Génération Y et Z : un management comme en startup ?

• Les nouvelles générations ne se managent plus comme les anciennes. Fini la vieille école, place à l’esprit startup !

• L’esprit startup c’est : liberté, flexibilité, confiance et bien-être. Adieu le « control & command », bonjour « test & learn ». Le message ? Faire comprendre à ses collaborateurs qu’ils ont le droit de faire des erreurs.

Les générations nées entre 1980 et 2010 investissent le marché du travail. Multitâches, rapides, impatients, à l’esprit libéré, les digital natives et les millennials ne se managent plus comme leurs aînés comme l’analyse Horizontal Software dans un livre blanc sur les générations Y et Z. Fini la vieille école et place à l’esprit startup !

 

Les nouvelles générations bousculent les traditions managériales. Fini le monotâche, bonjour le multitâches : « devenus adultes avec la généralisation du smartphone (…) les Y et les Z ont développé une véritable science du « multitasking ». Cette aptitude se retrouve fatalement dans leur rapport au temps de travail (…) : ils peaufinent une présentation au Starbucks en attendant que leur soirée débute, mais discutent avec leurs amis (…) aux heures de bureau. »

 

« Exit le candidat qui se vend auprès du recruteur ! Aujourd’hui, l’entreprise doit trouver un moyen de se démarquer afin de séduire les Y et les Z »

 

Pour autant, il ne faut pas prêter aux nouvelles générations un manque d’implication dans l’entreprise, au contraire. « Est-ce à dire que la « valeur travail » n’a plus cours ? Nullement. Près de deux jeunes « Z » sur trois (62 %), déclaraient ainsi ne pas penser pouvoir être heureux sans travailler. Simplement, le travail n’est plus aussi central ». Exit le candidat qui se vend auprès du recruteur ! Aujourd’hui, l’entreprise doit trouver un moyen de se démarquer afin de séduire les Y et les Z.

 

Adopter le modèle startup ?

Pour attirer ces générations, doit-on copier le modèle de la startup ? C’est ce que pense Horizontal Software. « L’entreprise capable d’attirer et de retenir les Y et Z est « fun » et « innovante », ce qui ressemble à s’y méprendre à une startup. »

 

« Le reporting en mode « control & command » devient obsolète, et l’approche « test & learn » est clairement favorisée » (Alexandre Stourbe)

A nouvelles générations nouvelles méthodes managériales

Il faut également laisser la place à la liberté et à la flexibilité. « D’après une enquête commanditée par Polycom, 98 % des collaborateurs interrogés dans 12 pays estiment qu’une approche du travail accessible en tous lieux est favorable à la productivité de l’entreprise. »

Alexandre Stourbe, coordonnateur général au sein de le Lab RH (association regroupant près de 370 startups et 40 grands comptes) témoigne sur les changements managériaux : « les liens entre salariés et top management sont plus directs, en temps réel. Le reporting en mode « control & command » devient obsolète, et l’approche « test & learn » est clairement favorisée. Le message ? On a le droit de faire des erreurs, car se tromper c’est apprendre. »

 

Quelles solutions mettre en place pour accueillir les Y et les Z ?

Horizontal Software préconise 9 solutions :

1.     Nommer un CHO ou Chief Happiness Officer afin de valoriser le bien-être des employés

2.     Offrir plus de flexibilité : horaires flexibles, télétravail, développement de l’autonomie

3.     Créer un lien avec les Y et les Z en les incluant dans la réflexion stratégique

4.     Mettre en place des réseaux sociaux en interne et abandonner le mail

5.     Développer des outils collaboratifs en interne

6.     Donner la parole aux employés

7.     Supprimer l’entretien annuel au profit d’un feedback continu

8.     Motiver les équipes en proposant une gamification des challenges

9.     Améliorer l’expérience employée en favorisant les nouvelles technologies

 

Une nouvelle approche fructueuse

Les employés de startup attribuent une note de 7,97/10 à leur bien-être contre 6,5/10 pour la population active, selon une étude commanditée par Polycom, reprise dans le livre blanc. Dans cette même étude, lorsque l’on demande aux employés les raisons de cette satisfaction, ils répondent :

« – La fluidité de la communication interne

– La place à l’autonomie et à la prise de risque

– L’agilité des process de décision

– Les perspectives de carrière

– L’importance accordée à l’innovation »

Ce management en mode startup est-il donc la bonne solution pour les entreprises ? La question se pose en interne, car le changement de pratiques managériales sera le plus grand défi RH à relever d’ici à 2020.

 

Retrouvez l’intégralité du livre blanc de Horizontal Software à cette adresse : http://bit.ly/2wAu8YM