Marque d’outillage à main leader en Europe, Facom fait rimer Made In France et réussite internationale . À l’origine de ce succès, un profond attachement à l’innovation et une stratégie audacieuse mise en oeuvre par son Président, Yves Antier (ARTS ET MÉTIERS PARISTECH 80), un ingénieur passionné qui fait de son âme de technicien, un des meilleurs atouts du leader qu’il est devenu.

Yves Antier (Arts et Métiers ParisTech 80) Président de Facom

Yves Antier (Arts et Métiers ParisTech 80) Président de Facom

Enfoncer le clou de l’innovation
Depuis 95 ans, l’innovation est ancrée dans la culture d’entreprise de Facom. Elle s’illustre bien sûr dans la recherche et le développement de nouveaux produits, mais aussi dans ses concepts d’approche du marché. L’entreprise gère ainsi sa commercialisation de façon unique grâce à une force de vente s’adressant aux distributeurs et aux clients finaux. La qualité fait également partie de ses valeurs : premier à avoir instauré la garantie à vie il y a 50 ans, Facom échange une tonne de produits par jour. La proximité client est enfin essentielle et passe par une démarche fine d’observation. « Je suis convaincu que décrypter les marchés, les technologies et l’utilisation de nos produits par le client est la meilleure façon d’innover. »

 

Du technicien au leader
C’est d’ailleurs cette culture motivée par la synergie qui a convaincu Yves Antier de rejoindre l’entreprise en 2009. « Après 12 ans passés à des postes d’ingénieur pur, j’ai eu l’opportunité de basculer sur un domaine plus marketing/commercial où ma réflexion technique a été une force. J’ai ensuite développé aux USA cet aspect international, essentiel mais encore trop peu développé chez les jeunes ingénieurs. De retour en Europe, j’ai évolué vers des postes plus stratégiques tout en gardant ce lien avec le terrain, indispensable pour faire partager ma passion et ma vision à mes équipes. » Yves Antier voit ainsi son rôle de Président comme l’aboutissement idéal d’une carrière d’ingénieur Arts et Métiers, un technicien dont la vocation est de devenir un leader qui développe sa stratégie dans un cadre industriel en mettant en oeuvre ses capacités d’analyse et de synthèse tout en parlant d’égal à égal avec les hommes et les femmes de terrain.

 

Gad’zart, ou l’industrie chevillée au corps
Car Yves Antier l’affirme, l’industrie française c’est les Arts et Métiers. Il va même plus loin, « c’est aussi l’industrie européenne et mondiale. Dans un univers globalisé, la désindustrialisation française est malheureusement une réalité. Pour faire retrouver à la France sa compétitivité, il faut innover. Les Gadz’Arts ont donc un rôle fondamental à jouer. Grâce à leur compréhension des techniques et des marchés, et à leur créativité assez unique dans la profession à travers le monde, ils sont les meilleurs candidats pour développer des solutions toujours plus innovantes. La guerre de la production est terminée, on est aujourd’hui dans la guerre de l’innovation. » Alors aux armes Gadz’Arts !

 

Gad’zart à vie
« Dans cette grande famille que sont les Gadz’Arts, j’ai redécouvert la définition du mot ‘‘ancien’’. Mon image du grand parent qui ressasse s’est transformée lorsque je me suis attablé à l’Ensam avec des ingénieurs de plus de 80 ans qui n’avaient qu’une envie : partager avec nous dans l’écoute et le respect mutuel. A mon tour, je souhaite pouvoir rendre aux jeunes un peu de ce que j’ai reçu. Car c’est là l’aboutissement de l’ingénieur : savoir transmettre sa passion aux générations suivantes. »

 

Jeune ingénieur, joue là comme Jacquet !
« Pour réussir, il faut d’abord bannir de son vocabulaire deux mots négatifs dans la construction d’idées et de projets : le si et le mais. Ayez la bonne attitude et ne vous dressez pas de barrière inutile : ‘‘just do it’’. Pensez aussi à développer vos compétences de coach. Inspirez vous d’Aimé Jacquet qui a su se fixer un objectif, travailler avec humilité à unir des compétences multiples pour arriver à la victoire. Et surtout n’oubliez pas que vous êtes européens. Si la France ne vous fait pas rêver, découvrez d’autres pays et revenez en avec ce qu’ils ont de meilleur. N’hésitez pas à aller chercher votre rêve au-delà des frontières et faites rêver à votre tour. »

 

CW

 

Contact
yves.antier@gadz.org