Gecina détient, gère et développe un patrimoine de près de 19 milliards d’euros. L’opportunité pour ses collaborateurs de promouvoir un immobilier responsable quel que soit l’usage : bureaux, coworking, logements et résidences étudiants. Franck Lirzin (X 03, Mines ParisTech 06), directeur exécutif résidentiel, développe sa vision des enjeux du Groupe.

 

Qu’est-ce qui a poussé Franck Lirzin à rejoindre Gecina après de nombreuses années dans le service public ? « L’immobilier est un secteur à la conjonction d’enjeux sociétaux, financiers et humains. Gecina, par sa taille et sa position de leader, ouvre des perspectives d’évolution et d’innovation multiples. La transition s’est donc faite assez naturellement. »

Un créateur de lieux de vie

Quel est le principal défi que doit relever Franck Lirzin dans ce contexte ? Remettre le client au centre. « Notre portefeuille résidentiel regroupe des logements classiques et des résidences étudiantes dotées de nombreux services – salle lounge, laverie, salle de fitness – pour créer une vie en communauté. Nous souhaitons que nos clients se sentent chez eux à la maison, comme au bureau. »
Une activité liée aux changements des habitudes de vie. « Nous travaillons ainsi sur la mixité des usages dans notre patrimoine. Et ça, c’est très nouveau. Nous revenons vers un métier clé sur lequel investir et se redévelopper. » La preuve par l’exemple : Après Campuséa Grande Arche, Gecina ouvrira en 2018 une nouvelle résidence étudiante de 403 logements à la Défense pour permettre aux jeunes d’être au cœur d’un des plus grands quartiers d’affaires d’Europe.

Campuséa

À travers ses résidences étudiantes, Gecina se pose comme un partenaire des écoles et des universités. Parmi elles : Sciences Po, Ecole des Ponts ParisTech ou encore le campus parisien de l’université de New York. Campuséa exploite 17 résidences situées au cœur des principaux pôles de formation à Paris, Bordeaux, Lille, Lyon et Marseille.

L’immobilier redevient un métier d’ingénieur

Diplômé de Polytechnique et de Mines ParisTech, Franck Lirzin a toutes les cartes en main pour concevoir l’immobilier de demain. « Ma formation d’ingénieur généraliste me permet d’aborder l’ensemble des enjeux financiers, techniques, environnementaux, sociaux, digitaux, ce qui me confère une vision globale. »
Un atout de taille au sein d’un secteur qui se transforme en permanence : usages, règlementations, internationalisation, digitalisation de la relation client… Son conseil aux jeunes diplômé-es ? « N’hésitez pas à aller vers les petites et moyennes entreprises. Elles seront plus dynamiques, vous y exercerez davantage de responsabilités et vous y apprendrez plus. »

Campuséa Grande Arche – © Patrick Lazic

Une entreprise responsable

Depuis plusieurs années, Gecina porte un projet ambitieux en matière de Responsabilité Sociale d’Entreprise. L’entreprise a notamment placé le climat au cœur de sa stratégie et s’est fixé des objectifs dans la limitation du réchauffement à 2°C : «Notre objectif de réduire de 35 % nos émissions de CO2 d’ici à 2020 est très ambitieux et constitue un formidable défi pour nos équipes. »
Prolongeant ses engagements citoyens, sa Fondation d’entreprise mobilise les collaborateurs au travers de parrainages de projets ou d’actions collectives dans le domaine du handicap ou de l’environnement.

La mixité au cœur de la performance : en 2017, Gecina est de nouveau en tête du palmarès de la féminisation des instances dirigeantes du SBF 120 établi par Ethics & Boards : « Nous promouvons la diversité et l’égalité professionnelle à travers la signature de nombreuses chartes, des accords d’entreprise, des indicateurs de performance et surtout dans notre management. Notre directrice générale est une femme. Elles sont 3 à siéger au comité exécutif sur 7 membres et la parité est atteinte au conseil d’administration. »

 

« Notre volonté : que nos clients se sentent chez eux. Nous sommes des facilitateurs de leur vie quotidienne et de leur vie au travail. »

 

 

 

pour contacter Franck Lirzin directement c'est par ici !

1 + 15 =