L’intégration des jeunes en situation de Handicap

 

Un diplôme de Bac +2/3 en poche, un jeune handicapé a deux options. Entrer sur le marché du travail ou poursuivre ses études vers un Bac +5. L’association TREMPLIN – Études, Handicap, Entreprises accompagne depuis 20 ans des jeunes avec le soutien de 200 entreprises, dans leurs réflexions et leur inclusion dans les études et le monde professionnel. Christian Grapin, son directeur, vous donne ses conseils.

Comment un jeune handicapé doit-il considérer un diplôme Bac +2/3 ?
D’abord comme un grand atout. Car aujourd’hui 80 % des actifs handicapés n’ont pas le niveau Bac. Ils sont donc considérés comme qualifiés sur le marché du travail. Il faut savoir que les diplômés Bac +4 ou 5 qui sont en situation de handicap sont encore moins nombreux. Celui ou celle qui a les capacités et l’envie de poursuivre des études longues ne doit donc pas se l’interdire. C’est toute la philosophie de l’accompagnement que propose l’association TREMPLIN avec le soutien de plus de 200 entreprises.

 

Quelles sont les attentes de vos entreprises partenaires vis-à-vis de ces profils ?
Elles sont nombreuses à cibler des profils dotés d’un Bac +4/5. Mais dans les faits, nous constatons qu’elles sont loin de se désintéresser des profils Bac +2/3, qu’elles les recrutent, les accueillent en stages, en alternance, voire les accompagnent dans leurs poursuite d’études. D’ailleurs, certaines offrent à un jeune après son Bac un cursus Bac +2 spécifique en alternance orienté vers leurs métiers comme la vente, la télévente, la gestion de contrats, mais aussi la technique ; d’autres offrent une démarche identique mais après le Bac +2 pour atteindre le niveau Master.

 

Quelles rencontres organisez-vous pour permettre aux entreprises et étudiants de se découvrir ?
Outre les liens individuels que nous tissons au quotidien entre chaque jeune handicapé et chaque entreprise, nous organisons également des forums appelés « Les Rencontres Tremplin ». En mars, nous organisons les « Rencontres Tremplin Stages et Jobs d’été » et en octobre se tiennent les « Rencontres Tremplin Recrutements ». Les prochaines rencontres auront lieu le 28 mai : il s’agira des « Rencontres Tremplin Alternances ». Lors de ces évènements, une vingtaine de secteurs d’activité comme l’industrie, l’assurance, l’informatique mais aussi les media, la finance et les RH sont représentés. Ainsi une quarantaine d’entreprises et un nombre équivalent d’étudiants se rencontrent. Pour les jeunes handicapés que nous ne connaissons pas, nous procédons par inscriptions préalables afin de les découvrir, de connaître précisément leur projet, et les aider à cibler les entreprises et à préparer leurs entretiens. Mais participent également à ces Rencontres des jeunes parmi les 350 que l’association suit individuellement, dont 25 % sont en Bac +2 et 25 % en Bac +3.

 

En quoi consiste cet accompagnement personnalisé ?
Il s’agit de permettre au jeune de réaliser des actions (entretiens professionnels, stages, jobs d’été, alternance, CDD) dans le monde de l’entreprise en y associant des objectifs à atteindre. L’expérience vécue alimentera les réflexions du lycéen ou de l’étudiant sur son projet professionnel, sur l’opportunité de poursuivre des études à un niveau supérieur, mais également sur les limites réelles de son handicap – qui parfois sont en deçà de celles imaginées.

 

Tremplin est plus largement engagée pour l’inclusion des jeunes handicapés dans toutes les sphères de la vie ?
En effet, l’inclusion c’est le vivre ensemble, et nous développons des actions dans ce but comme notre nouveau « Challenge vidéo handicap TREMPLIN Tous HanScène® ». Il s’adresse à tous les étudiants handicapés et non handicapés pour réaliser un film mettant en valeur une initiative en faveur du handicap déployée dans leur établissement. www.toushanscene.fr
Nous sommes aussi partenaires du Challenge du « monde des Grandes Ecoles et Universités » www.cdmge.fr.
Depuis l’an dernier nous constituons la « Team Tremplin » de handisportifs. Tous les étudiants athlètes handicapés sont les bienvenus pour se confronter sportivement à d’autres étudiants. Et sont également les bienvenus, ceux qui veulent uniquement rencontrer des entreprises partenaires du CDMGEU.

 

A. D-F