Framatome (filiale du groupe EDF) est un acteur international majeur au service des électriciens nucléaires : chaudiériste, fournisseur d’équipements, de services et de combustible pour des niveaux de sûreté et de performance élevés. Avec ses 14 000 salariés, l’entreprise est organisée en 5 Business Units soutenues par une direction technique et ingénierie : les services aux réacteurs en exploitation, la fabrication du combustible, la fabrication des gros composants de la chaudière, le contrôle-commande, les grands projets de réacteurs neufs. Laurence Tinland (X83, civil Ponts 88) travaille dans le groupe depuis 1992, et vous fait partager sa passion pour les grands projets.

En tant que Directeur des métiers de réalisation de la BU Grands Projets, comment vos missions s’intègrent-elles au sein de la stratégie globale de Framatome en France mais aussi à l’international ?

Pour ses grands projets de réalisation des EPR, la BU est organisée en mode projet : les différents métiers d’étude, de réalisation et d’essais mettent à disposition de chaque projet les ressources nécessaires et compétentes. Je suis responsable d’une partie des métiers d’études, des métiers de construction, montage, et essais, ainsi que d’une équipe d’expertise interne transverse aux projets EPR, soit environ 400 personnes hors sous-traitants. Mes principaux enjeux sont d’une part de fournir les effectifs nécessaires tant aux projets en fin d’essais que sont les EPR de Taishan (Chine), OL3 (Finlande), et Flamanville 3 (France), qu’aux nouveaux projets Hinkley Point (UK) et l’EPR2 actuellement en étude (France), d’autre part d’assurer la qualité et les délais de leurs activités. Mettre en service les premiers EPR et ainsi démontrer la performance de ce produit de 3è génération est au cœur des enjeux de Framatome et de mes missions !

Vous avez rejoint Areva en 1992, puis Areva NP en 2015, aujourd’hui Framatome. Déclarez votre flamme à ce secteur d’activité et à votre entreprise !

Travailler dans le secteur de l’énergie électrique à faible empreinte CO2 est un premier facteur de motivation. Parmi ces technologies, celles du nucléaire sont fascinantes pour un ingénieur, car elles appliquent le haut niveau d’exigences de qualité et de sûreté de l’horlogerie suisse, à la taille gigantesque d’une usine. Les ingénieurs font ainsi face à des défis techniques quotidiens. Framatome est une entreprise d’ingénieurs passionnés par leur travail. A leur contact, j’apprends encore tous les jours, et nous trouvons en commun des solutions !

Framatome, c’est aussi une entreprise en pleine transformation composée de 14 000 collaborateurs à travers le monde entier. Dans ce contexte à la fois de transition énergétique mais aussi de mutation des entreprises, quelles opportunités peuvent s’ouvrir en interne à un-e jeune Polytechnicien-ne ?

Je leur conseille de débuter sur le terrain, dans un métier technique d’ingénierie, ou en fabrication dans nos usines. Profitez-en pour réfléchir à la plus-value de votre unité et à ses interactions avec le reste des activités de l’entreprise.
Les carrières où le salarié évolue en vertical dans son unité ne sont franchement plus la norme dans notre entreprise. Comme les Polytechniciens/nes ont reçu une formation qui développe l’esprit analytique et la rigueur, et leur permet de penser la complexité, ils peuvent se lancer en 2ème ou 3è poste dans le System Engineering que Framatome est justement en train de déployer dans nos BU’s, méthode rigoureuse qui permet de réduire la complexité d’un système, et de traiter correctement toutes les interfaces et interdépendances. Avis aux amateurs !ramatome offre des possibilités d’évolution variées : des carrières techniques d’expertise, le management de projet, le management d’équipes d’ingénierie ou de fabrication, en France, en Allemagne et aux USA, ainsi qu’en local près de nos clients électriciens, et bien sûr la possibilité de changer de BU pour découvrir d’autres produits et services aux réacteurs déjà en service.
Enfin nous nous sommes engagés dans un management plus discriminant des performances des salariés, de façon à promouvoir notamment les jeunes talents.

Airbus Commercial Aircraft, Areva, Framatome… Vous n’avez cessé d’évoluer au sein de secteurs réputés très masculins, tout comme l’École Polytechnique qui accueille un peu moins de 20 % de jeunes femmes. En tant que Polytechnicienne, quels ont été vos principaux atouts pour exercer de hautes responsabilités dans des secteurs de pointe et sensibles ?

Les atouts de la formation sont la force de travail importante, la rapidité, la rigueur, et la capacité d’analyse de problèmes très variés. En tant que femme, s’y ajoutent généralement  le goût et des prédispositions pour le travail en équipe, l’organisation et les méthodes. Les femmes apportent ainsi du liant dans les rouages internes de l’entreprise pour une meilleure efficacité.

Que signifie pour vous être Polytechnicienne en 2018 ?

« Soyez persuadées que vous avez toute votre place dans l’entreprise, et montrez votre engagement ! Ayez confiance en vous-même et en vos capacités ! »

 

http://www.framatome.com/FR/careers-92/framatome-ressources-humaines–recrutement–nos-offres–nos-metiers.html