Face au succès de la première édition du Graduate Program by Groupe Roullier, l’entreprise spécialisée dans la nutrition animale et végétale remet le couvert en 2019 ! Fabien Boivent (Université Paris-Dauphine 09), Directeur du Développement RH Groupe du Groupe Roullier se confie sur ce qui attend les participants pour la deuxième édition.

 

Le Graduate Program by Groupe Roullier en quelques mots ?

C’est un véritable accélérateur de carrière qui a pour ambition de former rapidement les talents qui intégreront des postes à responsabilités au sein de nos business units. Notre force, c’est d’être présents dans une cinquantaine de pays. Nous offrons donc une grande diversité de métiers.

 

Quelles surprises attendent les participants ?

Le Graduate Program by Groupe Roullier est divisé en 3 volets. Les 15 premiers jours sont dédiés à l’immersion dans notre univers. Les participants sont sensibilisés à nos enjeux grâce à l’intervention de directeurs(rices) de Business Units. Ils visitent ensuite nos différents sites et rencontrent les top managers autour de déjeuners et d’échanges informels.

Quelle est la suite du programme ?

Les participants réalisent ensuite deux missions opérationnelles, d’une durée de trois mois chacune, sur un périmètre national ou international. Elles traitent de problématiques rencontrées par le Groupe Roullier bien sûr, mais peuvent être construites sur mesure en fonction des profils. L’an dernier, un participant franco-algérien avait envie de traiter un sujet en lien avec sa double culture. Nous avons donc conçu une mission pour lui avec notre Directeur de la Zone Afrique Agrofourniture.

 

Quid du troisième volet ?

Tout au long de leurs 6 mois de programme, les participants planchent sur une mission fil rouge. Accompagnés d’un coach, ils travaillent sur l’un des thèmes proposé avant de défendre leur dossier auprès du directoire et de certains membres du Conseil de Surveillance (dont la Présidente et la VP). C’est une initiative qui avait beaucoup plus à nos jeunes l’an dernier.

 Le Graduate Program by Groupe Roullier, un graduate unique en son genre ?

Le premier point qui nous différencie, c’est la durée. La plupart des programmes durent deux ans, le nôtre est condensé sur 6 mois. C’est une volonté de notre part d’aller vite et de faire grandir les talents rapidement. Autre atout de notre Graduate Program : le ton. Avec notre communication et nos teasings, nous démontrons notre capacité à être décalé et proches des jeunes diplômés. Notre méthode de sélection est également singulière.

En quoi se détache-t-elle des programmes traditionnels ?

Si une sélection est faite en amont, le vrai processus de recrutement débute lors d’une journée de détection des talents qui se matérialise sous la forme d’un escape game. Cet événement est également l’occasion pour les participants d’échanger directement avec le Président du Directoire du groupe, mais aussi la Présidente et la VP du Conseil de surveillance. Lors de cette journée dédiée, l’accent est vraiment mis sur l’étude de la personnalité des participants.

La première édition a-t-elle prouvé que le groupe matche avec les jeunes dip’ ?

L’an passé, il ne s’était écoulé qu’un mois entre le lancement de la communication et la sélection des candidats et nous avions pourtant reçu près de 150 candidatures. Sur les 57 candidats retenus, 51 étaient partants pour signer avec nous ! Cela nous a confortés dans l’idée que nous étions un groupe attractif.

Portrait-robot du candidat idéal

  • Diplômé en 2019, d’un BBA ou d’un Master 2
  • Un profil orienté business
  • Un esprit d’entrepreneur
  • Humble, agile, ambitieux et pragmatique
  • Mobile en France, comme à l’international

 Chiffres clés : 8 000 collaborateurs / 2 Mds€ de CA consolidés fin 2018 / Présent dans une cinquantaine de pays / Commercialisation dans 131 pays / Recrutement du Graduate Program by Groupe Roullier : 10 à 15 jeunes diplômés

Pour postuler : https://rh.roullier.com/fr/comment/graduate-program

Lallemand met aussi le talent en culture

Delphine Le Compès-Andro, DRH chez Lallemand incite les jeunes talents à découvrir une entreprise où les opportunités métiers sont infinies

Chimie, bio, agro : recherche hommes désespérément

Pourquoi les grandes écoles de chimie, de biologie et d’agronomie affichent-elles la proportion inverse d’élèves filles-garçons ?

[Tuto] : 4 astuces pour une coloc bio réussie

Alliant bien-être et respect de la nature, cohabiter bio renforce le sentiment de communauté,  facilite l’échange et le partage avec vos colocataires. Mais quelles sont les clefs pour cultiver ce nouvel art de vivre ? Suivez notre guide !

Le grand témoin : Dominique Carlac’h Porte-Parole & VP du Medef

Dominique Carlac’h Porte-Parole & VP du Medef revient sans détour sur son parcours, ses engagements de chef d’entreprise et ses combats de femme.

Chez CBo Territoria, c’est « act like a lady, think like a boss »

50 % de femmes et 50 % d’hommes dans les équipes du géant de l’immobilier réunionnais. Trois femmes témoignent.

Kit du futur décideur à l’attention du jeune ingénieur

Face à l’émergence d’un ingénieur qui travaille en mode projet et 100 % collaboratif quels sont les trucs et astuces pour transformer un diplômé de CentraleSupélec en décideur hors pair ?

Les écoles d’ingés déconstruisent les préjugés

Sensibilisation des lycéennes, meilleure orientation et valorisation des parcours de femmes scientifiques, les écoles d’ingénieurs progressent en matière de mixité. Décryptage

Prysmian : connecter les hommes

Leader mondial des câbles, Prysmian mise sur l’innovation de ses ingénieurs R&D, dont fait partie David Boivin, South Europe Connectivity – Telecom Engineering Manager.

Sous le capot de Club Identicar

Le moteur de ce club auto : la bienveillance, le collaboratif et la quête du bonheur au travail ! Une façon de travailler qui lui a fait remporter le prix HappyAtWork 2019.

[Premier emploi] Diplômé de CentraleSupélec, je vais où ?

Plutôt tradis ou fans d’innovations de rupture ? Secteurs, domaines, métiers : coup de projecteur sur les les opportunités à ne pas rater pour un ingénieur CentraleSupélec