Opérateur de la chaîne logistique, GEODIS est l’une des plus grandes entreprises dans son domaine. Elle est le leader du Transport et de la Logistique en France et se place dans le top five européen. Rencontre avec Stéphane Cassagne, (DESS droit des affaires Paris Descartes 92), son Secrétaire général.

Stéphane Cassagne, (DESS droit des affaires, Paris Descartes 92), Secrétaire général de GEODIS

Stéphane Cassagne, (DESS droit des affaires, Paris Descartes 92), Secrétaire général de GEODIS

Quelles sont vos responsabilités ?
Après avoir occupé les fonctions de directeur juridique de GEODIS CALBERSON, puis de la division messagerie, j’ai été nommé en 2002 directeur juridique du Groupe GEODIS. Progressivement, d’autres pôles se sont ajoutés à mon périmètre : les assurances, les activités immobilières, la douane, l’éthique et la compliance. Le directeur juridique est avant tout un « business partner » qui doit apporter des solutions en support du développement des activités. J’interviens en particulier auprès des grands clients du groupe et suis en relation au quotidien avec divers cabinets avocats ainsi que bon nombre d’investisseurs immobiliers. Je prends part activement aux dossiers de croissance externe (M&A).

 

Cette branche a-t-elle connu une évolution significative ?
Il est loin le temps où le directeur juridique exerçait un rôle à postériori bien souvent limité aux contentieux. Chez GEODIS, le département juridique est dans une dynamique d’accompagnement du business. Cela signifie participer aux négociations, rencontrer les clients, aller sur site et avoir une approche internationale.

 

Quelles sont les qualités requises ?
La réactivité, le dynamisme ainsi qu’un très bon sens relationnel car l’on se trouve souvent dans des situations de rapports de force et de négociation. Il faut aussi aller au devant des sujets et démontrer que l’on est capable d’apporter une valeur ajoutée. Le juriste ne doit pas s’enfermer dans un mode de fonctionnement, mais être adaptable car chaque dossier est une nouvelle « aventure ».

 

UN CONSEIL aux étudiants ?
Pour faire carrière et progresser dans cette fonction, il y a un temps d’apprentissage qu’il faut accepter. Rien ne remplace l’expérience au sein d’une entreprise. Il faut aussi s’ouvrir aux autres fonctions de l’entreprise (comptabilité, RH, commerce…) car le juriste va se trouver en interaction constante avec celle-ci.

 

CHIFFRES CLÉS :
7 Md€ CA
30 000 collaborateurs dans le monde
Présente en propre dans 67 pays

 

F.B

 

Contact : farida.adane@geodis.com