Voila une question souvent posée ! Quand elle l’est à un lycéen qui dit rêver d’une carrière dans la finance, elle permet généralement de démasquer un manque d’intérêt véritable quand… il ne comprend pas de quoi l’on parle. Cependant, lorsqu’on la pose à un étudiant renseigné, il hésite plus rarement. En effet, au delà de l’idée selon laquelle la finance de marché s’adresse plus aux ingénieurs qu’aux commerciaux – sauf pour des postes de vente – il faut se rendre compte qu’il s’agit de modes de vie et de travail très différents.

L’équipe : Cyriac, Guillaume, Bertrand et Arthur

L’équipe : Cyriac, Guillaume, Bertrand et Arthur

 

Des temps différents

La distinction entre finance d’entreprise et finance de marché est une segmentationtrès classique de la finance. En quelques mots, la première amène le banquier à proposer à une entreprise des services de conseil ou d’intermédiation pour qu’elle finance son développement ou rachète une autre entreprise. La finance de marché quant à elle se concentre sur la gestion et la vente de nombreux types d’actifs côtés. Sans en avoir l’air, voilà déjà une différence fondamentale, importante pour les conditions de travail : la finance d’entreprise c’est du service pour un client. Lorsqu’une banque obtient un mandat pour conseiller, mettons, une opération d’acquisition, les horaires du marché importent peu. Il faut être au plus près du client, et lui offrir les documents dont il a besoin en un temps très court.

En dehors des « exécutions » de mandat, il faut travailler dans la durée dans l’espoir d’obtenir un mandat, payé. Sans donc imaginer les complications lorsque les opérations couvrent plusieurs fuseaux horaires, on imagine que les banquiers dorment peu. Il est coutume de dire que les opérateurs de marché ont un travail qui encadre assez bien, lui, les heures d’ouverture des marchés. Autre différence : la durée de chaque opération varie considérablement suivant le type d’activité. En finance d’entreprise, une relation suivie sur plusieurs années avec un client peut créer l’opportunité d’une opération. Elle peut durer plusieurs mois, avec par contre un dénouement intense en quelques semaines. Sur les marchés, un trader aura quelques instants pour profiter d’une situation, et il prendra un grand nombre de positions ou de couvertures chaque jour. Nuançons : ceux qui conçoivent des modèles mathématiques, des automates de trading ou des produits structurés ont du temps et moins d’adrénaline. Dans les départements de recherche, certains peuvent ne faire que des mathématiques. Par contre, il leur faut résoudre rapidement les problèmes qui adviennent en production. De plus, ils peuvent eux travailler le soir quand le marché est fermé.

 

Découvrez-en plus sur la finance de marché avec SKEMA Finance :

Plongée dans la finance de marché, avec SKEMA Finance @Sophia Antipolis

L’organisation du travail

La relation avec un client, représenté souvent par un directeur financier ou un directeur général, impose en finance d’entreprise une hiérarchie franche. Et parfois même cultivée, au sein d’une même équipe. Un jeune ne se verra pas confier un rendez-vous avec un PDG dès son embauche… Notons donc que s’il fait de la finance d’entreprise en partie dans l’idée de rencontrer des grands patrons, il lui faudra attendre un peu ! Le relationnel joue un rôle crucial quand l’ancienneté croît. Ainsi, la nature du travail effectué change lorsque quelqu’un d’autre est chargé de faire ce dont on sera convenu avec le client. Il s’agit plus de gérer une équipe lors d’un projet. Mais beaucoup auront déjà abandonné la banque. En finance de marché, si, les spécialistes des marchés chargés de l’émission d’obligations, ou bien ceux qui créent des produits financiers sur mesure travaillent pour une entreprise bien définie, ce ne sont pas forcement eux qui serrent la main des clients : ce sera un vendeur ou bien un banquier chargé de la relation client. La structure hiérarchique est réputée plus plate, avec nombre de spécialistes qui font gagner de l’argent à la banque de façon mesurable. Cette organisation peut rebuter ceux qui cherchent des possibilités d’évolution variées.

Cette possibilité de savoir exactement combien chacun rapporte est à double tranchant. Cela peut favoriser de forts bonus. Avant la crise, il était fréquent de voir des opérateurs de marché auréolés de succès aller de banque en banque pour toucher une part plus importante des profits réalisés. Aujourd’hui, ne serait-ce que par l’étalement dans le temps de la rémunérationou la situation difficile de l’emploi (réductions d’effectifs, baisse de 50 % des bonus dans les banques françaises cette année…) ce phénomène devient marginal. Et ceux qui ne sont pas rentables ne peuvent espérer rester très longtemps en poste. Visiter une salle des marchés est instructif. Tout le monde n’aime pas la tension qui y règne ou la quantité d’écrans. Mais la technicité peut plaire. Rien à voir avec les conseils en fusions-acquisitions, où les mauvais esprits parleront de la complexité de la photocopieuse et des raccourcis du tableur… Par contre, eux sont à Paris dans de beaux locaux. Pour les jeunes, un point commun sera l’importance du travail sur écran. Certes, mais des acteurs variés interviennent dans le travail des banquiers. En finance de marché, les opérateurs bénéficient de l’aide de nombreux services internes : la gestion des opérations, les services des spécialistes en risque, en informatique, ceux de contrôle, etc. En finance d’entreprise, la banque organise la coopération entre des cabinets d’avocats, de conseil, d’audit…

 

Le métier d’audit vous intéresse ? Pour en savoir plus :

LES JEUNES DIPLÔMÉS : UNE RESSOURCE MAJEURE POUR LES CABINETS D’AUDIT

 

Des métiers transversaux

La distinction entre finance de marché et finance d’entreprise est parfois floue. Les entreprises ont aussi besoin des activités de marché, classiquement pour couvrir des risques de change. Et les traders travaillent plus pour les besoins des clients que pour le compte de la banque. Les services qui organisent les introductions en bourse (IPO) ou les émissions obligataires, quant à eux, font partie suivant les banques des activités marché ou d’entreprise (corporate). Ils mêlent finance d’entreprise et de marché de façon indissociable. Pour les grosses structures, une équipe généraliste expérimentée dédiée à la relation client – le coverage – maintient le lien avec chaque entreprise et est le donneur d’ordres des équipes spécialisées en interne. Cela ne doit pas surprendre, car les entreprises ont intérêt à avoir une vision globale de leurs possibilités de financement et de leur risque. Dès lors, un guichet unique est appréciable. Cela crée cependant des occasions de commettre des délits d’initiés, le Chinese Wall. La vision contemporaine est de rapprocher les deux finances : elles sont d’ailleurs enseignées côte à côte dans le Vernimmen, et même en simultané dans Principes de Finance Moderne de Robert Goffin.

 

Avoir les idées claires

Bien comprendre la différence entre finance d’entreprise et finance de marché vous sera souvent utile… en entretien. Les ingénieurs cherchant à travailler en finance d’entreprise se voient demander, en témoigne ma modeste expérience, pourquoi ils ne préfèrent pas les heures plus courtes en salle des marchés. La bonne nouvelle, c’est justement qu’il est simple de trouver de quoi répondre, car il ne s’agit justement pas de colorations d’un même métier, mais vraiment de choix de vie différents.

Nos événements

Nous avons eu la chance d’accueillir lors de nos derniers événements MM. Frédéric Lemoine, président de Wendel – une des premières sociétés d’investissement françaises –, et Jean-Philippe Bouchaud, fondateur et président de Capital Fund Management – le plus grand hedge fund français.
Le 29 mars, dans le cadre d’un débat sur les activités de fusions-acquisitions, nous aurons reçu MM. Grégoire Chertok, Associé- Gérant chez Rothschild & Cie, et Stéphane Boujnah, qui dirige les activités de Santander en France. Suivra courant juin notre soirée annuelle, nous vous attendons nombreux !

Contact

Pour plus d’informations sur le Club Finance Paris, nous événements et la façon de nous rejoindre, nous vous invitons à vous inscrire sur notre newsletter à partir de notre site internet ou à nous contacter à travers celui-ci : Club Finance Paris

L’engagement et l’accompagnement sur les rails de TER Grand Est

Retrouvez l’interview de Stéphanie Dommange, directrice régionale de Ter Grand Est. Animée par des valeurs telles que l’engagement et le partage, elle invite les jeunes diplômés à prendre le train du succès dans une entreprise qui saura les faire grandir.

In OENEO veritas

Très engagé pour l’égalité femmes-hommes, OENEO est un acteur international de la filière viticole pour qui les femmes sont un grand cru !

L’ingénieur.e Setec, bâtisseur de liens humains

Setec constitue un terrain de jeu idéal pour un.e jeune ingénieur.e., comme l’explique Anne-Marie Choho, directrice dénérale et Executive Vice-President.

Engagez-vous pour la diversité avec Sodexo !

Sodexo, leader mondial des services de qualité de vie, favorise une culture ouverte et inclusive où chacun peut s’épanouir. Témoignage d’Isabelle Aprile, Directrice de l’Innovation sociétale et des Nouveaux modèles économiques.

Mission évolution réussie pour Neopost

L’acteur high tech international change de nom. Une nouvelle marque et une culture d’entreprise toujours plus inclusive.

Avec ResMed, réveillez le talent qui sommeille en vous

Envie de changer les choses et de donner du sens à votre travail ? Découvrez comment ResMed entend changer la vie de 250 millions de patients.

Nespresso France : la parité sans filtre

Le spécialiste du café en dosette sait aussi doser la parité avec 60 % de femmes dans ses équipes !

Baxter au service de la vie

Depuis 85 ans, Baxter conçoit des solutions de soins innovantes au service des patients explique Marie-Claire Taine, Présidente de Baxter France et Vice-Présidente Renal Care Europe de l’Ouest.

Une ancienne ministre à la présidence de la Fondation Orange

Retrouvez l’interview de Christine Albanel, Présidente Déléguée de la Fondation Orange et figure marquante de la sphère politique. Guidée par les valeurs telles que la solidarité et l’égalité femmes-hommes, l’ex ministre de la culture et plume de Jacques Chirac, place le numérique au service de l’information et de la communication.

Philip Morris France : rejoignez l’aventure de la transformation

Leader de son secteur, Philip Morris a pris le parti de s’auto-disrupter pour aller vers un monde sans fumée.