Les associations Animath et femmes & mathématiques annoncent les dates des prochaines journées « Filles et Maths : une équation lumineuse » pour l’année 2015-­‐2016. Objectif : faire prendre conscience aux collégiennes, lycéennes et étudiantes du poids des stéréotypes et de la façon dont ils pèsent sur leurs choix d’orientation afin de les encourager à poursuivre dans des filières mathématiques si elles le souhaitent, là où l’adage voudrait que la bosse des maths soit un don très majoritairement masculin.

 

Au total, une dizaine de sessions seront organisées sur l’ensemble du territoire national. Ces journées démarreront le 4 novembre à Villetaneuse avant d’autres rendez-­‐vous fixés en Ile-­‐de-­‐France et en région.

 

Au programme :

  • -­ Une “promenade mathématique”, conférence donnée par une mathématicienne,
  • -­ Une représentation de Dérivée, pièce suivie d’un débat du public, sous forme d’improvisations théâtrales, proposé par la compagnie LAPS/équipe du matin
  • -­ Des speed meetings entre les jeunes filles et une dizaine de professionnelles qui viennent présenter leur métier et leur parcours d’études
  • -­ Des ateliers sur les stéréotypes liés aux métiers et aux disciplines et qui continuent à être véhiculés par la publicité, les médias, etc.

Une centaine de places sont ouvertes à chaque session. Les jeunes filles s’inscrivent de leur propre initiative ou sur les recommandations de leurs enseignants. La participation est gratuite.

 

PROCHAINES DATES

 

Ile-­‐de-­‐France

  • le 17 février 2016 à l’Institut Galilée à Villetaneuse (93) pour les jeunes filles scolarisées en classe de Troisième et Seconde de Seine St Denis
  • le 10 mars 2016 à l’Ecole Polytechnique à Palaiseau (91) pour les jeunes filles scolarisées en classe de Première S et Terminale S scolarisées en Ile de France
  • le 17 mars 2016 à Lyon pour les jeunes filles scolarisées en classe de Première S de l’académie de Lyon

 

D’autres dates seront prochainement fixées en mars, avril et mai à Nevers, Bordeaux, Toulouse et Montpellier.

 

Régions

  • Dates en attente pour des journées à Bordeaux, Lille, Lyon, Montpellier, Nevers, Strasbourg, Toulouse…

Créées en 2008 à l’initiative conjointe de Martin Andler, Président d’Animath, et de Véronique Slovacek-­‐ Chauveau, alors Présidente de femmes & mathématiques, ces journées ont fait leurs preuves. 33 se sont déjà déroulées avec succès et ont touché près de 3000 filles. Les retours des sessions organisées les années précédentes montrent notamment que la pièce de théâtre a remis beaucoup de choses en perspective pour faire tomber les stéréotypes et que le speed meeting ouvre les horizons d’études et professionnels. Les témoignages recueillis auprès des jeunes filles sont très encourageants et montrent que l’ensemble de la journée les aide à prendre confiance en elles et à assumer leur choix d’études.

 

Verbatim de lycéennes, devenues aujourd’hui étudiantes

« Nos comportements sont influencés par l’environnement alors qu’on a l’impression que c’est notre choix ».
« La pièce de théâtre était une façon unique de présenter les préjugés sur les filles et les métiers. »
« Cette journée ne va pas déterminer mon avenir mais elle m’a fait découvrir différents métiers et m’a donnée envie de me « battre » pour la cause des femmes qui ont les mêmes capacités que les hommes. »
« Avant, je pensais que le travail d’une chercheuse était très répétitif, mais c’est faux. C’est au contraire très varié ! »

 

Les journées « Filles et Maths : une équation lumineuse » en 3 vidéos Youtube Onisep

Peu de filles dans les filières techniques et scientifiques, peu de femmes dans les métiers scientifiques, en particulier en mathématiques, c’est de ce constat et de la volonté d’y remédier qu’est née en 1987 l’association femmes et mathématiques.


Elle compte actuellement environ cent cinquante membres, pour l’essentiel des mathématiciennes travaillant à l’Université ou dans des organismes de recherche et des professeurs de mathématiques de l’enseignement secondaire ou de classes préparatoires mais aussi des sociologues, des philosophes et des historiennes s’intéressant à la question des femmes dans les milieux scientifiques.

 

Ses principaux objectifs :

  • -­ Encourager la présence des filles dans les études mathématiques et plus généralement scientifiques et techniques.
  • -­ Agir pour la parité dans les métiers des mathématiques et pour le recrutement de plus de femmes en mathématiques dans les universités.
  • -­ Promouvoir la participation des femmes dans les milieux mathématiques.
  • – Sensibiliser la communauté scientifique et éducative à la question de l’égalité femme/homme.
  • -­ Etre un lieu de rencontre entre mathématiciennes.

Animath est une association créée en 1998. Son but est de favoriser l’introduction, le fonctionnement, le développement, la mise en réseau, la valorisation et la reconnaissance institutionnelle d’activités mathématiques périscolaires dans les écoles, collèges, lycées et établissements de niveau universitaire. Animath déploie ses actions tant auprès des jeunes filles et garçons au talent déjà affirmé, en organisant la préparation aux compétitions mathématiques de type olympique, ou le TFJM, qu’auprès d’un large public.