Tout au long de l’année, business schools, écoles d’ingénieurs et universités ont annoncé les nouveautés qui attendent les étudiants à la rentrée. On résume les grands changements qui marqueront cette nouvelle année !

 

Les business schools

Rennes School of Business

L’école rennaise a entièrement repensé son PGE pour la rentrée 2019 ! Au programme : la possibilité pour tous de faire un double-diplôme en 3e année avec un des MSc de l’école, des cours sur les Humanités pour « apprendre à penser hors du cadre ».

Rennes School of Business poursuit parallèlement son internationalisation avec des cours 100 % en anglais, un taux d’enseignants chercheurs étrangers qui sera de 95 % à la rentrée, mais aussi l’ouverture des associations étudiantes aux élèves des classes internationales.

>>> Pour en savoir plus, c’est par ici !

SKEMA Business School

L’école lilloise est résolument tournée vers le monde. Dès septembre 2019, vous pourrez réaliser le Master 2 du PGE ou le BBA sur son tout nouveau campus de Cape Town. Mais l’établissement lance également un laboratoire dédié à l’IA qui se veut international et dope son taux de professeurs étrangers en faisant venir 20 nouvelles recrues.

Autre nouveauté pour laquelle il faudra être un petit plus patient : un nouveau campus parisien qui ouvrira ses portes pour la rentrée 2020. Au menu : 30 000 m² dont 1 600 m² de terrasse, des espaces de coworking, 200 chambres étudiantes… L’attirail du parfait hub qui saura réunir étudiants, professeurs et alumni.

KEDGE Business School

Tout comme sa consœur lilloise, l’école marseillaise se dote d’un tout nouveau campus à Paris qui accueillera les étudiants de l’Executive Education et des MSc dès la rentrée 2019. L’objectif ? Poursuivre les ambitions de l’établissement qui entend se placer à la croisée des acteurs de son écosystème. En effet, le campus parisien accueillera les élèves, mais aussi les alumni ou encore un espace de coworking qui permettra aux étudiants et aux professeurs de travailler ensemble.

En outre, KEDGE Business School misera plus que jamais sur l’apprentissage de soft-skills avec le lancement de la plateforme Be-U, qui permettra d’identifier chez les étudiants, les compétences maîtrisées et celles qu’il faut améliorer.

NEOMA Business School

Dès la rentrée 2019, les nouveaux élèves du PGE profiteront d’une nouveauté importante : les spécialisations de 3eannée se transforment en MSc ! L’intérêt ? L’obtention d’un double-diplôme certifiant leur maîtrise généraliste du management, tout en leur permettant de se spécialiser.

Encore une fois, l’international marquera aussi la rentrée 2019. Ainsi, tous les étudiants seront amenés à réaliser deux semestres académiques sur deux continents différents. NEOMA Business School offrira également la possibilité de faire un stage dans divers pays d’Asie (Japon, Inde, Corée, Thaïlande…).

>>> Toutes les nouveautés sont à retrouver ici !

 

Les écoles d’ingénieurs

MINES ParisTech

La grande école d’ingénieurs parisienne réinvente complètement son cursus civil, une refonte en profondeur qui n’avait pas été menée depuis 1968. La grande nouveauté ? La flexibilité pour les étudiants qui pourront personnaliser leur parcours dès la 2A ! Au menu : mode projet, immersion au sein de laboratoires et d’entreprises.

MINES ParisTech renforce également l’ouverture des étudiants : vers le monde de l’entreprise d’abord, avec 45 semaines de stage obligatoire tout au long du cursus, mais aussi vers l’international via le renforcement de doubles diplômes avec de prestigieux partenaires internationaux.

IMT Lille-Douai

Avec un nouveau cursus ingénieur presque sur-mesure, les étudiants de l’école lilloise vont pouvoir se former aux spécialisations les plus pointues pour devenir LES acteurs du 21esiècle ! L’objectif ? Diplômer ceux qui porteront la nouvelle révolution industrielle. Dans un portefeuille de près de 140 options, les élèves-ingénieurs devront choisir parmi 10 disciplines au choix.

Côté pédagogie, l’école n’est pas en reste avec notamment le développement de serious games, mais aussi un accent plus fort sur l’apprentissage par projet. Il ne vous reste plus qu’à postuler !

>>> Retrouvez toutes les infos sur ce qui vous attend à la rentrée

EFREI Paris

Dès la rentrée 2019, vous pourrez profiter du grand plan de rénovation entrepris par l’école entre 2012 et 2018.Au menu : un volet RSE renforcé du côté du personnel avec la nomination d’un Chief Happiness Officer et le renforcement de son engagement envers la parité ; mais aussi une consolidation de l’équipe permanente, 10 laboratoires et 3 amphis entièrement rénovés et la création d’un virtual lab.

Et d’ici la rentrée 2020, EFREI Paris fera le plein de nouveautés avec la création d’un atrium, de logements étudiants, de salles de cours dédiées à la culture et aux langues ou encore l’ouverture d’une prépa intégrée à Bordeaux.

Institut Polytechnique de Paris

Cette année a vu la naissance de l’Institut Polytechnique de Paris, autrefois connu sous le nom de NewUni. Ce rassemblement d’établissements réunit la crème de la crème des écoles d’ingénieurs : ENSTA ParisTech (devenue ENSTA Paris), ENSAE ParisTech (devenue ENSAE Paris), Telecom ParisTech (devenue Telecom Paris), l’École Polytechnique et Telecom SudParis.

Désormais, l’objectif n’est plus national, mais international avec ce groupement qui réunira toutes les écoles autour d’un même campus : celui de Saclay. Qu’est-ce que ça change ? Une coopération étudiante renforcée, mais aussi une collaboration sur des projets de recherche qui rendra encore plus visibles les établissements à l’international.

 

Les universités

Cette année, la grande nouveauté qui marquera la rentrée 2019 sera l’obligation pour les établissements d’appliquer l’arrêté Licence, un texte du 30 juillet 2018 proposant plusieurs nouveautés pour les étudiants entrés en L1 cette année.

Pour coller au plus près des attentes des étudiants et des organisations, l’université va créer des passerelles entre les différentes formations. Selon le texte de l’arrêté, elles « constituent ainsi une réponse adéquate aussi bien pour les étudiants, qui en formation initiale, ont un objectif d’insertion professionnelle à l’issue de la licence, que pour ceux qui, en formation continue, souhaitent une réorientation professionnelle ou une reprise d’études. »

Autre nouveauté majeure pour cette année : la possibilité de personnaliser son cursus. L’arrêté Licence permet en effet aux universités de mettre en place des parcours sur-mesure pour assurer une meilleure insertion des diplômés. « Les établissements peuvent organiser des parcours différenciés (…). Cette diversité a pour but de répondre à la variété des projets que les étudiants construisent au cours de leur formation. »

Parmi les axes de transformation : la création d’un contrat pédagogique entre les étudiants et l’université. Ainsi, l’établissement s’engage de manière concrète pour la réussite de l’étudiant en prenant en compte son profil, son projet personnel et professionnel.

L’arrêté favorise enfin la mise en place d’un contrôle continu, une nouveauté qui ravira les étudiants qui n’auront plus à tout miser sur une épreuve terminale. Pour légitimer ce mode d’évaluation, le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation explique qu’il « permet une acquisition progressive tout au long de la formation. L’évaluation continue doit intervenir à des moments pertinents pour l’orientation de l’étudiant et sa progression par rapport à son projet personnel et à son projet professionnel. » Avec un objectif en ligne de mire : l’insertion.