Communiqué de presse:

Acteur engagé en faveur de l’emploi des jeunes, Adecco a mené une étude en partenariat avec digiSchool auprès de 2000 lycéens et étudiants. L’objectif : comprendre à quoi rêvent les moins de vingt ans qui se préparent à entrer dans la vie active ; évaluer leurs critères d’épanouissement au travail et la manière dont ils perçoivent leur premier emploi. Une étude riche d’enseignements, dont les résultats dressent le portrait d’une génération aux aspirations parfois inattendues.

Halte aux idées reçues !

L’analyse de données de l’étude permet de révéler des tendances qui vont à l’encontre de certaines idées reçues sur la Génération Z :

 « Les jeunes sont principalement attirés par les multinationales ». Faux ! La structure idéale pour 80% des répondants est une PME.
 « Les jeunes veulent changer d’entreprise très régulièrement ». Faux ! 82% des répondants se voient rester 10 ans dans la même entreprise si le poste est évolutif et que le cadre de travail est stimulant et agréable.
 « Les jeunes ont peur du monde du travail ». Faux ! Pour 53% des répondants, le premier emploi représente une véritable opportunité d’épanouissement.
 « On ne peut pas compter sur les jeunes ». Faux ! La première qualité qu’ils veulent mettre en avant est la fiabilité pour 49% d’entre eux.
La génération Z compte-elle sur sa formation pour décrocher son premier job ?
57% des moins de 22 ans font confiance à leur formation pour décrocher un premier emploi

Comment les moins de vingt ans s’imaginent-ils dans le monde du travail ?

Les données de l’enquête permettent de dessiner six profils :

 Le confiant, qui compte sur son diplôme pour lui ouvrir les bonnes portes et sur
son stage de fin d’année pour faciliter son entrée dans la vie active.
 Le fidèle, qui est prêt à s’engager dans une relation de long-terme avec
l’entreprise qui lui aura donné sa première chance.
 Le pragmatique, qui est prêt à changer de voie s’il n’arrive pas à trouver
d’emploi dans la branche qui le fait rêver.
 L’épanoui au travail, dont le critère primordial pour qu’il se sente bien est qu’il y
ait une bonne ambiance entre collègues et une réelle entraide.
 Le motivé sportif, qui veut être considéré comme flexible, polyvalent, disponible
et qui n’a pas peur de mouiller le maillot si nécessaire.
 Le futur entrepreneur, dont l’aboutissement professionnel est de monter sa
propre structure.

Enquête réalisée en ligne en juin 2016 auprès de 2072 jeunes de 15 à 22 ans
Pour accéder à l’intégralité des résultats de l’étude :

Un optimisme partagé au niveau mondial

L’étude mondiale « Young people and work: dreams and readiness », menée par le
Groupe Adecco dans 13 pays et dévoilée ce mois-ci à l’occasion de la Journée
Internationale de la Jeunesse, vient confirmer les enseignements de l’étude Adecco /
digiSchool : 77% des jeunes estiment que leur diplôme les préparera à entrer
rapidement dans la vie active ; 71% des jeunes français partagent ce ressenti. Par
ailleurs, 73,08% des répondants estiment avoir les bonnes qualifications. Les langues
étrangères (56,68%), l’expérience sur le terrain (53,70%) et la maîtrise ses outils
digitaux (41,48%) sont considérées comme les principales compétences requises pour
intégrer le marché du travail. Enfin, concernant leurs aspirations pour les 10 prochaines
années, la stabilité financière arrive en tête des réponses, suivie par exercer leur « job de
rêve » et travailler pour une entreprise socialement responsable.

Plus d’informations sur l’étude internationale du Groupe Adecco :
http://e3.marco.ch/publish/adecco/239_4255/Press_Release_Adecco_Group_International_Youth_
Day_Youth_Employment_Survey.pdf

Retrouvez les actualités d’Adecco France sur : www.adecco.fr et sur les réseaux sociaux,
avec le hashtag #ouipouremploi :