Vous êtes une femme de talent et vous hésitez encore à assumer vos ambitions ? Stop à l’autocensure et oui à la pulvérisation du plafond de verre ! Sylvia Lecardronnel, coach et auteur de « Propulsez votre carrière au féminin » vous donne ses conseils pour booster votre parcours.

 

#1 Avoir une vision

Quel que soit le moment de votre carrière ou l’écosystème dans lequel vous évoluez, restez toujours focus sur votre objectif. La maternité n’est pas un obstacle à la promotion dès lors qu’on garde toujours son but en ligne de mire.

#2 Se mettre à fond dans l’action 

Pour être proactive, pas de mystère : il faut se connaître. Avant un entretien annuel par exemple, prenez le temps de poser les grandes lignes de votre potentiel : qui vous êtes, vos savoir-faire, vos réussites… Ensuite, mettez-vous en mode projection. Travaillez sur ce qu’on attend de vous sur un poste plus qualifié et montrez de quoi vous êtes capable. Sortez de votre bureau, valorisez vos actions et objectivez vos réussites.

#3 Se libérer de ses croyances

Perfectionnisme, syndrome de la bonne élève, incapacité à déléguer : arrêtez de penser que vous êtes la seule à pouvoir faire et à faire bien. Apprenez à viser votre objectif et non plus à viser les moyens pour y arriver. Laissez l’opportunité à d’autres de s’épanouir et de faire à leur manière… même si ce n’est pas exactement la vôtre !

Comment dire non ?

Apprendre à dire non, c’est devenir le pro de l’arbitrage. Parce qu’on ne peut pas toujours tout gérer, il est impératif d’objectiver les demandes et de mettre des stratégies en place pour y répondre. Pour cela, interrogez-vous sur le profil de la personne en face de vous et sur l’émotion que vous ressentez lorsque vous refusez sa demande. Dire non ce n’est pas forcément être mal vu ! Quelques phrases utiles : « Je m’occupe de ce dossier mais il faut modifier l’échéance », « Ce dossier devient donc une priorité ? », « Je dois reporter cet autre dossier au regard de l’urgence que vous me donnez », « Je vous propose plutôt cette solution alternative ».

#4 Montrer son envie d’évoluer

Il ne suffit pas d’avoir envie d’un nouveau poste ou de nouvelles responsabilités, il faut le dire clairement et l’installer de façon durable. Evitez à tout prix le syndrome du prince charmant et ne pensez pas systématiquement qu’on va venir vous chercher pour ce poste… même si vous le méritez.

#5 Jouer la carte de l’unicité 

Quel est votre différence, quel est votre talent : apprenez à vous connaître et à savoir précisément où vous excellez. Arrêtez de penser que tout le monde partage votre talent.

#6 Réseauter 

Activez votre réseau le plus tôt possible. Vous ne connaissez pas de professionnels dans votre secteur ? Aucun problème, toutes les occasions sont bonnes pour nourrir votre réseau. A ce titre, les médias sociaux sont une mine d’or. Prenez tous les jours 10 minutes pour regarder LinkedIn et donner de l’information, faire preuve d’attention et être à l’écoute des autres. Pour avoir un réseau efficient, il ne suffit pas d’échanger des cartes de visite. Vous pensez qu’un article d’actu intéresse un de vos contacts ? Envoyez-lui avec un message privé. Impact garanti et renvoi d’ascenseur quasi assuré !