Communiqué de presse:

Est-ce l’école, les médias, ou plutôt l’entourage personnel – direct ou indirect – qui inspire aux Français.es leurs opinions et leurs argumentations aujourd’hui ? Comment se forge leur esprit critique ?

Pour en savoir plus, une étude a été menée en collaboration avec l’institut de sondage OpinionWay. En voici les principales conclusions.

 

Synthèse des résultats de l’étude « Les Français.es et l’esprit critique »

  • Pour 59% des Français.es interrogé.e.s, l’esprit critique relève de la capacité à avoir une discussion franche et ouverte « avec des personnes ayant des opinions différentes». 66% déclarent avoir changé d’avis après avoir entendu ou lu des arguments dans le débat public ou échangé avec leur entourage.
  • Les résultats de l’étude soulignent la très forte homogénéité des opinions dans les cercles familiaux et amicaux. Les répondant.e.s affirment avoir une opinion plutôt similaire à leur conjoint.e (74%) et leurs ami.e.s (64%), personnes délibérément choisies sur le partage de valeurs communes. Il est intéressant de constater que l’homogénéité des opinions se retrouve aussi au sein d’une même famille : 66% des Français.es estiment être en accord avec les membres de leur famille, qu’ils n’ont par essence pas choisis. Cela suggère qu’il est important de proposer des moyens pour s’ouvrir à des cercles de réflexion plus larges et questionne la manière dont les Français.es aujourd’hui s’informent ou prennent part aux débats de société.
  • Les Français.es se montrent assez méfiant.e.s vis-à-vis des informations lues ou vues dans les médias. 68% déclarent soumettre les informations reçues par les médias « classiques » au jugement de leur esprit critique. En revanche, 60% ne semblent pas considérer les réseaux sociaux comme une source d’information en tant que telle ou en tout cas comme une source d’information leur permettant d’exercer leur esprit critique.
  • 60% pensent également que la sur-information ne les aide pas à affûter leur esprit critique. Ce décalage entre la société et les médias sous-tend qu’il est compliqué de prioriser et sélectionner la bonne information parmi le flot quotidien des faits portés à notre connaissance. Il apparaît crucial de renforcer la mise en avant des sources d’informations diffusées par les médias pour permettre aux Français.es de porter un regard critique sur les faits présentés.
  • L’enquête questionne aussi le rôle de l’école dans la formation de l’esprit critique. Plus de 65% des répondant.e.s pensent que l’école ne favorise pas la formation de l’esprit critique aujourd’hui. Or, c’est à l’école que le.la citoyen.ne en devenir peut sortir des cercles d’opinion homogènes, de la famille et des proches, évoqués précédemment. C’est justement à l’école que le.la citoyen.ne est censé.e apprendre à critiquer les sources et à se mettre dans une posture de réception active des informations portées à sa connaissance.
  • Face à la sur-information et à la montée en puissance du rôle des réseaux sociaux dans l’information des citoyen.ne.s, se pose la question de la réinvention du débat public.

 

Les résultats de cette étude sont une invitation pour l’école, les médias et l’ensemble des parties prenantes du débat public à agir ensemble pour clarifier les sources des informations diffusées et favoriser la mise en contexte des faits portés à la connaissance des citoyen.ne.s.

 

L’analyse complète du sondage OpinionWay pour TEDx est disponible sur http://tedxchampselyseesed.com/articles/et-si-on-travaillait-tou-t-es-ensemble-a-forgernotre-esprit-critique