En mettant son expertise technologique au service de la qualité des soins et des besoins de ses clients, GE Healthcare entretient son leadership depuis 1920. Explications avec Thierry Godelle (Centrale Paris 95 et MBA INSEAD 2002), Directeur Marketing Europe de GE Healthcare et Anne-Charlotte JURINE, DRH du groupe. – Par Aurélie Nicolas

 

ACTEUR MONDIAL EN MATIÈRE D’ÉQUIPEMENTS D’IMAGERIE MÉDICALE, QUELS SONT LES POINTS FORTS DE GE HEALTHCARE ET SES PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT ?

Branche santé du groupe américain General Electric, créé par Thomas Edison en 1892, GE Healthcare développe des technologies et des services médicaux révolutionnaires qui permettent de faire évoluer constamment les soins apportés aux patients. Notre siège européen est basé à Buc dans les Yvelines, sur un site qui rassemble à la fois production, ingénierie, logistique, marketing et ventes. La grande force de GE Healthcare repose sur son expertise et sur ses capacités d’innovation, essentielles dans un monde en perpétuelle évolution, tant technologique que sociétale. Face à l’allongement de la durée de vie, au développement de maladies chroniques et aux problèmes de financement des systèmes de soins, l’enjeu est de mettre au point des équipements médicaux toujours plus performants, à des prix maîtrisés et répondant parfaitement aux besoins des professionnels de santé (IRM, Scanner, Mammographies, tables vasculaires, logiciels…). Nous contribuons ainsi, à notre niveau, à rendre les systèmes de santé durables et pérennes et c’est une vraie satisfaction au quotidien. La transformation numérique qui touche l’industrie n’épargne pas le domaine de la santé. La valeur des milliers de données issues de nos équipements conjuguées aux informations patients est inestimable. Les possibilités sont infinies. GE Healthcare s’engage auprès de ses clients pour les accompagner dans cette transformation numérique.

© Tous droits réservés. GE Healthcare

© Tous droits réservés. GE Healthcare

POUVEZ-VOUS NOUS DIRE QUEL RÔLE JOUE LE DÉPARTEMENT MARKETING QUE VOUS DIRIGEZ DANS LE DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE DU GROUPE ?

Le marketing a un rôle très transversal et rassemble environ 100 personnes en Europe. Les équipes analysent en permanence les besoins des clients (médecins, radiologues, hôpitaux, cliniques…) grâce à des visites sur le terrain et aux échanges réguliers qu’ils entretiennent avec les utilisateurs de nos produits. Nous réalisons également des analyses de concurrence, des sondages et des focusgroups, pour nous assurer de coller parfaitement à leurs attentes. Nos équipes sont composées à la fois d’ingénieurs, qui simplifient et traduisent les fonctionnalités techniques en termes cliniques et opérationnels, mais aussi de spécialistes du marketing et du digital, qui apportent un oeil neuf sur la présentation, le design et la communication. Nous travaillons aussi de plus en plus à la formation et au support des utilisateurs, afin de les aider à maîtriser et exploiter toutes les potentialités de nos produits, logiciels et applications. C’est un service d’accompagnement que nos clients réclament et apprécient particulièrement. Au sein de ce département marketing, mon rôle est de coordonner les différentes équipes européennes et de les faire travailler ensemble autour d’une vision stratégique et d’objectifs communs.

PRÉSENTE EN FRANCE DEPUIS 1987, QUELS PRINCIPAUX ATTRAITS UNE ENTREPRISE COMME GE HEALTHCARE OFFRE-T-ELLE AUJOURD’HUI POUR DE JEUNES DIPLÔMÉS ?

Tout d’abord la force d’un grand groupe, solide et reconnu : GE Healthcare représente 50 000 personnes dans le monde, 14 000 en Europe et 2 700 en France. Ensuite une culture d’entreprise très dynamique, où les jeunes recrues se voient très vite confier des responsabilités et travaillent sur des projets motivants. Le siège européen à Buc offre la possibilité d’évoluer rapidement d’un secteur à l’autre (logistique, ingénierie, marketing…), la mobilité étant facilitée, voire encouragée. Avec pas moins de 45 nationalités sur le site, la diversité des profils et des origines est une vraie richesse. En outre, le côté très international de l’entreprise se ressent au quotidien dans les réunions, web-calls et nombreux voyages sur les différents sites européens du groupe, sans parler des possibilités d’expatriations… Enfin, nous proposons chaque année à quelques jeunes diplômés de bénéficier de notre “ leadership program “, où ils vont effectuer pendant 2 ans entre 4 et 6 rotations dans différentes organisations: ils apprennent ainsi rapidement à développer leurs capacités d’adaptation, à se constituer un réseau et à diriger des projets et des réunions.

© Tous droits réservés. GE Healthcare

© Tous droits réservés. GE Healthcare

QUELS PROFILS RECHERCHEZ-VOUS ? QUELLES QUALITÉS SONT LES PLUS APPRÉCIÉES ET ENCOURAGÉES AU SEIN DU GROUPE ?

En général, les étudiants ne postulent pas chez nous par hasard. Ils sentent que la culture d’entreprise leur correspond et qu’ils vont pouvoir mener leur carrière à leur idée. Nous recherchons des jeunes qui n’ont pas peur de l’inconnu, capables de s’adapter facilement, de travailler de facon collaborative, dans une organisation plus matricielle que hiérarchique, où il est parfois difficile de se repérer au début. La progression de carrière est très méritocratique et nous encourageons toutes les initiatives qui permettent d’atteindre les objectifs dans un monde changeant. L’anglais n’est pas obligatoire mais constitue un vrai plus pour se sentir rapidement à l’aise, au sein d’un groupe international comme le nôtre. Parler plusieurs langues est aussi souvent un atout. Passée la phase de recrutement, les diplômes sont peu pris en compte, et nous regardons autant les profils écoles de commerce que d’ingénieurs. Il est par contre important d’adhérer aux valeurs de l’entreprise qui placent les clients au coeur du succès et de la stratégie du groupe.

« Il est important de choisir une entreprise dans laquelle on trouve du sens au quotidien. »

APRÈS AVOIR COMMENCÉ COMME INGÉNIEUR CHEZ RHÔNE-POULENC PUIS COMME CONSULTANT, VOUS AVEZ FAIT L’ESSENTIEL DE VOTRE CARRIÈRE AU SEIN DE GE HEALTHCARE, DONT 4 ANS D’EXPATRIATION. QUE POUVEZ-VOUS NOUS DIRE DE CETTE EXPÉRIENCE ?

Je tire un bilan très positif de cette expatriation, tant sur le plan professionnel que personnel. De 2011 à 2015, nous sommes partis en famille habiter à Istanbul, où j’avais en charge le business IRM de la zone Moyen Orient, Russie-CIS, Afrique, Turquie et Asie Centrale, avec de fréquents déplacements dans la région. Observer les différentes approches de travail au sein du groupe était culturellement très intéressant. C’est une chance que je souhaite à tout le monde de pouvoir donner ainsi à ses enfants une ouverture d’esprit et un regard sur une culture différente.

 

APRÈS L’ECOLE CENTRALE, VOUS AVEZ CONSOLIDÉ VOTRE FORMATION AVEC LE MBA DE L’INSEAD. QUEL REGARD PORTEZ-VOUS SUR CETTE FORMATION COMPLÉMENTAIRE ?

Dès le départ, j’ai souhaité élargir ma formation généraliste d’ingénieur et, à ce titre, mon expérience dans le conseil chez Mitchell Madison Group a été une excellente école. En 2001, j’ai souhaité compléter mon parcours par une éducation formelle en finance et marketing, afin d’acquérir toutes les bases du management que l’on apprend moins en école d’ingénieurs : le MBA de l’INSEAD m’a ainsi donné une vision complète de tous les entités qui constituent une entreprise. J’ai particulièrement apprécié les études de cas, très présentes dans le cursus, qui offrent un réel partage d’expérience interactif, tant avec les intervenants qu’avec les autres étudiants du MBA, avec qui j’ai gardé de nombreuses et durables amitiés. Ce sont d’ailleurs les études de cas sur GE qui m’ont donné envie de postuler dans le groupe !

 

QUELS CONSEILS POURRIEZ-VOUS DONNER AUX JEUNES DIPLÔMÉS POUR LES AIDER À S’ÉPANOUIR DANS LEUR VIE PROFESSIONNELLE ?

Tout d’abord ne pas négliger l’anglais durant ses études, car c’est beaucoup plus important qu’on ne pourrait le penser quand on est jeune, surtout avec l’internationalisation croissante des échanges professionnels. Effectuer un stage ou un semestre à l’étranger est donc très utile à mon sens. Ensuite, essayer de comprendre et de s’imprégner rapidement de la culture de son entreprise, pour y évoluer sereinement. Enfin, je conseillerais aux jeunes diplômés de bien réfléchir au secteur d’activité dans lequel ils veulent travailler, en essayant de trouver un métier qui fait sens pour eux, pour lequel ils ont envie de se lever le matin. Personnellement, j’ai mis un certain temps à y arriver, mais une fois qu’on l’a trouvé, c’est un moteur phénoménal !

CHIFFRES CLÉS :
Effectifs : 14 000 collaborateurs en Europe Chiffre d’affaires : 2.5 milliards d’euros en Europe 6 sites en France : Buc (siège européen), Vélizy, Strasbourg, Saint-Witz, Limonest, Sophia Antipolis

 

Contact : thierry.godelle@med.gema.comannecharlotte.jurine@ge.com