La quête d’innovation. Voilà ce qui motive au quotidien Tanguy (Grenoble INP 2005 et Docteur en nanotechnologies), aujourd’hui responsable d’activité au sein du CRIGEN, le Centre de R&D de GDF SUEZ. Partons à la rencontre de cet ingénieur spécialiste de l’innovation dans l’infiniment petit.

Tanguy, Responsable d’activité au Centre de Recherches CRIGEN (Groupe GDF SUEZ)

Tanguy, Responsable d’activité au Centre de Recherches CRIGEN (Groupe GDF SUEZ)

Sur quels projets travaillez-vous ?
Les ingénieurs du CRIGEN ont un rôle d’interface entre les innovateurs (laboratoires, start-up,…) et GDF SUEZ. Nous travaillons sur des ruptures techniques très fortes au coeur des enjeux de l’énergie et de l’environnement. Par exemple, nous travaillons avec des start-up dont les technologies permettront à chacun de produire chez soi de l’hydrogène pour faire le plein de son véhicule. déployer un internet des objets au niveau de la ville pour la rendre plus sûre, plus humaine, plus respectueuse de l’environnement.

 

Quels sont les atouts de votre métier ?
Forces de proposition, nous contribuons tous les ans à faire émerger des sujets nouveaux en apportant des avantages concurrentiels au Groupe. L’utilité sociale de GDF SUEZ est importante pour moi : j’aime travailler pour une entreprise qui a un impact direct sur la vie des citoyens. J’apprécie beaucoup l’aspect relationnel de mon métier, que ce soit dans le management d’équipes (j’accompagne nos ingénieurs sur des projets à hauteur de leurs compétences et de leurs ambitions) ou dans les relations avec nos partenaires. Si mon expérience me donne une vision plus large du métier, je ne me vois pas que comme un chef d’équipe mais aussi comme l’animateur d’un management collaboratif et c’est très motivant.

 

Quels profils recherchez-vous ?
Des ingénieurs à l’âme d’entrepreneurs qui n’ont pas peur de s’adapter au changement car ici, rien n’est jamais figé. Des jeunes qui veulent évoluer dans un lieu unique dans le monde des nanotechnologies. Au carrefour du grand groupe et des petites structures ultra innovantes, il tire le meilleur des deux mondes : accès à l’information illimité, projets ambitieux et réinvention perpétuelle. C’est un job de rêve pour des jeunes qui font le pari de l’inconnu, de l’ambition et de l’exigence.

 

TROIS QUESTIONS À JULIE, INGÉNIEUR R&D EN NANOTECHNOLOGIES
Vous êtes une passionnée de nanotechnologies ?
A la frontière de toutes les sciences, c’est un domaine où la seule limite est l’imaginaire. Comment ne pas en être passionnée ?
Quel est votre quotidien ? J’ai un rôle d’interface entre différentes filiales de GDF SUEZ et les acteurs de la recherche. Je vais à la rencontre des filiales pour comprendre leurs besoins, des décideurs pour appréhender leurs enjeux et sur le terrain pour me confronter aux problématiques opérationnelles. J’accompagne les startup et les laboratoires à tous les stades de développement de leurs innovations : je pilote des innovations collaboratives sur un mode d’adhésion.
Pourquoi avoir rejoint GDF SUEZ ?
Pour la diversité de ses métiers et de ses domaines d’activités. Les perspectives y sont illimitées, on est libre de tracer son propre chemin : je sens qu’ici tout est possible en France et à l’étranger. J’apprécie de ne pas rester dans mon laboratoire et d’avoir un contact direct avec le terrain. Je travaille en interaction avec les professionnels de tous les métiers et à tous les niveaux du Groupe et je ressens toujours cette envie commune de partage de connaissances. GDF SUEZ m’a offert une chance unique pour un jeune ingénieur dans les nanotechnologies en France, une opportunité que je relève avec fierté et exigence.

 

CW.

 

POUR POSTULER
Stage, VIE, graduate program, premier emploi,
rendez-vous sur gdfsuez-young-talents.com et sur les réseaux sociaux