Négocier, vendre, BtoB, BtoC, développement, commerce… Autant de termes qui sont loin de faire rêver les étudiants… En cause, une vision trop simpliste de ces métiers. Mais lorsqu’ils commencent à mieux cerner la complexité, les contours, les enjeux et opportunités de ces fonctions au cœur de la relation client, leur curiosité s’éveille !

 

En effet, face à une concurrence accrue, un contexte de plus en plus complexe, les entreprises réinventent les métiers du marketing et du commercial avec un dénominateur commun : le consommateur. De sa conquête, à sa fidélisation, en passant par l’expérience client. Les organisations développent une approche à la fois plus globale mais aussi beaucoup plus personnalisée grâce à une forte digitalisation de la fonction commerciale !

Conséquence directe : les métiers se transforment, évoluent au cœur de la stratégie de l’entreprise et les fonctions commerciales renforcent leur position de véritables leviers de performances pour les entreprises avec de nouvelles compétences indispensables : social media, gestion de projet, CRM, analyse de la data… Au-delà des compétences métiers, les soft skills, l’intelligence émotionnelle et sociale deviennent primordiales et sont très recherchées par les entreprises.

Les business schools ont donc un rôle crucial à jouer pour former ces futurs business developpers, Ingénieurs d’affaires, responsables e-commerce, yield managers qui participeront demain au développement des entreprises en France et à l’International.

Les programmes axés sur l’hybridation des compétences permettent notamment de répondre à ces attentes des recruteurs et les chiffres de placement sont révélateurs. En effet, si le pourcentage des jeunes diplômés du Programme Grande Ecole d’Audencia débutant par une fonction « commerciale » avoisine les 12 %, les jeunes diplômés issus de notre programme MSc Management-Engeenering débutent à plus de 22 % leur carrière dans ces fonctions ! Comme le souligne Patrick Benammar, Group HR Organization Project & Training Director chez Valeo : « ce programme permet le développement des compétences managériales, des soft skills indispensables pour de futurs cadres dans des industries compétitives telles que l’automobile. »

Cette hybridation des compétences techniques, managériales et commerciales, est désormais très recherchée par l’entreprise : ce sont des jeunes diplômés rapidement opérationnels et qui auront développé grâce à leur double-cursus une réelle agilité et adaptabilité !

D’autre part, la dimension Internationale est souvent un vecteur de motivation pour ces ‘millenials’. Pour attirer les meilleurs potentiels sur les fonctions commerciales et répondre à leur fort besoin en recrutement, les entreprises ont également dû se réinventer et développer de nouvelles opportunités.

Le VIE (Volontariat International en Entreprise) est un vrai vecteur d’opportunités pour les entreprises, avec souvent des aides des régions dès lors que la mission est à dominante commerciale. Bien entendu, ce statut a beaucoup d’avantages pour les diplômés. Réaliser une mission à l’international pour une durée de 6 à 24 mois est un sacré tremplin pour débuter sa carrière. On observe que les VIE sont bien souvent des accélérateurs de carrière dans le cas des fonctions commerciales. Pourquoi ? Parce que la durée est assez longue pour obtenir des résultats et faire ses preuves. A l’issue d’un VIE, soit le jeune diplômé est directement recruté par l’entreprise, comme Samuel Jeanblanc, diplômé Audencia qui a eu la chance d’obtenir un VIE en tant qu’Account Strategist/Sales à Dublin, et qui est désormais Sales Manager à Singapour ! Niels Gomont, lui, a eu l’opportunité d’être recruté tout de suite après son VIE, passant naturellement de Business Developer chez Transdev à Area Manager India & Business Development chez EDF Energies Nouvelles.

Une autre tendance s’amplifie également, pour donner envie aux Jeunes diplômés de s’orienter vers les fonctions commerciales au sein des grands groupes : les Graduate Training Programs. Ces recrutements très sélectifs vont permettre à l’entreprise de former de jeunes talents à haut potentiel, sur tout type de fonction, afin d’éveiller leur curiosité et de leur donner envie de s’investir sur les fonctions stratégiques pour eux, en particulier le business développement. Chez Unilever, par exemple, le programme, Unilever Future Leaders Program est dispensé sur 3 années dont une année entière sur le terrain. Pauline Cardon fera, elle, une année sur le terrain en charge du développement de pas moins de 80 boutiques ! Pour aller dans ce sens, Audencia a d’ailleurs développé la C4Bleague, un programme d’accompagnement alliant mentoring & coaching des étudiants à haut potentiel.

 

Les fonctions commerciales apportent des challenges passionnants liés à la relation client à réinventer, au digital, à l’international et nos jeunes diplômés ont l’opportunité de s’épanouir dans ces fonctions centrales. Reste à continuer à travailler en proximité avec les entreprises et nos alumnis pour éveiller toujours plus la curiosité de nos étudiants !

 

 

Devenez un communicant de choc grâce au Communicator !

Céline Mas, coauteur du Communicator, livre ses cinq conseils pour être un as de la communication. Avis aux étudiants, professionnels ou simples curieux !

Femmes dans les CA : stabilisation un peu au-dessus du quota de la loi Copé-Zimmermann

Le Baromètre de la Diversité dans les Conseils d’Administration, publié chaque année depuis 2014 par Burgundy School of Business (BSB), présente les premières tendances après les AG 2018.

SMarketing : coupler ventes et marketing pour booster de performance commerciale ?

De plus en plus d’entreprises font appel au SMarketing pour booster le commercial. Quèsaco ? Tawid Chtioui et Romain Zerbib nous éclairent

Directeur marketing 2.0, l’ère de la personnalisation

Dans une époque d’hyper-connexion, les moyens d’atteindre les consommateurs sont toujours plus nombreux. Ces derniers sont de plus en plus exigeants vis-à-vis des marques et attendent une expérience la plus personnalisée possible. Pour répondre à ces nouvelles...

Les nouveaux P du marketing à l’ère du numérique

Avec le numérique, les 4P du marketing se sont transformés. Anne Launois (Audencia) et Yann Gourvennec (GEM) nous éclairent sur les nouveaux P du marketing web

Tech et santé : un duo de malade !

IRM, télémédecine, exosquelettes, comment la tech investit-elle la santé ? Jean-Marc Grognet (Genopole), Jacques Fages et Laurence Galet (IMT Mines Albi) nous disent tout !

Assurez-vous une solide carrière chez Generali

Géant de l’assurance, Generali offre des carrières riches et variées. Sandrine Monay nous parle des métiers et défis qui attendent les jeunes diplômés

RGPD : qu’est-ce qui change pour les entreprises et les citoyens ?

Le RGPD est applicable dans nos vies numériques il y a un mois déjà, le 25 mai 2018. Mais, le RGPD qu’est-ce que c’est vraiment ? Quel impact réel pour les entreprises ? Qu’est-ce qui change pour les usagers ? Réponse de Xavier Strubel, professeur, directeur du Mastère Spécialisé® Data Protection Management d’Institut Mines-Télécom Business School.

Comment les algorithmes sont-ils devenus des outils de décision majeurs ?

De la requête sur un moteur de recherche à l’utilisation du GPS sur son téléphone, en passant par les réseaux sociaux, les algorithmes influencent nos vies et sont de plus en plus présents dans la sphère professionnelle. Christine Balagué, professeure à Télécom École...

UTC Aerospace Systems : toute l’attractivité d’un leader

Cédric Faucher, Directeur de l’Excellence Opérationnelle chez UTC Aerospace Systems explique quels avantages un jeune diplômé trouvera à rejoindre une entreprise si dynamique…