Plébiscitée pour son écosystème d’universités et de grandes écoles, Troyes compte aujourd’hui parmi les villes les plus étudiantes de France. Retour sur ses atouts avec les acteurs de l’écosystème du supérieur de la région réunis le 26 novembre dernier en présence de François Baroin, Maire de Troyes et Président de Troyes Champagne Métropole.

 

Si Troyes a réussi sa mue, c’est grâce à une stratégie au long cours. « Notre histoire c’est celle d’un territoire qui n’est pas une capitale régionale, mais qui a pris son destin en main. Une ville qui présente un spectre de formations assez large pour que chacun de ses jeunes puisse imaginer un parcours le plus qualifiant possible », introduit François Baroin.

Une révolution pour un territoire qui a vécu un choc économique très fort dans les années 90. « La mondialisation a massacré la richesse du territoire qu’est le textile et a engendré une grande souffrance sociale. Nous avons perdu 1 000 emplois par an pendant 20 ans. Une partie de notre jeunesse partant étudier à Reims, Dijon ou Paris, il a fallu imaginer une stratégie pour ne pas perdre nos jeunes », ajoute-t-il. Une stratégie passant par d’importants investissements et qui a permis à la ville de passer de 3 000 à 12 000 étudiants en 20 ans, engendrant ainsi des retombées positives en terme de logements, de créations d’entreprises et de diversification des activités économiques.

François Baroin, Maire de Troyes et Président de Troyes Champagne Métropole entouré des acteurs de l’enseignement supérieur de la région

« Le supérieur est le mur le plus porteur de notre développement »

Pour doper le site de Troyes dans le Grand Est, la ville a donc opté pour un positionnement généraliste avec deux porte-avions, l’UTT et Y SCHOOLS, autour desquels gravitent des formations en grande complémentarité. Avec un mot d’ordre : hybridation !

« Nous avons très peu de zones de concurrence entre nos établissements, ce qui nous permet de construire ensemble. Pour preuve, notre école a par exemple signé une convention de site universitaire grâce à l’Université de Reims, une première », indique Francis Bécard, directeur général de Y SCHOOLS.

De même, l’ESTP Paris, une habituée des synergies arrivée sur le territoire en 2017, s’est très vite rapprochée des acteurs de l’ESR local. « Nous avons fait venir l’Ecole Supérieure d’Architecture, un partenaire de longue date, pour développer notre double-cursus ingénieur – architecte sur Troyes », ajoute sa directrice Florence Darmon. Avec un avantage de taille. Alors que cette formation permet initialement d’obtenir un master d’architecture et un diplôme d’ingénieur de l’ESTP en 7 ans, sur Troyes, il suffira de 6 ans, grâce, notamment, aux moindres temps de déplacement entre les campus.

Un mot d’ordre : hybridation !

Dans cette même dynamique, l’Université de Reims Champagne-Ardenne développe un diplôme de management de l’œnotourisme en collaboration avec Y SCHOOLS. Une formation dans l’air du temps à destination des étudiants en tourisme et des professionnels de la vigne et du vin.

Un parti-pris pour l’hybridation plébiscité également par l’Université Technologique de Troyes, dont le statut hybride permet de délivrer des diplômes d’université et d’ingénieurs. « Si l’UTT a été volontairement créée sur un territoire qui n’était plus un grand territoire industriel, elle était en avance sur son temps ! La question du déploiement d’une intelligence de l’enseignement supérieur et de la recherche hors des grands pôles universitaires va en effet devenir névralgique », affirme Pierre Koch, président de l’UTT.

De quoi faire écho à l’arrivée, il y a 10 ans, de l’EPF qui « avait repéré dans l’UTT une université aux caractéristiques parfaitement compatibles avec les siennes », conclut Jean-Michel Nicolle, directeur de l’EPF Ecole d’ingénieur-e-s.

Les 7 autres bonnes raisons d’étudier à Troyes

Une ville à taille humaine
Les prix imbattables du logement
La proximité des campus avec le centre-ville
Des perspectives d’amélioration des infrastructures de transports avec Paris.
La recherche : les terres troyennes font partie des terres les plus productives d’Europe, la puissance agro industrielle du territoire permet ainsi de penser biocarburants, BTP, construction et même, retour d’une filière textile d’excellence avec le chanvre
La mode à petits prix grâce à des magasins d’usine uniques en France
Des loisirs pour tous les goûts : Parc Naturel de la Forêt d’Orient, un mur d’escalade de niveau international, les Nuits de Champagne…