Dossier Recrutement

 

Les programmes graduate destinés aux hauts potentiels sont une voie royale pour mener des carrières internationales et à responsabilité. Comment les intégrer et pour qui sont-ils faits ? Les réponses de Manuelle Malot, spécialiste de ces programmes.

Manuelle Malot, Directrice carrières et prospectives de l’EDHEC

Manuelle Malot, Directrice carrières et prospectives de l’EDHEC

Combien y a t-il de graduate programmes ?
J’en ai dénombré 500 en Europe proposés par 300 entreprises, chacun offrant de 10 à 60 places, alors qu’il n’y en avait que 150 en 2010 ! Cette formule cible des diplômés de haut niveau, et les écoles françaises sont très bien considérées.

 

Quelles entreprises les proposent et avec quel objectif ?
Surtout de grandes entreprises internationales. Il faut avoir envie d’une forte mobilité sectorielle, intellectuelle, fonctionnelle et géographique. Les jeunes sont intégrés pour être le vivier de futurs cadres dirigeants. Ce sont des cursus exigeants et élitistes, très denses, peu compatibles avec la vie de famille. Il faut recréer des relations sociales tous les 6 mois, s’intégrer dans une nouvelle équipe. Cela demande beaucoup d’énergie et une plasticité intellectuelle. Après cinq ans d’études, il faut avoir envie de s’investir, aimer le challenge ; mais aussi être cadré, car les entreprises investissant beaucoup sur le jeune, elles le suivent de près.

 

Quelles sont les conditions pour postuler ?
Il faut posséder une expérience internationale, être bilingue, avoir si possible expérimenté le secteur visé. Il y a aussi des critères d’excellence académique. Ils recrutent une ou deux fois par an et sont ouverts jusqu’à un an à l’avance. Il faut postuler au plus tôt car une phase de recrutement peut être close avant la date limite si l’entreprise estime avoir un nombre et une qualité de candidats suffisants.

 

Comment préparer sa candidature ?
Les candidatures sont postées en ligne via un application form. La première fois il faut environ 15 heures pour le rédiger. C’est un mélange de CV et de lettre de motivation, en anglais. Il comporte une partie structurée et des questions ouvertes pour illustrer ses expériences. Choisir le bon exemple est important car il y a peu de place pour développer : 5/6 lignes et maximum 10 questions. Il s’agit donc d’être efficace et percutant. Il ne faut pas hésiter à faire relire à son professeur d’anglais, au service emploi/ carrière, à un professeur, un professionnel.

 

Comment se déroulent les sélections ?
Le candidat retenu passe un premier entretien par téléphone en anglais. Le processus se poursuit par des tests d’aptitude et de personnalité en ligne, parfois repassé à nouveau en assessment center. La dernière ligne droite consiste en des tests, mises en situation, entretiens collectifs et individuels durant 24 à 48 heures.

 

A. D-F