Communiqué de presse:

La subdivision « Electrochimie » de la « Société Chimique de France » (SCF), a lancé en 2016 un appel à candidature pour remettre un prix récompensant les meilleurs projets de stage en Electrochimie pour les étudiants de Licence, de Masters 1 & 2 ou d’école d’ingénieur.

 

Justine Pandard, étudiante à l’ESCOM Chimie, effectuait à cette période un stage de longue durée au sein du groupe NanoSystèmes Analytiques de l’Ecole Nationale Supérieure de Chimie, Biologie et Physique (ENSCBP) basée à Bordeaux. Son stage portait sur le développement de micro- et nano-électrodes pour des analyses sur objet biologique unique (mitochondries).

 

Le projet consistait à développer des capteurs électrochimiques de dimensions micro à nano, pour étudier des activités de mitochondries (composantes essentielles des systèmes vivants). Les implications de ces travaux sont d’ordre biomédical, puisqu’ils visent à caractériser des déficiences liées aux pathologies mitochondriales.

 

Sur les recommandations de son maître de stage, M. Stéphane Arbault, directeur CNRS et chef du groupe NanoSystèmes Analytiques, cette étudiante escomienne a déposé un dossier, composé d’un rapport de stage, d’un CV, d’une lettre de motivation, et d’un abstract.

 

Son dossier a été sélectionné et a remporté ce prix pour la catégorie Masters 2.

 

Vendredi 20 janvier, Mlle Justine Pandard effectuera une présentation de ses travaux devant les étudiants du cycle ingénieur, pour ensuite recevoir son prix, qui lui sera remis par M. Albert Descoqs, ancien escomien et trésorier de la Société Chimique de France, en présence de M. Stéphane Arbault et de M. Gérard Bacquet, directeur général de l’ESCOM.