La Grande Loge de France, obédience de tradition, travaille autour de l’humanisme et de la spiritualité en les intégrant à ses réflexions comme nous l’explique Philippe Charuel, Grand Maître de la Grande Loge De France.  – Par Patrick Simon

 

L’esprit qui anime la GLDF

La Grande Loge de France offre des opportunités de réflexion avec des francs-maçons et des non-initiés, notamment avec des jeunes, pour être connectés avec eux à l’actualité et aux événements qui rythment notre quotidien. Les francs-maçons élus ou responsables de grosses structures privées ou publiques vont réfléchir en loge sur un certain nombre de thèmes. A partir de cet éclairage, ils vont être en mesure de faire évoluer les choses , politiquement et stratégiquement à titre personnel.

© Virginie Rouffignac, Musée-Archives-Bibliothèque- GLDF

© Virginie Rouffignac, Musée-Archives-Bibliothèque- GLDF

Comment valoriser le processus productif ?

Nombre de nos frères à la Grande Loge de France sont des décideurs de très haut niveau, des capitaines d’industries déjà impliqués dans des projets d’entreprise qui demandent un esprit d’initiative et le dépassement de soi. Au-delà des critères économiques, les managers francs-maçons arrivent à mobiliser et à impliquer l’ensemble de leurs collaborateurs grâce à des valeurs morales qui guident leurs actions.

L’espace Medef ?

Nous n’avons pas de rapports officiels et directs avec le Medef mais de grands chefs d’entreprise y sont adhérents et, de hauts responsables de ce syndicat viennent régulièrement dans le Grand Temple pour participer à notre cycle de conférences « Enjeux et perspectives » (ouvert au grand public), afin de développer un certain nombre de thématiques.

 

L’atout jeunesse

« Les jeunes ont l’impression qu’avec Internet ils sont reliés au monde entier alors qu’ils ne sont plus reliés à personne ! »

 

Quelle implication économique ou professionnelle pratiquez-vous en direction des jeunes ?

À travers nos colloques dédiés à la jeunesse* « #mon avenir », nous réfléchissons avec eux sur des perspectives de vie dans un monde de consommation à outrance où tout va trop vite. Nous sommes devenus dépendants des technologies, notamment des smartphones et des ordinateurs, en oubliant l’essentiel : la relation à l’autre.

Au-delà de l’Homo oeconomicus
La recherche du profit à tout prix n’est pas le critère essentiel de notre réflexion économique. Si gagner sa vie correctement permet de vivre dans un certain confort, réaliser un projet dans lequel on se reconnaît dans ses aspirations profondes nous apparaît comme beaucoup plus important. Dans l’évolution d’une société, nous prenons en compte les critères économiques et les critères de rentabilité, à condition de respecter un certain nombre de règles éthiques. C’est à partir de cette dimension que nous allons réfléchir, y compris avec des francs-maçons chefs d’entreprise ou décideurs, qui introduiront ce paramètre dans le fonctionnement des organisations dont ils ont la responsabilité.

L’aide aux jeunes diplômés…

Indépendamment de leur parcours personnel initiatique et spirituel, nous adoptons une attitude très positive visà- vis des jeunes francs-maçons diplômés. En effet, les frères occupant des fonctions importantes en entreprise vont les accompagner lorsqu’ils arrivent à un carrefour professionnel où ils doivent accepter de nouvelles responsabilités. Ils bénéficient ainsi de leur expérience. Ce sont des guides, des éclaireurs qui les encouragent à se dépasser et à donner le meilleur d’eux-mêmes.

L’Europe oui, mais…

Européen convaincu car pacifiste, je pense que l’intégration de nombreux pays dans un temps record a perturbé le rythme de l’Europe ; nous n’étions pas aptes à digérer les nouveaux entrants aussi rapidement qu’on a voulu le faire.

 

Une date à retenir !
* Le 4 mars 2017 à la cité universitaire à Lille : Colloque jeunesse « #mon avenir », réflexion de la GLDF sur la notion d’amour et de dépassement de soi dans son parcours (professionnel, sportif, culturel, etc).
Rendez-vous au Complexe Ascotel : 7, avenue Paul Langevin à Villeneuved’Ascq (Campus Universitaire).
Pour plus d’informations : www.gldf.org