Les cursus 3e année dans les Grandes Ecoles d’Ingénieurs

 

Parce que les talents des élèves ingénieurs sont multiples et que leurs intentions d’évolution, notamment professionnelles, peuvent être très différentes, l’École leur propose de se construire un cursus sur mesure, en particulier en deuxième et troisième années.

Développant une pédagogie par l’action qui favorise très tôt l’autonomie, la prise de risque et l’exercice de la responsabilité, elle les invite par ailleurs, tout au long de leurs études, à aiguiser leur créativité et leur capacité d’adaptation. Ouverture internationale accrue (par le biais de stages ou de séjours académiques), approfondissement d’une spécialité (dans une école ou une université partenaire reconnue), période prolongée en entreprise, troisième année « classique » à l’Ecole… autant de possibilités qui sont offertes aux élèves pour leur permettre de devenir réellement acteurs de leur formation.

 

Un parcours et des choix possibles pour faire la différence :
A l’Ecole des Mines de Nancy, la première année est essentiellement une année de formation commune à tous les élèves. En deuxième année, l’élève choisit 2/3 de son cursus ; il devient alors véritablement auteur et acteur de sa formation en élaborant son parcours en fonction d’un premier choix d’orientation professionnelle. Il opère, d’une part un double choix d’apprentissage, une spécialité disciplinaire et d’autre part une approche interdisciplinaire. Il sélectionne tout d’abord un parcours d’option dans l’un des six départements pédagogiques de l’École : un espace privilégié où il bénéficie des compétences d’enseignants-chercheurs aussi actifs en formation qu’en recherche. En plus du large éventail de cours électifs et d’Humanités, il a l’opportunité d’approfondir une thématique dans l’une des 7 filières managériales proposées et d’aiguiser ses qualités de créativité et d’innovation, en choisissant un atelier Artem (Art-Technologie-Management). La troisième et dernière année est pour l’étudiant une année d’approfondissement de connaissances disciplinaires ou interdisciplinaires, qu’elle se déroule à l’École, ou ailleurs, en France ou à l’étranger. Avec plus de 50 % d’enseignements à la carte, elle prépare le futur ingénieur pour l’exercice de sa responsabilité professionnelle.Témoignage d’une élève diplômée Bérénice Bougard – promotion 2005 Ingénieur Installations Pétrolières dans l’entreprise X « Le point fort des Mines de Nancy, c’est toutes les possibilités qui s’offrent à nous ! J’avais toujours des idées et des envies un peu plus farfelues les unes que les autres, mais c’était mon projet, mes choix, et j’ai toujours trouvé un soutien humain, matériel ou financier pour faireaboutir mes envies (que ce soit en rapport avec ma formation, ma vie professionnelle, mes loisirs ou mes idéaux ) ! Même pour mes idées que je ne pensais pas réalisables, ou mes envies que je n’ai découvertes que tardivement ! En somme, si vous trouvez un mineur de Nancy qui a exactement le même parcours qu’un autre, c’est qu’il s’agit de la même personne ! »

 

Marie-Reine Boudarel,
Directrice des Etudes à l’Ecole des Mines de Nancy