Euroclear, l’entreprise leader en Europe de règlement-livraison des transactions internationales sur titres, donne accès à 90 % des obligations et actions au niveau mondial ! Son Chief Financial Officer, André Rolland (ESSEC 73, DECS) dresse le portrait de cette structure hybride et attractive tout en prodiguant des conseils aux jeunes diplômés, fruits de quarante années d’expérience.

André Rolland, (ESSEC 73, DECS) Chief Financial Officer chez Euroclear

André Rolland, (ESSEC 73, DECS) Chief Financial Officer chez Euroclear

Rien n’est écrit d’avance
A l’ESSEC, j’avais en tête de devenir Directeur financier. C’est ce que je suis devenu depuis 2007 chez Euroclear, non pas parce que j’avais exercé des fonctions similaires au sein d’autres entreprises, mais plutôt pour la diversité des compétences accumulées au cours des années. Après avoir été contrôleur de gestion, trader et trésorier dans les marchés financiers, j’ai basculé du côté de la gestion des risques. En parallèle j’ai aussi enseigné la finance pendant près de vingt ans. Cependant j’ai toujours essayé de ne pas m’installer dans une zone de confort pour continuer à progresser.

 

L’humain dans l’entreprise
A mon arrivée chez Euroclear, ma priorité a été de réorganiser la fonction financière, qui souffrait d’un manque d’investissement en hommes et en systèmes d’information. Cet objectif atteint, mon CEO m’a proposé, en plus de ma fonction de CFO, de m’atteler à la partie Ressources Humaines pour y conduire une réforme similaire. C’est certainement l’élément le plus original dans mon parcours. J’ai eu envie de relever le défi et j’ai comblé mon manque de technicité par mon expérience en tant que « client » des RH dans les précédentes fonctions. Aujourd’hui, le pari est en voie d’être gagné. L’ambiance au sein de l’entreprise et les perspectives de carrières des collaborateurs s’améliorent. Nous avons, entre autres, mis en place un programme de gestion des Talents et de Succession pour les cadres supérieurs de la société (15 % des effectifs), fait preuve de plus de créativité dans les rémunérations, créé un nouveau centre de traitement Euroclear à Cracovie, en Pologne, qui comptera à terme plusieurs centaines d’employés ou encore mis en place un « Employee Assistance Program », consistant en une ligne téléphonique avec une société extérieure où les collaborateurs peuvent obtenir en toute confidentialité des conseils pour des questions privées ou professionnelles.

 

« Passionnez-vous
pour ce que vous faites ! Sans passion, on n’arrive à rien. »

Euroclear est une entreprise hybride
Nous sommes simultanément une « infrastructure de marché » dans notre rôle de conservateur d’obligations internationales et d’actions, ainsi qu’une banque. En effet nos activités nous amènent à consentir, sur des périodes très courtes, des crédits (sécurisés par des titres) à nos clients bancaires pour leur permettre de compenser des décalages temporels entre la réception de titres et leur paiement. Pour mener à bien nos activités, nous nous appuyons sur des systèmes informatiques ultra-sécurisés. Cette caractéristique fait de nous au final plus une entreprise d’ingénieurs (notamment informaticiens) – qui représentent 30 % de nos effectifs – que de financiers. Néanmoins, nous embauchons, principalement dans le secteur des opérations, des diplômés d’écoles de commerce pour assurer la bonne fin des transactions, établir un lien commercial avec nos clients (presqu’exclusivement des banques internationales ou des banques centrales), ou encore développer de nouveaux produits. Nous sommes aussi à la recherche d’ingénieurs spécialisés notamment dans la gestion des communications sécurisées ou dans le développement de nouveaux systèmes.

 

L’international
Les meilleurs souvenirs de ma vie professionnelle sont certainement ceux que j’ai acquis en travaillant hors de France ou dans un milieu international. Cela m’a permis de mieux intégrer dans la gestion les facteurs culturels – ce qui ne s’apprend pas vraiment sur les bancs de l’école. L’un des aspects distinctifs d’Euroclear est précisément son caractère international. Bien que le siège soit à Bruxelles, la société compte 76 nationalités et la langue véhiculée est l’anglais – les réunions se tiennent donc toujours dans cette langue. Nous sommes présents à Bruxelles, Londres, Paris, Stockholm, Helsinki, Amsterdam, New-York, Hong- Kong, Cracovie. Malgré cela, et même si nous sommes au coeur des échanges mondiaux, notre taille reste humaine. En fait, j’aime à dire qu’Euroclear est une « grosse PME internationale ».

 

Pourquoi intégrer Euroclear ?
Pour les jeunes diplômés désireux de travailler dans le secteur financier, passer par Euroclear donne une excellente compréhension du fonctionnement des marchés financiers. En plus, l’ambiance y est jeune et internationale avec une moyenne d’âge inférieure à 35 ans.

 

ESSEC promo 73
Cette année nous fêtons les 40 ans de notre promo. Pourtant, la dernière fois que j’ai franchi la porte de l’ESSEC ne me semble pas si éloignée. Quand je regarde en arrière, je vois que j’ai constamment évolué -et je ne me suis pas ennuyé une seconde ! Certes, beaucoup de connaissances dont j’ai été amené à me servir dans ma vie professionnelle n’existaient pas en 1973, mais l’ESSEC m’ « appris à apprendre », ce qui est au final essentiel.

 

Chiffres clés
3 200 employés
3 datas centers dans 2 pays
Montant de conservation de titres fin 2012 : 23 trillions d’euros
Montant total des transactions réalisées en 2012 : 550 trillions d’euros

 

A.F.

 

Contact : www.euroclear.com