« Centrale m’a donné une vision grand angle sur le monde », déclare Alain Falck. Cet entrepreneur dans l’âme, passionné par l’informatique avancée et la haute technologie, diplômé de Centrale Paris (77), a balayé de nombreux domaines d’activité au fil de sa carrière. Directeur général de Fiducial Informatique depuis deux ans, il orchestre le développement de cet éditeur qui déploie une approche industrielle du logiciel.

 

Alain Falck

Alain Falck

Avoir une vision et la communiquer
De Dataid à Sage en passant par Microsoft, une étape marquante de sa vie professionnelle, Alain Falck a balayé de nombreux domaines – qu’il a tous aimés – avant de rejoindre Fiducial Informatique. « Centrale m’a donné une vision grand angle sur le monde qui m’a aidé dans ma fonction de directeur général. Une des premières choses pour un directeur général est d’avoir une vision, de la communiquer. Un directeur général doit être inspiré et inspirant, il doit avoir cette capacité à projeter l’entreprise à 4-5 ans, à obtenir l’adhésion des équipes surtout dans une société comme la nôtre, soumise à des contraintes fortes. » Alain Falck compare la direction d’une entreprise à celle d’une écurie de Formule 1, une équipe qui gagne, où chacun à son poste dans sa mission est indispensable, où les facteurs temps, vitesse et innovation sont essentiels. Un directeur général doit faire preuve d’exemplarité, de rigueur, avoir le goût du challenge, savoir analyser ses succès mais aussi ses erreurs, « des éléments que je retrouve dans l’esprit des centraliens. Le diable se cache dans les détails, Il ne faut jamais l’oublier ! J’ai appris chez Microsoft et je ne l’ai jamais oublié, qu’il faut réagir vite, se remettre en permanence en question, être curieux du métier de nos clients, des technologies, faire du terrain, rester en éveil, informé de tout ce qui se passe, savoir choisir les bons caps, investir au bon moment pour générer les croissances futures. » Pour homogénéiser la pratique managériale dans cette entreprise de 420 personnes, fruit d’acquisitions successives, Alain Falck a lancé un programme sur la formation des managers et fait former le middle management par les managers du comité de direction. Pour constituer une pépinière, il a lancé pour la rentrée un programme auprès des écoles de commerce et des écoles d’ingénieurs pour prendre des jeunes en stage de fin d’études.

 

Une approche industrielle du logiciel
Editeur de logiciels, Fiducial Informatique couvre des domaines aussi variés que la coiffure, l’hôtellerie restauration, l’automobile mais aussi les notaires, les huissiers. Son ambition est d’être présent à terme sur 25 segments. «Notre objectif est d’être dans la cible de clientèle du groupe, les artisans, professions libérales, PE ou TPE – on compte 3 600 000 PME et TPE en France -, d’être multiservices pour ces petites structures et de développer une approche industrielle du logiciel en prenant une part de marché significative. L’avenir de notre business model passe par l’ASP, les technologies du cloud privé, le ‘‘Software as a service (Saas)’’. Avec nos solutions applicatives métier, nous aidons nos clients à générer plus de valeur dans leur activité. En résumé nous sommes des accélérateurs de création de valeur. Les besoins en terme d’évolution de nos applications sont liés à l’évolution des métiers qui sont en évolution permanente ; nos activités suivent donc ces évolutions permanentes et de fournisseur de logiciels verticaux, nous devenons fournisseur de solutions, de plates formes permettant de générer un écosystème.»

 

A.M.

 

Contact : www.fiducial.fr