Spécialiste des systèmes électro-mécaniques dans le domaine de l’eau, Feljas & Masson est reconnue, en France comme à l’étranger, pour la qualité de ses installations clé en main. Henri Coisne, son Président Directeur Général (ESTP 73) évoque la bonne santé économique de l’entreprise et ses stratégies de développement.

 

 

Henri Coisne

Henri Coisne

Créée en 1962, Feljas & Masson a su imposer son professionnalisme dans l’installation des systèmes de pompages centrifuges pour l’alimentation en eau potable et l’assainissement. L’entreprise, qui compte 49 salariés, est passée à travers la crise sans en ressentir les effets, compte tenu de son positionnement sur un marché porteur.

 

Qualité de l’eau et prévention des risques
En France, Feljas & Masson construit des stations pour les collectivités. « L’un de nos axes de développement concerne le volet assainissement des bassins-tampons qui permettent d’éviter les rejets d’eau pollués dans le milieu naturel, indique Henri Coisne, lePDG. Une problématique amplifiée par les législations européennes deplus en plus exigeantes et les nouvelles réglementations environnementales sur la qualité de l’eau et la prévention des risques. » L’entreprise réalise les deux tiers de son chiffre d’affaires à l’export dans les pays en voie de développement. « Nous apportons un soutien essentiel en termes de transfert de technologies et de formation du personnel sur le terrain. C’est le cas en Algérie, dans le Sultanat d’Oman, en Éthiopie et en Afghanistan avec le projet de l’adduction d’eau potable de Kaboul. »

 

Le futur cadre devra apprendre à déléguer, à responsabiliser ses équipes et être prêt à se rendre dans des pays dits sensibles.

Polyvalence et engagement
Pour Henri Coisne, qui a intégré la société il y a 35 ans,
la fonction de PDG consiste à déléguer et à responsabiliser au maximum ses équipes afin de les rendre plus efficaces. Des qualités inhérentes aux futurs cadres de l’entreprise, dont les ingénieurs développement-export qu’il recrute. « Ils doivent être motivés, prêts à s’investir et à partir, au besoin, dans des pays dits sensibles. » Diplômé de l’ESTP en 1973, Henri Coisne ne tarit pas d’éloge sur cette école qui reste, à ses yeux, « la formation de référence dans le domaine des Travaux Publics ». Et le patron de plaider pour un renforcement des partenariats entre les grandes écoles et les entreprises.

 

F.B

 

Contact recrutement :
http://www.feljas-masson.fr/