La Conférence des grandes écoles fait partie des soutiens de notre projet commun avec Companieros, En Quête de Sens au Travail. Cette thématique est au coeur de la mission fondamentale des grandes écoles : former de futurs cadres en responsabilité dans les entreprises conscients de l’impact de leurs actions et épanouis dans leur travail. Anne-Lucie Wack, présidente de la CGE a partagé avec nous son sentiment sur une génération en quête de sens et sur le rôle des écoles dans ce contexte.

JDE N°78 p1-112

La quête de sens au travail, est-ce une question qui anime vos étudiants ?

Ils sont d’abord mus par un objectif, réussir les concours. Puis, ils entrent en école sans avoir forcément de projet professionnel précis. Ils s’intéressent à cette question à mesure qu’ils se dessinent un avenir.

A quelles questions les aidez-vous à répondre sur eux-mêmes ?

Nous les aidons à objectiver les grandes questions qu’ils doivent et devront se poser : quelle est ma valeur-ajoutée au sein d’un collectif ? Quelles sont les finalités, enjeux et impacts de mon travail ? Comment concilier mon travail et mon projet de vie, être en accord avec mes valeurs et mes convictions ? Le sondage Ipsos-BCG-CGE, publié en janvier 2016, montre que nos jeunes diplômés veulent un emploi qui ait du sens, qui soit porteur d’utilité sociale et vecteur de développement personnel. Ils sont engagés, veulent agir au service des autres, et montrent un véritable engagement pour les valeurs environnementales, l’entrepreneuriat social et l’économie sociale et solidaire.

« Nos élèves appartiennent à une génération en quête de sens. »

Est-il essentiel que les écoles les accompagnent dans leurs réflexions ?

C’est même crucial car nos élèves ont vocation à être demain en situation de responsabilité. Or, donner du sens à son action permet de mieux s’intégrer dans un collectif et de le mobiliser. Une grande école ne forme pas uniquement aux dimensions techniques, business ou managériales. Elle forme à comprendre les grands enjeux et finalités dans lesquelles s’intègre l’action.

« Donner du sens à son travail est indispensable au futur leader. »

Quels leviers pédagogiques des écoles aident vos élèves à donner du sens ?

Les leviers sont nombreux : • Nous leur parlons de valeurs et de responsabilité, et d’autant plus quand l’Etat investit dans leur formation et qu’en retour ils se doivent de contribuer au développement socio-économique du pays • Nous les formons aux approches pluridisciplinaires et systémiques afin qu’ils développent une vue globale pour comprendre le sens des choses • Nos cursus fondés sur la pédagogie par projets, la proximité de la recherche, et l’ouverture au monde socio-économique, favorisent l’esprit d’équipe et l’ouverture aux questions de société et de RSE • Nos enseignements dédiés au développement professionnel les aident à acquérir des compétences transversales et à construire leur projet • Lors des stages, périodes de césure ou dans leur engagement associatif, ils sont confrontés aux réalités de terrain et s’interrogent sur leur rôle en situation.

« Etre partenaire d’En Quête de Sens au Travail m’incite en tant que présidente de la CGE et directrice de grande école, à introduire plus explicitement la question de « donner du sens » dans nos éléments de langage et nos actions ! »

La CGE s’intéresse-t-elle au sens ?

Oui bien évidemment, même si le vocable « sens » en tant que tel n’est pas très usité dans nos éléments de langage. Nous parlons plutôt de valeurs et d’engagement, de responsabilité, de finalité et d’impact, notions qui ont toutes vocation à donner du « sens ». Nous avons à la CGE une commission « Développement Durable et RSE » et venons de créer une commission « Vie étudiante » avec un groupe de travail sur l’engagement étudiant. La CGE a organisé le 12 mai 2016 un congrès ouvert aux étudiants. L’une des tables rondes a été consacrée aux conditions d’efficience et d’impact des grandes écoles, ce qui inclut la façon dont nos diplômés, dans leurs parcours professionnels, vont impacter le cours des choses. Etre efficace et avoir de l’impact, c’est aussi une question de sens.

En Quête de Sens au Travail : EQST est le premier parcours en ligne et en communauté, le premier SPOC conçu pour vous aider à construire le sens de votre travail. Parce que le sens au travail, ça se construit ! Un parcours en 9 escales Comprendre son ambition, la place du travail dans sa vie, découvrir ses moteurs, son héritage culturel ou encore chercher ses figures inspirantes : chaque escale est composée d’une courte vidéo et d’une activité pédagogique (test, questionnaire, dialogue en forum). C’est simple, rythmé, instructif. Le parcours, d’une durée de 1 à 3 heures, est accessible en ligne à tout moment.
A.D-F