C’est l’heure de décrocher ! A l’occasion de la journée sans portable du 6 février dernier, Yannick Chatelain, professeur associé à Grenoble Ecole de Management revient sur les conséquences de l’addiction des jeunes à leur portable.

 

© Pierre Jayet/GEM

Quel est l’objectif de la journée sans portable ?

C’est une prise de conscience pour l’Humanité : il est essentiel de limiter l’usage du téléphone. Le but étant de faire passer un message, plus particulièrement aux adultes. L’objectif final ? Retrouver les choses essentielles de la vie en ayant réfléchi aux conséquences de l’utilisation massive du portable.

Quelles sont les personnes concernées ?

Contrairement à ce que certains peuvent penser, bon nombre de personnes sont concernées par ce phénomène. Que ce soient les adultes ou la jeune génération, tous ont cet automatisme de se référer au portable. Près de 30 % des étudiants et 25 % des lycéens consultent naturellement leur smartphone moins de deux minutes après leur réveil ! La jeune génération est victime de ce phénomène et cela ne fait qu’augmenter.

Portables et réseaux sociaux : comment impactent-ils notre santé ?

La technologie impacte la population en créant une sensation d’isolement. Elle atteint aussi la santé mentale de certains avec le phénomène de la nomophobie : partir sans son portable est presque impossible et devient un problème important. Et ça ne s’arrête pas là ! Les gens utilisent beaucoup leur portable pour consulter les réseaux sociaux qui ne sont pas vraiment le reflet de la réalité. On compare la vie virtuelle des autres avec notre vie réelle, ce qui peut être source de déception, d’amertume voire de dépression comme la fameuse Facebook depression.

Les étudiants sont-ils vraiment addicts au portable ?

Plus de 4 étudiants sur 10 se sentent incapables de se passer de leur téléphone pendant une journée. 50 % d’entre eux sont confiants dans la protection de leurs données personnelles sur des applications diverses. Il y a quelques années, jamais on n’aurait partagé autant de nos données confidentielles.  On peut donc dire qu’ils ne peuvent plus vivre sans.

Quelles sont les solutions possibles ?

Avant tout, de se prendre en main en essayant de limiter l’usage pour prendre soin de notre santé. Mais avant de donner des leçons, il faut commencer par donner l’exemple. Le premier pas doit être fait par les adultes pour qu’il y ait un véritable changement chez les jeunes.

Le saviez-vous ?

  • 77 % des Français détiennent un smartphone
  • Nous consultons notre téléphone en moyenne 221 fois par jour
  • 20 % des étudiants passent plus de 6h par jour sur leur smartphone

Ingénieur.e du futur, qui es-tu ?

Alors que l’on parle de plus en plus d’industrie 4.0 et de projets d’avenir, l’image de l’ingénieur(e) reste relativement vieillotte. Et pourtant, l’ingénieur du futur est sexy.

Adrien Touati : gourou de la Tech

Adulé par Xavier Niel, Adrien Touati a participé à l’amélioration de la Freebox à seulement 17 ans ! Devenu véritable gourou de la tech, il partage sa vision d’un secteur en pleine révolution.

Disney +, Apple TV + : Zoom sur la folie du streaming

Disney et Apple se lancent dans la course au streaming aux côtés d’Amazon, Canal ou encore Youtube. Pourquoi le streaming séduit-il tant ? Éléments de réponse.

Les rendez-vous immanquables de la Tech

De septembre à juin, découvrez tout l’agenda de la Tech ! Conférences, salons… Les immanquables sont à retrouver ici !

Le commerce équitable, on en parle ?

Selon une enquête de Max Havelaar et OpinionWay, 79% des 15-25 ans déclarent être prêts à s’engager pour soutenir le commerce équitable.

#NégoTraining : 9 femmes sur 10 ayant négocié obtiennent une amélioration de leur rémunération ou situation professionnelle !

Une étude d’impact du dispositif #NégoTraining, une formation gratuite à la négociation salariale destinée aux femmes depuis 2017, révèle les avancées professionnelles importantes obtenues par les participantes. Elle valide ainsi l’efficacité de cette action en faveur de l’égalité salariale femmes-hommes.

Apec 2019 : les jeunes diplômé·e·s accèdent plus rapidement à l’emploi

Alors que les jeunes diplômé·e·s représentent 1 embauche de cadre sur 5 cette année[2], et malgré des disparités, les jeunes de niveau Bac+5 et plus bénéficient de la dynamique du marché de l’emploi cadre. Pour preuve, les derniers résultats du baromètre 2019 de l’Apec qui revient sur les conditions de l’insertion professionnelle des diplômé·e·s 2017.

Maîtrisez les 8 essentiels du communicant

Découvrez les conseils d’Assaël Adary, président d’Occurrence et coauteur du Communicator, pour réveiller le communicant qui est en vous !

L’enseignement privé lucratif, premier responsable de la crise de la dette étudiante américaine

La croissance rapide de la dette étudiante américaine inquiète de nombreux observateurs qui craignent l’éclatement d’une crise financière systémique analogue à celle des subprimes.

À quelles carrières rêvent les jeunes étudiantes avant d’être influencées par leur formation et leurs stages ?

L’EDHEC NewGen Talent centre a étudié les aspirations des jeunes étudiantes en les comparant à celles de leurs collègues masculins… Quels secteurs, fonctions, entreprises, pays les attirent ? Quels sont leurs objectifs de carrière ? Quel sens donnent-elles au travail ? Qu’attendent-elles de l’entreprise ? Telles sont les principales thématiques de cette étude.