Pour les écoles du groupe Sommet Education, les soft skills ne sont pas qu’un effet de mode ! Les savoir-être constituent même le cœur de leur pédagogie depuis 50 ans. Rencontre avec Benoit-Etienne Domenget, DG de ce groupe rassemblant deux des meilleurs établissements d’enseignement hôtelier : les Roches Global Hospitality Education et le Glion Institut.

 

On résume souvent l’hospitality à l’hôtellerie : mythe ou réalité ?

C’est surtout très réducteur ! Nos établissements ne sont plus des écoles d’hôtellerie ou des écoles du management hôtelier, mais bien des écoles de formation au management des métiers de l’hospitalité. Si ces métiers empruntent les codes de l’hôtellerie (relation client, expérience de marque, services…), seuls 60 % de nos diplômés évoluent dans l’hôtellerie-restauration. Ils sont ainsi nombreux à être plébiscités par d’autres secteurs, parfois même inattendus, comme la banque privée. Des secteurs qui apprécient leur capacité à allier savoir-faire et savoir-être.

« Nous revendiquons fièrement ce que nous sommes : un institut dispensant une formation d’excellence et s’imposant comme une référence pour les métiers des savoir-être »

Comment concrétisez-vous cet équilibre entre savoir-faire et savoir-être ?

Il est à la base de notre modèle pédagogique. Nous conjuguons une formation académique en management de très haut niveau (leadership, finance, marketing…) et une approche très opérationnelle ancrée dans la réalité des métiers. Un modèle basé sur l’excellence qui fait écho à notre philosophie : apprendre des meilleurs. Pour preuve, nous comptons plusieurs Meilleurs Ouvriers de France et même Paolo Basso, Meilleur Sommelier du Monde 2013, parmi nos professeurs.

Votre nouveau portefeuille de MSc va dans ce sens ?

Absolument. Pour répondre à la demande croissante de formations post graduate en hôtellerie, l’Institut Glion proposera trois nouveau MSc dès septembre 2019 : un Master en Gestion du luxe et de l’expérience client, un Master en Hôtellerie, entrepreneuriat et innovation et enfin, un Master en Finance, immobilier et développement hôtelier. Une nouvelle offre académique qui fait suite au lancement du double master en Management Hôtelier International en partenariat avec Grenoble Ecole de Management en 2018.

Une excellence qui a un coût pour vos étudiants ?

Indéniablement : il faut compter environ 150 000 € tout inclus (formation, logement, vie quotidienne) pour notre Bachelor. Un coût important qui peut être modéré par des systèmes d’aides et de bourses mais que nos étudiants voient comme un investissement pour l’avenir. Car ils savent que nos diplômes les ouvrent à des métiers en croissance (1 job sur 9 concernera les voyages ou le tourisme d’ici 2027) et totalement internationaux. Une puissance de feu boostée par un taux d’employabilité record et un puissant réseau de 25 000 alumni.

Comment le digital imprègne-t-il vos métiers caractérisés par la relation humaine ?

Après l’explosion du tourisme de masse et la création des premières grosses chaînes hôtelières après-guerre, l’avènement du digital constitue indéniablement la deuxième révolution de l’histoire de l’hospitality. Impossible aujourd’hui de concevoir les métiers de l’hospitality et du luxe autrement qu’immergés dans l’omnicanal et dans la continuité de l’expérience de marque.

« Nos élèves sont fiers de créer et de s’exprimer : ici, nous redonnons ses lettres de noblesse à la réalisation » 

Pourquoi choisir une de vos écoles quand on est étudiant ?

Parce qu’on y propose une véritable expérience de la transformation à travers six domaines clés de développement : environnement international, arts pratiques, stages professionnels, apprentissage progressif, aptitudes interpersonnelles et employabilité.

Les + du Glion ?

12 élèves par classe maximum pour les arts pratiques
100 enseignants alliant passion de la transmission et action
24 semaines de stages pratiques en back et front office
Plusieurs semestres en management hôtelier
100 nationalités
Toutes les formations en full english