LE GROUPE GEOPOST, LEADER EN FRANCE ET EN EUROPE DE LA LIVRAISON « EXPRESS », SE PLACE À LA POINTE DE L’INNOVATION ET DES SERVICES INTELLIGENTS EN VILLE. UN LEADERSHIP QUE RENFORCE LE GROUPE À L’INTERNATIONAL AVEC UNE NOUVELLE IDENTITÉ DE MARQUE. BERNARD HAURIE (HEC PARIS 77), DGA DE GEOPOST, LIVRE SA VISION DE CETTE « RÉUSSITE À LA FRANÇAISE ».

BERNARD HAURIE, (HEC PARIS 77), DGA DE GEOPOST © DPD All rights reserved

BERNARD HAURIE, (HEC PARIS 77), DGA DE GEOPOST © DPD All rights reserved

Avec 3 millions de colis livrés par jour, GeoPost, plus connu sous le nom de DPDGroup à l’international, trace sa route parmi les géants du la livraison express grâce à un réseau dont elle est principalement propriétaire et à une innovation constante. « Le client peut décider de son heure de livraison avec le service Predict. C’est très souple et très porteur de valeur ajoutée. »

 

OEUVRER POUR L’INTÉRÊT DU PLUS GRAND NOMBRE
Bernard Haurie rejoint le groupe La Poste dès les années 80, après avoir occupé des fonctions à la Royal Bank of Canada ainsi qu’à la World Bank à Washington, mû par un double intérêt : la vocation publique de l’entreprise et son appétence pour l’innovation. « Avant de rejoindre GeoPost, holding à 100 % du groupe, je m’occupais en effet de la stratégie et de l’innovation à La Poste. J’ai d’ailleurs conservé une mission transverse au niveau groupe portant sur la stratégie e-commerce, qui représente 35 % de notre activité. C’est un enjeu clé. Je pilote également notre développement responsable et les ressources humaines. » Autre aspect majeur dans les motivations de Bernard Haurie : l’intérêt général. Une ambition qui le fait avancer aujourd’hui encore. « Dans les années 80, le management dans le public et le privé étaient très différents. Il était donc très intéressant de confronter ces deux univers avec un objectif commun : développer des pratiques bien maîtrisées au meilleur coût, être efficace pour le plus grand nombre. »

 

“ Une entreprise innovante avec
un fort potentiel de développement à l’international. “

INNOVER À TOUTES LES ÉTAPES
Paiement en ligne, préparation de commande, livraison… Tous les maillons de la chaîne sont concernés ! L’innovation est inhérente au leadership et GeoPost l’a compris très tôt en la plaçant au coeur de sa stratégie. « Chaque filiale est très autonome dans son développement. Nous analysons ainsi les meilleures initiatives par pays pour ensuite les déployer dans l’ensemble de nos filiales. Résultat, nous avons ainsi déployé le réseau français des relais commerçants Pickup dans 11 pays d’Europe avec à fin 2015 22 000 relais Pickup en Europe, ce qui met 95 % de la population européenne à moins de 15 mn d’un relais Pickup en moyenne ». Prochain projet : déployer à grande échelle l’exemple de la Grande-Bretagne qui assure un suivi en direct « live tracking » sur les 15 dernières minutes avant la livraison avec « Follow my parcel ». « Chaque pays amène ses propres innovations, ce qui nous permet d’être toujours à la pointe. » La holding a investi dans des startups pour compléter son offre de services : solutions de transport avec dédouanement, livraison écoresponsable… « Nous expérimentons avec une start-up dans le sud de la France la livraison de colis par drone ! C’est rapide, simple et écologique. Nous disposons également de la plus grande gamme de véhicules électriques dans le monde. » Des initiatives qui ancrent l’entreprise dans la modernité et la font progresser au quotidien. « Je suis adepte de cette philosophie d’open innovation. »

 

CRÉER UN ESPRIT D’INTRAPRENEUR
Laboratoire interne, site web présentant toutes les innovations issues des filiales, newsletter, partenariats… Les collaborateurs de GeoPost sont nourris à l’innovation. « Nous sommes très à l’affût des innovations externes. Nous tendons ainsi à créer un esprit d’entrepreneur : chacun peut déposer une idée de projet et pourrait être sélectionné pour le développer en parallèle à son activité principale. C’est très motivant et créatif. C’est un vrai moteur personnel très engageant. »

 

LE CLUB INNOVATION ET ENTREPRISE
Bernard Haurie est président de l’IE-Club, « véritable ruche de l’innovation et auberge espagnole », qui met en relation les jeunes entrepreneurs et leurs start-ups avec les dirigeants de grandes sociétés. « Beaucoup de jeunes se lancent. Nous les aidons à trouver des investisseurs, à lever des fonds, à créer leur réseau même à l’international… Nous avons ainsi ouvert d’autres clubs à Tel Aviv, Boston et Montréal. Notre observatoire des grands comptes distribue son trophée chaque année à HEC lors des journées du MEDEF. Notre ambition est de susciter l’innovation, de valoriser les entreprises qui ont réussi à l’international, de partager leurs expériences… Nous organisons des after work une fois par mois pour leur faire rencontrer des grands Groupes. C’est idéal pour détecter l’innovation en France. »

 

« HEC NOUS APPREND À OSER »…
… Voilà la force d’HEC selon Bernard Haurie, qui en a lui-même été diplômé. « Je passe beaucoup de temps avec de jeunes entrepreneurs. Quand on sort de l’école, on veut tenter de créer son entreprise ou participer à construire dans un grand groupe. » Une expérience acquise également à l’étranger où le directeur général adjoint a pu poursuivre sa scolarité, au Canada plus précisément. « C’était une chance rare en France à l’époque de découvrir un autre milieu multiculturel. Non seulement on y acquiert des amitiés qui restent mais surtout un réseau international. Ce qui aide à décomplexer dans le fait d’entreprendre ! HEC en particulier apprend à entreprendre. »

 

LANCEZ-VOUS À L’INTERNATIONAL !
En stages ou en première expérience,  « l’international est idéal en début de carrière. On apprend beaucoup et si on ne le fait pas, ce sera un vrai manque. Ça ouvre de nombreuses portes. Mais surtout ne vous cristallisez pas sur votre premier job ! » En revanche, n’hésitez pas à tester assez tôt votre esprit d’entrepreneur. Il est important de sentir sa fibre profonde sur ce plan.

 

UNE FORTE CROISSANCE SYNONYME DE RECRUTEMENT
Grâce à son positionnement mondial, GeoPost affiche une croissance à deux chiffres, surtout dans les pays en voie de développement. Une opportunité pour les jeunes diplômés, même si GeoPost privilégie les candidats avec une première expérience dans le transport ou le conseil. « Je me bats pour les jeunes diplômés. La Poste en recrute ainsi environ un millier chaque année. Nous avons une culture très ouverte sur le transport, la mobilité… Il n’est pas rare qu’un jeune en début de carrière s’expatrie quelques années. Nous sommes prêts également à payer des formations complémentaires à l’École des Mines notamment pour renforcer leur connaissance du secteur. » L’aspect international est prégnant au sein de GeoPost. L’anglais y est d’ailleurs indispensable. Les collaborateurs voyagent beaucoup, en Europe notamment. « Le Groupe ouvre de nombreuses perspectives même si nous recrutons beaucoup à l’externe. Mais ici, tout est possible. J’ai pour ma part effectué tous les métiers : banque, courrier, siège social, transport express… »

 

UNE CULTURE ÉTABLIE SUR L’AUTONOMIE
Chez GeoPost, le sentiment d’appartenance est renforcé par l’autonomie laissée à chaque filiale. « Avoir les mains libres et sentir que l’on a confiance en vous sont les meilleurs éléments de fidélisation. Il y a un réel soutien du siège vis-à-vis des filiales. Nous organisons, par exemple, à Paris un forum annuel réunissant toutes les filiales avec les patrons, les collaborateurs méritants pour leurs initiatives remarquables, les réussites individuelles pour les BU qui affichent des résultats exceptionnels… Nous nous rendons aussi aux événements organisés par les filiales. » Un management motivant et enrichissant.

 

VC

 

Contact : bernard.haurie@geopostgroup.com