Fort d’une riche carrière au sein de la SNCF, Fabien Flauw (Supélec 94) crée Sferis en 2012. Spécialiste des chantiers ferroviaires, la jeune entreprise compte aujourd’hui plus de 400 salariés et connaît une croissance fulgurante. Son DG nous explique comment il a insufflé son propre dynamisme managérial à ses équipes.

Fabien Flauw, (Supélec 94), DG de Sferis

Fabien Flauw, (Supélec 94), DG de Sferis

A l’origine : une conviction entrepreneuriale à toute épreuve
Alors directeur SNCF Entrepreneurs chez SNCF INFRA, Fabien Flauw constate une évolution marquante du marché ferroviaire vers plus de concurrence. Son analyse est immédiate : il y a une belle place à prendre dans le domaine des chantiers d’infrastructures ferroviaires. « Pour devenir acteur de ce marché en forte croissance et très demandeur, il était nécessaire de pouvoir mettre nos compétences en jeu, c’est à dire de constituer un acteur agile », souligne-t-il. Il a fallu un an au DG de Sferis pour convaincre de ce projet en interne. En effet, la SNCF est aujourd’hui actionnaire de cette entreprise privée. « J’avais la conviction profonde de cette opportunité, portée par une énergie créatrice à toute épreuve. Tout était réuni pour réussir : nous avions les compétences, l’expertise, la motivation et enfin le support du Groupe. »

 

Une stratégie gagnante grâce à une culture de l’agilité
Large recrutement, diversification, premiers contrats à l’international : Sferis se développe extrêmement vite. Un succès que son DG impute au partipris de départ : proposer une offre de niche, qualitative et complète. « Nous avons proposé des prestations nouvelles sur le marché, ce qui nous a permis de créer la demande et de nous positionner comme pionnier sur ce créneau. J’ai tout de suite poussé la diversification de l’activité. En 2 ans, nous sommes capables d’offrir l’ensemble des métiers des travaux ferroviaires au sein d’une même entreprise. », explique-t-il. « Notre point fort ? L’agilité. Chez Sferis nous cultivons la polyvalence et la réactivité. »

 

Une croissance dopée par les collaborateurs
Fabien Flauw considère le management, et la créativité managériale, comme le sens du collectif. Pour lui, il est primordial de savoir offrir du sens à ses équipes afin de construire un projet commun, qui soit moteur : « Comme je ne pouvais pas prendre avec moi tous les talents de la SNCF, j’ai constitué ma propre équipe et choisi des collaborateurs polyvalents, animés par cet esprit d’entreprenariat. Nous avons ainsi pu recruter et former des personnes pour assumer notre croissance. Selon moi, la créativité managériale, c’est pousser la créativité tout court. Donner le droit à l’erreur, sortir les collaborateurs de leur zone de confort pour les pousser à l’innovation. »

 

Le secret de la réussite professionnelle : se connaître soi-même
Fabien Flauw insiste sur l’importance d’apprendre à se connaître pour pouvoir s’épanouir professionnellement. « Il faut être en accord avec ce qu’on est, avec ses valeurs et ses propres capacités, quelles qu’elles soient. En France on a trop tendance à rationaliser les choses, or il faut faire confiance à ses intuitions, être acteur de sa carrière ! » Un conseil qu’il applique également au management. « Quand je suis sorti d’école, la seule chose que je savais c’est que j’avais envie de manager. Je ne pense pas qu’on apprend le management en école de commerce ou d’ingénieur : c’est quelque chose qu’on a en soi. »

 

Chiffrés clés Sferis
28 mois d’existence
404 salariés, dont une trentaine au siège
31 millions de CA fin 2013
4 domaines d’expertise : sécurisation des chantiers / travaux et maintenance Voie / travaux et maintenance caténaire / Signalisation

 

CM

 

Contact rh : recrutement@sferis.fr