C’est l’heure de décrocher ! A l’occasion de la journée sans portable du 6 février dernier, Yannick Chatelain, professeur associé à Grenoble Ecole de Management revient sur les conséquences de l’addiction des jeunes à leur portable.

 

© Pierre Jayet/GEM

Quel est l’objectif de la journée sans portable ?

C’est une prise de conscience pour l’Humanité : il est essentiel de limiter l’usage du téléphone. Le but étant de faire passer un message, plus particulièrement aux adultes. L’objectif final ? Retrouver les choses essentielles de la vie en ayant réfléchi aux conséquences de l’utilisation massive du portable.

Quelles sont les personnes concernées ?

Contrairement à ce que certains peuvent penser, bon nombre de personnes sont concernées par ce phénomène. Que ce soient les adultes ou la jeune génération, tous ont cet automatisme de se référer au portable. Près de 30 % des étudiants et 25 % des lycéens consultent naturellement leur smartphone moins de deux minutes après leur réveil ! La jeune génération est victime de ce phénomène et cela ne fait qu’augmenter.

Portables et réseaux sociaux : comment impactent-ils notre santé ?

La technologie impacte la population en créant une sensation d’isolement. Elle atteint aussi la santé mentale de certains avec le phénomène de la nomophobie : partir sans son portable est presque impossible et devient un problème important. Et ça ne s’arrête pas là ! Les gens utilisent beaucoup leur portable pour consulter les réseaux sociaux qui ne sont pas vraiment le reflet de la réalité. On compare la vie virtuelle des autres avec notre vie réelle, ce qui peut être source de déception, d’amertume voire de dépression comme la fameuse Facebook depression.

Les étudiants sont-ils vraiment addicts au portable ?

Plus de 4 étudiants sur 10 se sentent incapables de se passer de leur téléphone pendant une journée. 50 % d’entre eux sont confiants dans la protection de leurs données personnelles sur des applications diverses. Il y a quelques années, jamais on n’aurait partagé autant de nos données confidentielles.  On peut donc dire qu’ils ne peuvent plus vivre sans.

Quelles sont les solutions possibles ?

Avant tout, de se prendre en main en essayant de limiter l’usage pour prendre soin de notre santé. Mais avant de donner des leçons, il faut commencer par donner l’exemple. Le premier pas doit être fait par les adultes pour qu’il y ait un véritable changement chez les jeunes.

Le saviez-vous ?

  • 77 % des Français détiennent un smartphone
  • Nous consultons notre téléphone en moyenne 221 fois par jour
  • 20 % des étudiants passent plus de 6h par jour sur leur smartphone

[ÉPISODE 5] Pourquoi NEOMA BS transforme-t-il ses spécialités en MSc ?

Focus sur NEOMA Business School qui transforment les spécialisations de son PGE en MSc. Pour quoi faire ? La réponse d’Anne-Sophie Courtier !

[ÉPISODE 4] Comment faire rimer formation et passion ?

Vous voulez vous spécialiser dans une discipline très pointue qui colle avec votre passion et ne savez pas dans quelle école aller ? Zoom sur les Masters originaux

[ÉPISODE 3] Zoom sur les diplômés de Bachelor

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de ceux qui décident d’arrêter après un bachelor à l’heure où de nombreux étudiants poursuivent leurs études sur un PGE.

Éco-ingénierie : quand l’ingénieur se met au vert

Recyclage, économie circulaire, développement durable. Quelles réalités se cachent sous la nouvelle approche en éco-ingénierie ? Éléments de réponse.

[ÉPISODE 2] Bachelor / PGE : le match !

Bachelor, PGE, que choisir ? Denis Lescop, (Montpellier Business School), et Béatrice Rabet, (Rennes School of Business) dévoilent les forces de leur formation.

[Episode 1] BBA, Bachelor, PGE, MSc, MS©, MBA… quésaco ?

Bachelor, BBA, PGE, que choisir ? Vous êtes perdus face à tant de choix ? On vous comprend ! On décrypte pour vous ces termes enigmatiques.

Imaginez le futur avec le handicap – les écoles s’engagent pour l’inclusion !

Comment les grandes écoles et leurs élèves nouveaux ambassadeurs de l’inclusion du handicap ? Zoom sur, la Rochelle Tourism & Hospitality School et l’ISIT.

L’Observatoire des Métiers de la communication : 8ème édition !

L’Arces (Association des Responsables de la Communication de l’Enseignement Supérieur) publie la 8ème édition de son Observatoire des métiers de la Communication dans l’Enseignement supérieur, destinée à faire un état des lieux de la profession. Seize ans d’études qui permettent de suivre l’évolution du métier du communicant au sein de l’enseignement supérieur, qui se transforme, se digitalise et assoit sa place au sein des équipes de gouvernance.

Séries VS réalité

Les séries : pures fictions ou reflets de la réalité ? Benoît Aubert (ICD Paris) et quatre étudiants ont analysé les plus emblématiques.

Imaginez le futur avec le handicap !

A quand l’accessibilité universelle ? Sophie Cluzel, Secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur tous les grands sujets handicap 2019