Son diplôme ESCP Europe en poche, Philippe Renard s’est associé à Frédéric Lavallée et Murielle Petit pour créer La Vallée du Renard, une startup qui veut réconcilier les Français avec le vin. Avec leur nouvelle solution : Gaspard, le sommelier digital, disponible dans quelques jours, ils poursuivent leur projet grâce à une plateforme qui vous proposera le produit (par)fait pour vous. Son cofondateur nous explique tout !

 

Gaspard, qu’est-ce c’est ?

C’est un sommelier digital qui analyse vos sensibilités gustatives en 10 questions et en moins de deux minutes. Il vous propose ensuite des vins qui correspondent à votre profil gustatif.

Comment tout a commencé ?

Frédéric Lavallée et Gaspard Renard, confdateurs de Gaspard le Sommelier

Frédéric Lavallée et Gaspard Renard, confdateurs de Gaspard le Sommelier

Au début, nous proposions une activité de négoce. Avec mon associé Frédéric Lavallée et notre sommelière Murielle Petit, nous avons créé La Vallée du Renard, une marque qui proposait une sélection de vins de qualité. Sur les bouteilles, nous mettions des étiquettes avec des précisions comme les accords mets et vins, les arômes, mais aussi l’intensité, pour rendre le produit soit plus accessible pour les consommateurs. Nous vendions ensuite nos bouteilles à domicile. Au bout de deux ans, nous avons décidé d’aller plus loin dans l’accompagnement des acheteurs.

Pourquoi ?

Nous nous sommes rendus compte que dans notre pays, l’œnologie était encore très complexe pour une majorité de la population. Une part importante des consommateurs de vins se considère comme néophyte et recherche des conseils avant achat. Mais la grande partie des ventes de vins se fait en grande distribution, là où aucun sommelier n’est présent. Gaspard le sommelier digital est la solution pour rendre ce produit plus accessible.

En quoi votre solution est-elle particulièrement innovante ?

Avec notre approche digitale, le consommateur n’a plus peur de dire qu’il ne s’y connaît pas. Il n’a pas besoin d’être un expert non plus. Souvent, les sommeliers demandent aux clients s’ils préfèrent le vin tanique, un terme que très peu connaissent. Notre idée est de proposer un questionnaire qui n’a rien à voir avec le vin, mais qui s’intéresse à vos goûts : « comment aimez-vous le café ? Comment aimez-vous vos fruits ? ». Gaspard transpose ensuite vos sensibilités gustatives sur les arômes du vin.

Quelle techno se cache derrière votre outil ?

Pour faire l’analogie entre vos préférences et les différents types de cépages et être une véritable aide dans pour choisir un vin, Gaspard utilise un algorithme de matching. Nous utilisons aussi du machine learning pour faire évoluer votre profil au fur et à mesure du temps et des notes que vous attribuez à chaque recommandation. Plus vous faites des retours à Gaspard, plus il sera précis. En outre, notre outil propose plusieurs filtres classiques qui permettent ensuite de sélectionner le produit selon les accords mets et vins, le prix, la couleur ou la région.

Écran de recommandation des vins

Écran de recommandation des vins

Comment avez-vous collecté toutes ces données sur le vin ?

Nous avons fait comme Google Maps qui digitalise les rues : nous avons digitalisé les vignobles. Nous nous sommes concentrés sur les appellations européennes : AOC [Appellation d’origine contrôlée, NDLR] et IGP [Indication géographique protégée, NDLR]. Mais nous travaillons actuellement sur les vins du monde entier.

Où peut-on se procurer le vin après avoir utilisé Gaspard ?

Nous avons créé un marketplace sur lequel vous pouvez acheter directement votre produit via une solution de paiement sécurisée. En parallèle, nous développons notre service de sommellerie digitale pour le mettre à disposition de sites de ventes en ligne et de grandes enseignes de la distribution, qui intégreront notre solution sur leur site internet ou dans leur magasin physique.

Comment avez-vous été accompagnés pour développer votre outil ?

Nous avons été incubés à l’ENSAM et avons reçu un prêt d’honneur du Fonds ISEP, qui soutient les startups. Nous avons ensuite obtenu une subvention BPI France, dans le cadre de Paris Innovation Amorçage.

Comment imaginez-vous la suite ?

Nous travaillons sur le côté utilisateur avec la mise en place de profils, pour mieux vous mettre en relation avec vos amis. Ainsi, si vous avez un dîner entre copains, vous pourrez choisir un vin qui correspond aux goûts de tout le monde. Vous aurez également la possibilité d’acheter une bouteille en cadeau pour un proche, en connaissant exactement ce qu’il aime.

Côté business, nous travaillons sur la qualification de notre base de données client, pour envoyer des promotions ou des communications personnalisées en fonction des goûts de nos consommateurs. Cela permettra également aux producteurs de mieux connaître leurs clients et de leur proposer des vins qu’ils aimeront forcément.

 

Quoi de neuf ?

Retrouvez le personnage virtuel à moustache, nœud papillon bordeaux en place, toujours un verre à la main sur le site jereservemafoireauxvins.fr. Car big news : Gaspard le Sommelier s’est associé avec le grand groupe français Carrefour pour sa Foire aux Vins en ligne ! Celui-ci vous posera quelques questions sur vos goûts et vos préférences pour vous aiguiller au mieux vers une sélection personnalisée de bouteilles. Un quiz un peu WTF, très drôle. L’idée ? Décomplexer les utilisateurs qui n’y connaissent rien en vin (à peu après trois-quarts du marché !) et essayer de matcher avec leur personnalité. Les conseils à la vente manquent en effet dans les enseignes de grandes distributions comme Carrefour qui commercialisent pourtant près de 70 % du marché du vin. Mais désormais, avec ce service digital sur-mesure pour le consommateur, satisfaction garantie.