Engagée depuis 2014 dans le grand plan stratégique ESSEC 3i, l’ESSEC Business School dresse le bilan de 2 ans d’innovation, d’implication et d’internationalisation et dévoile ses axes de développement pour 2016.

 

 

Des réalisations ambitieuses

 

 

« Il y a 2 ans, l’ESSEC fixait son cap stratégique pour les 6 prochaines années, au terme d’une importante réflexion collective qui avait mobilisé l’ensemble de la communauté. Ensemble, nous nous sommes fixés pour ambition d’anticiper les défis de l’avenir et de donner à nos étudiants, comme à nos partenaires les clés pour agir, créer et innover dans un monde en mouvement » annonce Jean-Michel Blanquer, Directeur Général d’ESSEC Business School.

 

 

 

 

Au titre des réussites de cet établissement d’excellence depuis 2014 :

 

 

Des projets porteurs

 

« A présent nous voulons aller plus loin, approfondir le travail engagé en nous appuyant sur nos forces pour atteindre l’excellence », affirme le Directeur Général de l’Ecole. Une stratégie qui passe par 3 grands axes.

 

Une offre de programme plus cohérente et internationale

 

Reflet de l’excellence académique de l’Ecole, le Master in Management de l’ESSEC Business School a été classé en 2015 et pour la seconde année consécutive, sur la troisième marche du podium du Financial Time. Fière de ce résultat, l’Ecole entend bien asseoir sa renommée à travers le monde en faisant évoluer ses programmes, afin de proposer une gamme de formations toujours plus complète, du Bachelor au Doctorat. A titre d’exemple : le Bachelor in Business Administration a été repensé et transformé en Global BBA, plus international et revêtant une forte dimension innovation pédagogique via des tracks à Singapour (et bientôt à Rabat et Maurice).

 

 

Un déploiement multipolaire

 

Depuis de nombreuses années, l’ESSEC fait également rimer excellence avec international. La preuve en quelques chiffres : 138 professeurs de 35 nationalités et des élèves de 84 nationalités se côtoient sur ses différents campus qui rassemblent près de 28% d’étudiants internationaux.

Une logique d’ouverture qui se conjugue avec une logique multipolaire.

Via un réseau de partenaires toujours plus fort d’abord. L’Ecole est en effet en lien avec 176 universités partenaires sur l’ensemble de ses programmes, 26 accords de doubles diplômes ont été signés (Queen School of Business, KDI School of Public Policy and Management, FGV/EBAPE… parmi les plus récents) et une alliance ambitieuse se met en place avec l’Université Bocconi de Milan.

Par un déploiement mondial autour du hub de Singapour ensuite. Pour sa première année, le campus accueille plus de 1 100 étudiants et participants aux programmes de formation continue ainsi que 14 professeurs de l’ESSEC basés à Singapour.

En mettant le cap sur l’Afrique enfin. A la rentrée 2016, l’Ecole ouvrira par exemple une implantation Afrique-Atlantique à Rabat (Maroc) avec l’ambition de rayonner sur toute l’Afrique de l’Ouest et d’y devenir une business school de référence. A la rentrée 2017, l’ESSEC ouvrira également une implantation Afrique-Océan Indien à l’Ile Maurice, ou elle proposera le programme Global BBA.

 

 

 

 

Créer et diffuser des savoirs de demain

 

Si l’Ecole organise son expertise en 8 départements académiques, elle a également décidé de développer une approche matricielle et d’organiser parallèlement son expertise en 7 centres d’excellence correspondant aux grandes thématiques transversales de l’Ecole, à savoir : Digital Business, Management & Society, Impact Entrepreneurship, Luxe, Art & Culture, Markets & Regulation, IRENE (International Governance and Dialogue) et enfin Smart Life &Smart Economy.

 

Des projets toujours plus novateurs répondant parfaitement à cet esprit pionnier qui constitue la signature de l’Ecole.

 

CW.