L’attractivité des ingénieurs spécialisés tient à leurs capacités à prolonger leurs expertises techniques par de réelles facultés à maîtriser des approches méthodologiques pointues et à comprendre les enjeux économiques, techniques et sociétaux auxquels sont confrontées les entreprises qui les recrutent.

 

COMPLEXITÉ DES PROBLÈMES

Les ingénieurs spécialisés répondent aux besoins de secteurs qui doivent approfondir des problèmes industriels particuliers dans un environnement technologique complexe en permanente mutation. Ils présentent une appétence pour la résolution de problèmes concrets qui nécessitent des compétences scientifiques et techniques, et une aptitude à traiter de nombreuses données. Leurs compétences de spécialisation reposent donc sur des savoirs particuliers au métier mais aussi sur des méthodes pointues de résolution de problèmes.

EXPERTISE TECHNIQUE ET ADAPTATION

La spécialisation permet au jeune diplômé de s’intégrer très vite dans l’entreprise en début de carrière pour résoudre des problèmes spécifiques puis d’acquérir progressivement la maturité et de garder l’agilité d’esprit nécessaire pour aller vers des champs d’action plus larges nécessitant toujours une excellence maîtrise technique. Il intervient ainsi très régulièrement de façon transversale sur différents projets pour lesquels il apporte sa compétence. Ces missions l’amènent à développer une véritable capacité à s’attacher les compétences d’autres collaborateurs, des qualités requises pour parvenir à susciter l’adhésion de tous, en dehors des processus hiérarchiques classiques.

SIGMA MODE D’EMPLOI : SAVOIRS, SAVOIR FAIRE, SAVOIR ÊTRE

L’ingénieur-e SIGMA est reconnu pour ses compétences et sa capacité à assumer rapidement des responsabilités. Sa spécialisation passe par la mise en cohérence du processus pédagogique pour répondre aux attentes de l’entreprise. Les stages, projets, cours spécialisés, les séances de mise en situation en travaux pratiques ou travaux dirigés, l’apprentissage sur des équipements industriels de haut niveau, sont mis à profit pour développer le gout de l’approfondissement, la curiosité naturelle, mais aussi la capacité d’adaptation de ses futur-e-s ingénieur-e-s.

OUVERTURE D’ESPRIT ET LEADERSHIP

Pendant ses études, l’élève ingénieur met souvent en oeuvre une stratégie d’acquisition de spécialisations, avec la construction d’un parcours personnalisé au travers de modules optionnels, cursus différencié. En poste, pour maintenir à jour son niveau d’expertise et sa position de leader dans un domaine, l’ingénieur devra continuer à se former. Il se positionne alors comme un « diffuseur » de savoir, un transmetteur de connaissances et un acteur de l’innovation.

SIGMA Clermont, la grande école d’ingénieurs née en 2016 de la fusion de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie de Clermont- Ferrand et de l’Institut Français de Mécanique Avancée a confirmé lors de sa création, le choix des deux établissements d’origine de former des ingénieurs de trois spécialités : chimie, mécanique avancée ou mécanique et génie industriel. En 2015, plus de 70 %des offres de stage ou d’emploi étaient fléchées vers un profil spécialisé, voire d’expertise.

 

Capture d’écran 2016-06-13 à 17.19.28

 

Par Emmanuel Duc,
Directeur des partenariats Industriels, Chargé de mission emplois et observatoire des métiers