Le Grand Entretien : Hervé Biausser, directeur de l’ECP

 

Au sein d’un groupe de stature mondiale comme GDF SUEZ, la colonne vertébrale de l’organisation repose sur ses dirigeants et ses experts. Fort de 220 000 collaborateurs, GDF SUEZ est mené par 750 grands patrons opérationnels et fonctionnels. Qui sont-ils ? Quel a été leur parcours ? Quelle incidence sur la politique de recrutement de jeunes ingénieurs de haut niveau ? Les réponses de Jacques Gautier (Centrale Paris 75), directeur développement des cadres dirigeants et experts du Groupe GDF SUEZ.

 

Jacques Gautier  (ECP 75), directeur  développement  des dirigeants et  experts du Groupe  GDF SUEZ est  l'Ambassadeur du Groupe auprès de l’École Centrale Paris

Jacques Gautier (ECP 75), directeur développement des dirigeants et experts du Groupe GDF SUEZ est l'Ambassadeur du Groupe auprès de l’École Centrale Paris

« Sont considérés comme cadres dirigeants les personnes qui déploient la stratégie et occupent de hauts niveaux de responsabilité dans l’organisation. Dans la philosophie de GDF SUEZ, ce n’est pas la personne qui est classifiée « dirigeant », mais le fait qu’elle occupe une fonction clé. » Les experts du Groupe sont plusieurs centaines, dont une quinzaine sont des « tops experts ». Ils entrent dans la sphère des dirigeants par leur compétence particulière et unique pour le Groupe. « Ils sont à la fois des références scientifiques et des hommes d’entreprise transformant leur expertise en business. »


 

Des collaborateurs clés pour la stratégie de GDF SUEZ
« Notre premier enjeu est de nous assurer que le Groupe dispose des bonnes personnes aux bons postes. Cela suppose un travail au plan collectif de suivi de l’évolution des cadres et de gestion du planning de succession. » Chaque cadre est par ailleurs suivi individuellement et accompagné dans son développement dans la durée. « Le mariage de ces approches collectives et individuelles doit permettre de préparer et soutenir la stratégie de GDF SUEZ aujourd’hui et demain. »

 

En 2011, 85 % des dirigeants nommés
ont grandi dans le Groupe GDF SUEZ. C’est pourquoi nous sommes très attentifs
à intégrer des profils
de haut niveau dans une perspective de
long terme et à les accompagner dans
leur développement

 

Quel est l’impact en termes de recrutements de cette politique de gestion des dirigeants ?
En 2011, 85 % des dirigeants nommés ont grandi dans le Groupe. C’est pourquoi nous sommes très attentifs à intégrer des profils de haut niveau dans une perspective de long terme. Nous menons un travail constant pour dépister et accompagner nos jeunes cadres dans l’enrichissement de leur profil, et la confirmation de leur performance, y compris alors qu’ils deviennent dirigeants ou experts.

 

 

Quels parcours réalisent ces cadres de haut niveau ?
Ils possèdent une bonne compréhension du Groupe, de ses activités dans l’eau, le gaz, l’électricité, les énergies nouvelles, les services à l’énergie et à l’environnement ; et ses enjeux à l’échelle mondiale. Un cadre développe cette vision via un parcours diversifié, riche et ouvert, alternant fonctions opérationnelles, fonctionnelles, de siège, à l’international, de finance, de management général. En aucun cas, une filière ne doit devenir « la voie royale » pour les futurs dirigeants du Groupe. La diversité est aussi celle des profils, avec 50 nationalités représentées parmi les cadres à potentiel accompagnés dans leur développement et depuis 2011, un cadre dirigeant nommé sur trois est une femme.

 

 

L'un des plus beaux souvenirs professionnels de Jacques Gautier est le projet du terminal méthanier de Dahej en Inde. « Un Groupe comme GDF SUEZ offre ce genre d'expérience unique à de jeunes ingénieurs. »

L'un des plus beaux souvenirs professionnels de Jacques Gautier est le projet du terminal méthanier de Dahej en Inde. « Un Groupe comme GDF SUEZ offre ce genre d'expérience unique à de jeunes ingénieurs. »

Quel premier poste conseilleriez-vous à un jeune ingénieur ?
Il est important de débuter dans un domaine correspondant à sa formation, dans une fonction opérationnelle. L’ancrage métier est la clé de leur légitimité future. J’ai moi-même débuté dans l’ingénierie avant de faire du business development à l’international, prendre la direction d’entités et plus récemment changer de domaine en intégrant les RH. Dans tous les cas, ma connaissance du terrain et des métiers a été un atout.

 

Avez-vous un message particulier à adresser à vos jeunes condisciples de Centrale ?
Les Centraliens ont de très beaux parcours dans le Groupe. Nous souhaitons que cela perdure et se renforce en vous accueillant plus nombreux dans nos équipes !

 

 

A. D-F

 

Contact  :
www.gdfsuez.com
www.generationhorizons.com