba. » Il ajoute la Réactivité en évolution vers la Proactivité. « Plus que gérer les crises, il nous faut apprendre à les anticiper.  » Et le Leadership.  » Si vous voulez être des motoristes d’excellence, il faut développer votre leadership.  » répète-t-il à ses collaborateurs. Avant de finir par le maître mot : l’Innovation, levier indispensable de différenciation.

Le rôle du PDG, c’est de mettre tout le monde en mouvement. Il ne peut pas se permettre de laisser quelqu’un sur le bord de la route !

Innovation de rupture

Innover oui, mais pour avoir une véritable longueur d’avance. L’un des projets de la R&D porte par exemple sur le principe de malaxage par résonance acoustique, utilisé dans l’industrie pharmaceutique. « Cette technique de mélangeage, que nous avons appliquée à un certain nombre de nos produits comme des colles et des résines, offre une homogénéité exceptionnelle et nécessite quelques heures au lieu d’un mois avec des moyens traditionnels mécaniques. C’est une véritable rupture !  » Ce procédé devrait être testé l’an prochain sur des matériaux énergétiques.

 Capture d’écran 2017-02-21 à 10.10.41

Leader, l’art de mettre en mouvement

Le cadre d’une PME, et c’est particulièrement vrai chez Roxel, se prête à l’expression de l’autonomie et de la créativité. Mais ce leadership attendu par Jacques Desclaux de la part de ses employés doit être développé en équipe.  » De même qu’au rugby ou au foot, la somme des succès individuels ne vaut pas un succès d’équipe.  » Et c’est pour lui le rôle du PDG que de mettre ses équipes en mouvement. Cela nécessite de réussir à embarquer tout le monde !

 

Roxel recrute !

Pour augmenter sa compétitivité, Roxel investit 70M d’€ ! Objectif : une croissance du CA de 110 à 150M €. Pour ce faire, la société prévoit de grossir ses rangs de 60 collaborateurs. Elle souhaite d’ailleurs par la même occasion remédier au manque de femmes ingénieurs dans ses équipes. Les candidatures au féminin sont donc les bienvenues !

 

Quand avez-vous su que vous étiez fait pour diriger ?
Plus que l’envie de diriger, ce sont les challenges qui m’ont guidé jusqu’ici. En suivant le fil conducteur de ma carrière dédiée à la propulsion. En prenant la tête de Roxel, j’ai été enthousiasmé par le défi de transformation de la société. Il s’agissait de la rendre plus compétitive pour en faire une vraie entreprise de défense et d’aéronautique qui ait une forte valeur ajoutée.

 

Contact :
recrutement.fr@roxelgroup.comwww.roxelgroup.com