Fiducial est le leader des services pluridisciplinaires aux petites entreprises, artisans, commerçants, professions libérales et agriculteurs. Elle leur garantit une expertise complète et de multiples compétences, produits et services à haute valeur ajoutée pour optimiser leur gestion. La firme est dirigée par son fondateur, Christian Latouche, Expert-Comptable, Commissaire aux Comptes, diplômé de l’ESCP Europe (63).

 

Christian Latouche, expert-comptable, commissaire aux comptes, ESCP Europe (63), Président fondateur de Fiducial

Christian Latouche, expert-comptable, commissaire aux comptes, ESCP Europe (63), Président fondateur de Fiducial

Vous êtes le fondateur de Fiducial,une entreprise que vous ne cessez de développer par une politique de croissance externe et interne audacieuse. Pouvez-vous nous en dire plus sur les conditions de création de votre entreprise ?
Voici 40 ans, j’ai fait le choix d’entreprendre. Je me suis alors lancé dans la création ex nihilo de Fiducial. Mon projet reposait sur une idée simple, qui est toujours autant d’actualité ; c’est-à-dire celle de proposer aux petites entreprises une offre globale de services à un prix adapté, pour libérer les dirigeants des contraintes de la gestion administrative et leur permettre d’exercer leur métier en toute sérénité. Les grandes entreprises pouvaient s’offrir tous les services externes, s’acheter les meilleurs conseils. Je voulais donner aux petites entreprises l’accès aux mêmes opportunités. Faire simple, rendre simple, c’est compliqué, sur tout dans un pays frappé de frénésie législative et réglementaire. D’importants efforts en recherche et développement sont exigés pour proposer un service de qualité et s’investir toujours plus dans la connaissance des métiers de nos clients. L’adaptation du prix à la taille des clients nécessitait également la réduction du nombre d’intervenants ainsi que la suppression des temps et des coûts de déplacements. J’ai donc arrêté une stratégie de proximité fondée sur un maillage territorial resserré et un interlocuteur unique de la petite entreprise, à la fois proche et à l’écoute du dirigeant. Au fil du temps, chaque agence est devenue le point de distribution des différentes activités de la Firme. Et à l’heure d’internet, la présence territoriale de Fiducial s’avère un atout supplémentaire.

 

Quels services Fiducial propose-t- elle aux petites entreprises ? Les accompagnez-vous à l’international ?
Tout d’abord, nous assistons et conseillons les petites entreprises dans les domaines de la comptabilité, de la gestion, de la fiscalité et du droit des affaires. Nous les accompagnons également dans la gestion quotidienne de leurs salariés grâce à notre expertise dans les domaines de la paie et du droit social. A ces activités historiques sont rapidement venus s’ajouter le conseil financier et patrimonial (protection sociale du dirigeant, de sa famille et de ses salariés) ainsi que la commercialisation de logiciels comptables et de logiciels spécifiques aux métiers de nos clients. Enfin, nous avons complété notre offre administrative par la vente de fournitures et de mobilier de bureau. Fiducial est partie à la conquête internationale de nouveaux marchés, d’une part pour favoriser son propre développement, et d’autre part, pour pouvoir accompagner ses clients à l’international. Dans les pays où Fiducial n’est pas implantée, elle s’appuie sur son alliance de membres et correspondants indépendants, tous des professionnels du chiffre et/ou du droit reconnus sur leur marché local et adhérant à la philosophie de Fiducial International. Vous considérez les TPE comme les premières créatrices de richesses et d’emplois, elles sont aussi les premières touchées par la crise.

 

Comment Fiducial peut-il s’imposer comme une ressource essentielle pour les aider à surmonter les difficultés dans cette période économique tourmentée ?
Les TPE ont besoin d’être protégées, pas uniquement durant les crises. Tout est pensé pour et par la grande entreprise, les petites sont condamnées à s’adapter en silence. C’est pourquoi Fiducial multiplie les actions pour faire reconnaître les petites entreprises et leurs spécificités, que ce soit sur le terrain politique en formulant de nombreuses propositions de loi, ou sur le terrain médiatique en publiant des enquêtes d’opinions, tel le Baromètre des TPE. La situation économique actuelle fragilise bien évidemment les petites entreprises. Et nous sommes à leurs côtés dans nos 600 agences. Le patron de TPE recherche la sécurité, la sérénité.  Nous les leur apportons au quotidien. Mais nous sommes là également pour éclairer la prise de décision, par l’établissement de prévisions, par la participation aux négociations de financement bancaire, par le calcul des coûts de revient, par la rédaction de contrats adaptés, etc. Nos clients doivent être informés, accompagnés pour bien anticiper. C’est la meilleure protection.

 

Quelle est votre conception du métier de Président d’une grande entreprise comme Fiducial ?
La définition de la stratégie, la capacité à garder le cap, l’allocation des ressources pour pouvoir conduire les politiques arrêtées sont les fonctions généralement attribuées au président d’une entreprise. Mais ces fonctions, toute personne un peu sensée est capable de les assumer. On se plait à croire que le « pouvoir de dire oui » est le comble du président. Grave erreur, c’est facile de dire oui. Il est en revanche beaucoup plus difficile de dire non, en particulier à un management motivé qui, à juste titre, rêve d’explorer ses idées, de déployer ses innovations. Il ne s’agit pas de créer des frustrations, de se réfugier derrière des décisions négatives par peur du risque. Il s’agit d’évaluer les projets et leurs cohérences pour renoncer à ceux qui pourraient mettre en danger un service, une action ou même l’entreprise toute entière. Le pouvoir de dire oui ne vaut rien sans le devoir de dire non.

 

En quoi le fait d’être le fondateur de l’entreprise dont vous êtes le PDG fait-il de vous un Président un peu à part ?
Etant le fondateur de Fiducial, je suis aussi beaucoup plus libre que n’importe quel patron du CAC 40. La bourse ne rythme pas mes décisions. Je peux avoir une vision à long terme et la mettre en oeuvre sans que des actionnaires anonymes ne viennent la remettre en cause à la moindre fluctuation de la rentabilité, phénomène aussi conjoncturel qu’inévitable. Je cherche en permanence à sécuriser l’avenir à long terme de Fiducial, de ses clients et de ses salariés.

 

Comment le management s’est-il ouvert à vous ?
L’Homme a besoin de croire en un projet et d’avoir confiance dans un leader. Le management n’échappe pas à cette vérité. J’ai voulu partager mon projet au service de la petite entreprise et j’ai conduit une stratégie constante sur plusieurs décennies. Chacun a pu ainsi y trouver ses repères et s’inscrire dans la durée. A l’instar d’un président sans contrainte boursière, tout cadre devrait pouvoir disposer de temps pour ancrer son action et en démontrer sa pertinence et son intérêt. Je me suis employé à créer et maintenir un tel cadre de travail. Le reste relève du bon sens : embaucher des personnes plus compétentes que vous, considérer que chaque personne qui travaille avec vous est capable de faire mieux que vous sur les missions et les tâches qui lui sont confiées.

 

Comment arrivez-vous à concilier votre vie personnelle et vos responsabilités professionnelles ?
J’ai bâti Fiducial, pierre après pierre, sur des marchés réglementés où la publicité était même interdite. Je mentirais en affirmant que je n’y ai pas consacré tout mon temps, en empiétant allègrement sur l’espace non professionnel. Je mentirais tout autant en affirmant que ces efforts m’ont coûté, tellement j’y ai pris du plaisir. Amener Fiducial là où elle est aujourd’hui fut une expérience humaine enrichissante.

 

Quelles opportunités les jeunes diplômés devront-ils savoir saisir au cours de leurs carrières pour atteindre des postes de top management ?
La réussite n’est pas seulement affaire de techniques ou de talents, elle est comportementale. Les jeunes femmes et les jeunes hommes doivent être entrepreneurs de leur vie, ne dépendre de personne, gagner leur indépendance. Cette difficile conquête, plus mentale que matérielle, les aidera à franchir les étapes et les obstacles.

 

Contact
Véronique Brechet
contact.paris.recrutement@fiducial.fr
Tél. 01.49.07.87.00