Communiqué de presse :

Une récente étude Linkedin* révèle que ‘Développeur blockchain’ est le métier à la croissance la plus rapide en 2018 aux Etats-Unis. Une belle opportunité pour les étudiants en cycle Ingénieur de l’ESILV qui ont choisi l’option Fintech et se forment à la Blockchain par l’état de l’art et la pratique en quelques mois. Les cours de Développement Blockchain, dispensés dès la 4ème année de la Majeure Ingénierie Financière, leur permettent non seulement de maîtriser l’architecture blockchain mais aussi de rédiger des smarts-contracts. Une corde de plus à leur arc pour devenir les premiers ingénieurs FinTech de France grâce à la seule école – toujours pionnière- à proposer une option entièrement tournée vers ce secteur d’activité.

 

1ère école française d’ingénieurs à avoir donné des cours sur la Blockchain, certifié ses diplômes sur ce réseau, fait phosphorer ses étudiants sur des projets concrets et proposé une option ‘FinTech’, l’ESILV (Ecole Supérieure d’Ingénieurs Léonard de Vinci), est l’établissement de formation privilégié de ces entreprises innovantes qui réinventent les métiers de la finance.

La Majeure Ingénierie Financière de l’ESILV est l’une des toutes premières filières de ce type créée dans une école d’ingénieurs post-bac. Imaginée par Cyril Grunspan, Responsable du département d’Ingénierie Financière de l’ESILV il y a 2 ans, l’option FinTech séduit les étudiants avides de maîtriser les technologies du numérique (réseau, cryptographie, Big Data, protocoles…) qui bouleversent la Finance avec ses nouvelles méthodes de paiement, d’investissement, de prêt, nouvelles monnaies…  Au côté des enseignements de la Crytptofinance et des monnaies numériques, le Développement Blockchain est un atout indéniable.

Henri Lieutaud, spécialiste de la Blockchain en France, intervient en 4ème année et invite les futurs ingénieurs de l’ESILV, à explorer les frontières de ce qui se fait de mieux en matière d’ingénierie financière ; ils apprennent ainsi à :

  • Comprendre les sous-jacents techniques de Bitcoin et Ethereum, permettant de construire des produits novateurs,
  • Maitriser les outils de référence pour interagir avec une blockchain,
  • Écrire des smart contracts en suivant les best practices émergentes de l’écosystème afin de déplacer des actifs numériques de façon sophistiquée,
  • Découvrir les architectures techniques de différents réseaux Blockchain, et les évaluer,
  • Comprendre et mettre en pratique les best practices en matière d’auditabilité,
  • Identifier et éviter les failles de sécurité les plus communes.

A ce jour, 200 futurs ingénieurs ont été formés au Blockchain programming au sein de l’option Fintech. La plupart s’engagent d’ores et déjà dans des projets en collaboration avec des grandes entreprises ou des start up.

Informations complémentaires sur simple demande

 

* LinkedIn indique que les offres d’emploi pour le poste de développeur blockchain ont  connu la plus forte croissance– tous métiers confondus – sur sa plateforme en 2018. https://economicgraph.linkedin.com/en-us/research/linkedin-2018-emerging-jobs-report