Une visibilité scientifique inscrite dans l’histoire

L’École des Ponts ParisTech, fondée en 1747, est la plus ancienne Grande École d’Ingénieurs française. Son histoire est riche d’anciens élèves prestigieux (de Cauchy à Navier, en passant par Becquerel, Belgrand etc.). L’activité scientifique de l’École a pris des formes variables dans le temps. A partir de 1946, ses laboratoires ont été mis au service de la reconstruction du pays, au sein du Laboratoire Central des Ponts et Chaussées (aujourd’hui IFSTTAR). Depuis les années 1980, c’est la volonté de confirmer le rayonnement international de l’École par une recherche d’excellence qui a façonné la Recherche à l’École.

 

Une recherche d’excellence au service de la formation d’ingénieurs

L’activité de recherche répond à trois objectifs. Le premier va de soi : il s’agit de faire progresser les connaissances scientifiques et techniques, dans les différents domaines couverts par l’École dans la formation de ses ingénieurs et de son Ministère de tutelle. Elle est reconnue au meilleur niveau académique international, entre autres, en mécanique et physique des matériaux et des structures, en mathématiques appliquées, en économie, en sociologie, sur les aspects aménagement, transports, environnement des univers urbains, etc. Les chercheurs de l’École contribuent à la diffusion de ces résultats par des publications (articles et colloques scientifiques) mais aussi par l’enseignement et la formation sur le site. Ensuite, cette offre de formation est complétée par une offre de formation par la recherche, atout majeur à l’international pour les étudiants se destinant à une fonction de responsabilité dans une entreprise ou un service public, ou à une carrière d’enseignant-chercheur. Enfin, la Recherche vise le transfert des résultats en direction des partenaires socio-économiques par une activité soutenue de recherche partenariale ou d’expertise, passant aussi par des actions de formation continue.Ces trois objectifs contribuent, dans un cycle vertueux, à rapprocher les chercheurs des besoins en innovation des entreprises publiques et privées, et ces entreprises des ingénieurs formés disposant des compétences recherchées, et sensibilisés à la Recherche au cours de leur formation.

 

Une organisation et des partenariats institutionnels au service de ces objectifs

La recherche de l’École est organisée en laboratoires, évalués périodiquement par l’AERES. Ces évaluations « standardisées » vont de pair avec une ambition d’excellence, et l’École se félicite d’avoir vu, sur ses onze laboratoires, dix laboratoires évalués aux meilleurs niveaux (6A+ et 4A). Ces laboratoires sont pour la plupart communs avec d’autres établissements d’Enseignement Supérieur et de Recherche (CNRS, universités comme UPEMLV et UPEC, Grandes Écoles dont l’ENS Ulm et AgroParisTech, IFSTTAR, etc.) et deux d’entre eux sont communs avec EDF R&D. Quels que soient les partenaires du laboratoire concerné, nous visons une recherche d’excellence, permettant d’asseoir les enseignements dispensés à l’École sur un corpus de recherche fort, mais nous souhaitons également que les recherches menées soient appliquées ou « applicables » dans les domaines majeurs de compétence de nos élèves et de nos partenaires.L’École des Ponts ParisTech a façonné des liens étroits et particuliers avec ses partenaires de recherche. Si elle contribue activement au PRES ParisTech sur l’ingénierie pédagogique des formations d’ingénieurs, elle est aussi membre fondateur du PRES Université Paris-Est, au sein duquel elle construit un pôle de renommée mondiale sur « la Ville, l’Environnement et leurs Ingénieries », reconnu par 4 « Laboratoires d’excellence », PRES auquel elle a délégué, en excellente synergie avec ses partenaires universitaires, sa formation doctorale. Enfin, l’École est membre fondateur de l’École d’Économie de Paris.

Quelques chiffres clés

La Recherche à l’École des Ponts ParisTech, c’est 19 Me de budget consolidé dont 7 Me de contrats de recherche, 11 laboratoires regroupant environ 1 050 personnes (dont 400 chercheurs permanents dont 100 de l’École, 460 doctorants), environ 300 articles parus en 2011 dans des revues internationales à comité de lecture et 105 thèses soutenues en 2011.

Serge Piperno,
Directeur de la Recherche, École des Ponts ParisTech

 

 

Voir le site internet : http://www.enpc.fr/