Formulille est un groupe / projet étudiant de l’école Centrale de Lille ayant pour but la construction d’une monoplace de course en vue de la participation à une compétition étudiante : la Formula Student sur le prestigieux circuit de Silverstone en Angleterre. L’équipe est composée de six étudiants qui ont commencé ce projet dès leur arrivée à l’école en première année et se poursuivant jusqu’à la fin de leur deuxième année.

Nous sommes six élèves ingénieurs de l’école Centrale de Lille en deuxième année : Fanny, Nicolas, Paolo, Thibault, François et Ludovic. Une partie de notre formation à l’école se fait au travers d’un projet à mener au cours de la première et deuxième année. Nous avons dû choisir un projet dès notre arrivée à l’école, et nous ne nous connaissions pas encore. Ce qui nous a fait nous rassembler autour de ce projet était un goût commun pour l’automobile mais aussi parce qu’il promettait d’être très concret puisque qu’il fallait réaliser la voiture dans son ensemble. Nous sommes maintenant une équipe soudée.

Pour nous aider dans notre tâche, nous sommes encadrés par M. Tolba, qui est notre directeur scientifique, et M. El Bartali qui est notre pilote. Notre travail s’organise autour de deux axes : la conception des différentes parties de la voiture puis leur réalisation. Il y a bien sûr certaines parties que nous ne pouvons réaliser par nos propres moyens et que nous avons dû acheter. Nous avons divisé le travail en six pôles qui correspondent à des parties de la voiture. L’équipe est divisée en trois binômes qui travaillent sur deux axes : Fanny et Nicolas s’occupent de la partie suspension et système de freinage, Paolo et François se sont penchés sur la direction et la transmission. Quant à Ludovic et Thibault, ils ont réfléchi à la motorisation de la monoplace ainsi qu’à sa carrosserie et à son habitacle. En plus du contrôle des aspects techniques, nous avons dû mettre en place une gestion de projet pour planifier, organiser et budgétiser notre projet.

Nous avons commencé notre projet par une phase de travail documentaire sur ce que les équipes précédentes avaient fait. Ensuite, nous avons beaucoup travaillé sur CATIA, un logiciel de conception assistée par ordinateur développé par Dassault Systèmes, pour modéliser les nouvelles pièces ou améliorations. Cette partie est longue et complexe car il faut dessiner les pièces à partir de rien, puis les assembler les unes avec les autres sur le logiciel. Puis, dans la mesure du possible, il fallait passer à la réalisation de ces pièces dans le laboratoire de mécanique de l’école. C’est une partie compliquée pour nous car en dépit de notre formation d’ingénieur, la réalisation de telles pièces n’est pas au coeur de notre programme. Certaines pièces comme le moteur étaient impossibles à concevoir ou à réaliser par nous-mêmes et nous avons donc dû les acheter.

Globalement, nous avons grandement progressé sur les différentes parties de la modélisation, mais c’est dans la réalisation que nous avons un peu pêché. C’est pour cela que nous allons transmettre notre projet à une nouvelle équipe pour finir la monoplace. Néanmoins, sur un plan plus personnel, nous avons tous développé nos profils grâce à ce projet. Il nous a permis d’obtenir des compétences en gestion de projet mais aussi en conception. Au-delà d’un objectif technique, cette expérience fit aussi partie de notre formation pédagogique.

Nous souhaitons maintenant bonne chance et bon courage à ceux qui vont reprendre le flambeau !