GASTRONOMIE, HÔTELLERIE ET LUXE SONT LES AMBASSADEURS DE L’EXCELLENCE À LA FRANÇAISE, UN ATOUT ÉCONOMIQUE ET D’ATTRACTIVITÉ DE PREMIER PLAN. LA FRANCE FORME DANS SES ÉCOLES LES FUTURS MAESTRO INTERNATIONAUX DE CES MÉTIERS. EXEMPLES AVEC UNE RÉFÉRENCE DEPUIS 25 ANS L’INSTITUT PAUL BOCUSE, ET UN ÉTABLISSEMENT QUI OUVRE EN SEPTEMBRE 2015, L’ECOLE FERRIÈRES.

 

10e promotion de la worldwide alliance © Institut Paul Bocuse

10e promotion de la worldwide alliance © Institut Paul Bocuse

 

 

INSTITUT PAUL BOCUSE, AMBASSADEUR DE L’ART DE VIVRE À LA FRANÇAISE DEPUIS 25 ANS
25 ans n’est pas un anniversaire anodin. Et lorsqu’il concerne un fleuron de l’enseignement supérieur français dédié à l’hôtellerie et à la restauration, c’est au Pavillon Ledoyen à Paris, tenu par le chef 3 étoiles Yannick Alléno que nous sommes reçus. « L’Institut Paul Bocuse est un établissement dont nous devons être collectivement fiers » a déclaré Jack Lang, qui avait promu sa création en 1986, alors qu’il était ministre de la Culture, « car la culture française c’est aussi sa gastronomie et son art de vivre. »
« L’excellence professionnelle sans concession »
Au sein de l’Institut présidé par le co-créateur du Groupe Accor Gérard Pélisson, les 500 étudiants de 37 nationalités acquièrent « l’exigence des arts culinaires, le respect de la tradition. Notre objectif est de faire de l’école un lieu de passion et de transmission. Son esprit repose sur deux fondamentaux : l’amour du métier et l’excellence professionnelle sans concession. Nous formons à des métiers d’expert qui contribuent au rayonnement culturel et économique de la France dans le monde. » L’Institut transmet déjà son ingénierie pédagogique dans 14 universités au monde.
French Touch et intelligence de la main
« Nous contribuons à transmettre la French Touch au travers de nos 2 000 diplômés qui exercent dans 22 pays, a insisté Hervé Fleury, le directeur de l’Institut. La French Touch, c’est savoir créer en un lieu un moment où il se passe quelque chose d’inexplicable, où on est dans l’émotion grâce au geste que j’appelle l’intelligence de la main. Nous formons des étudiants en Bachelor, master et doctorat, et accompagnons les entrepreneurs dans notre incubateur. » L’école vise les 900 étudiants dans 4 ans.
www.institutpaulbocuse.com

 

FERRIÈRES, UNE NOUVELLE ÉCOLE DÉDIÉE À L’EXCELLENCE À LA FRANÇAISE DANS LA GASTRONOMIE, L’HÔTELLERIE ET LE LUXE
Khalil Khater, à l’initiative de l’Ecole Ferrières travaille depuis 20 ans dans le monde de l’hôtellerie-restauration. Il a choisi le château de Ferrières en Seine-et-Marne pour créer un écosystème dédié à l’excellence à la française. « Ce centre est dédié à la gastronomie, à l’hôtellerie et au luxe. Il comprend une école internationale formant à des Bachelors (en 2015), mastères et MBA (en 2016), une école du vin, et un site d’application (restaurants, pôle événements, potager). »
« L’excellence commence par l’homme »
La pédagogie de Ferrières place l’étudiant au centre des apprentissages via l’apprentissage par le projet, la médiation du savoir, la construction de soi et l’exigence et la rigueur. « L’excellence commence par l’homme. D’où le caractère essentiel de formations de haut niveau dans nos métiers. Dans un domaine où la France excelle, on ne peut que former à l’excellence si l’on veut avoir une portée internationale. » Cette ambition a convaincu d’éminents représentants du secteur qui forment le comité de parrainage comme le chef Guy Savoy, le président de Relais & Châteaux Philippe Gombert ou le président du Comité Colbert Michel Bernardaud. « Nous voulons transmettre à nos étudiants l’honneur de servir quelqu’un, la fierté d’exercer un métier qui consiste à faire plaisir aux gens. Des meilleurs ouvriers de France gèrent nos sites d’application. » La Fondation Ferrières délivrera des bourses à 100 % des élèves français grâce aux entreprises partenaires. L’Ecole a sa propre résidence étudiante et vise un campus de 1 500 étudiants.
www.ferrieres-paris.com

 

A.D-F