15 000 mastères en Europe, 4 000 en Economie et Management, 2 000 programmes présents au salon Etudiant des Mastères ce mois ci, le choix ne manque pas. Mais, dans ce large éventail, lequel choisir, lequel répond à votre besoin ? Pas facile de s’y retrouver. Voici quelques clefs.

Francoise Rey, Directeur de l'ESSEC Grande Ecole, des Mastères et des MBAs

Une clef d’entrée : l’institution
Quelle diversité cependant entre institutions en termes de ressources professorales, nationales ou étrangères, formés en Europe, aux Etats-Unis… ? Quelle proximité avec les entreprises ? Quels champs d’expérience avec l’économie globale ? Quel recrutement d’étudiants d’origine internationale ou de formation variée ? Quelles méthodes pédagogiques ? Quelle part à la théorie, à l’intégration de l’expérience sur le terrain ? Quels partenariats ? Quelles complémentarités offertes en France ou à l’Etranger ?… Bref un cocktail qui se décline en fonction des objectifs d’apprentissage des programmes.

Autre clef, avec ou sans expérience professionnelle préalable
En formation au management, la référence a été longtemps le MBA (Master in Business Administration). Né aux Etats Unis, largement dominé par les institutions américaines, ce programme s’adresse à des managers ayant 4 à 6 ans d’expériences professionnelles. Généraliste, outre la maîtrise des mécanismes
économiques et des fonctions clefs de l’entreprise, il développe les capacités d’intégration des compétences au sein d’équipes multiculturelles, de formation et d’expérience variée dans un contexte d’économie globale ; il peut se décliner par secteurs : A l’ESSEC, par exemple, trois MBAs sont proposés, le GLOBAL MBA, qui à travers un projet en pays émergent conduit les participants à repenser les modèles économiques classiques, deux sectoriels : le MBA in Hospitality Management – dans le domaine de l’hôtellerie – et le MBA in Luxury Brand Management dans les industries des marques de luxe.Au cours de ces dernières années en Europe, sous l’impulsion notamment des accords de Bologne, les Masters qui ne requièrent pas ou peu d’expérience préalable, une ou deux années au plus, se sont transformés, développés. Là encore, le choix est immense sous des appellations diverses : MIM (Master in Management), MSc (Master of Sciences in Management, in Finance…), Mastères spécialisés, etc.

 

Plein temps ou à temps partiel, interrogez-vous sur vos objectifs, comparez, informez vous… «You have the answer»

Deux critères clefs pour leur examen
Le caractère généraliste ou spécialisé (fonctionnel ou sectoriel) à finalité professionnelle ou orienté recherche. Ainsi le Master of Science in Management d’ESSEC Grande Ecole, ouvert aux formations d’ingénieurs, médecins , pharmaciens, universitaires de toute discipline (M1/M2) est un programme généraliste sur deux ou trois ans, intégrant expérience professionnelle, internationale, ouvert sur des formations complémentaires, pratiquant l’hybridation des compétences technologiques et managériales. Plus courts, plus intensifs, à forte finalité professionnelle, les mastères spécialisés de l’ESSEC (15 à 18 mois), sectoriels ou fonctionnels permettent d’acquérir en plus de sa formation initiale une compétence « métier » dans ses trois dimensions stratégique, comportementale et managériale. A l’ESSEC, les mastères concernent soit un secteur d’activité : l’Agro-alimentaire, le Management Urbain, le Management des Affaires Internationales, soit une fonction de l’entreprise (Finance, Marketing, Achats et Supply Chain, Entrepreneur ou Management de Projets Technologiques…).

Enfin, autre critère l’intégration de l’expérience professionnelle avec des allers retours école/entreprise. 18 mois au minimum dans le programme ESSEC Grande Ecole, 4 à 6 mois d’une mission en entreprise pour les mastères, concrétisée par une thèse professionnelle, permettent aux étudiants d’approfondir ses choix, de mettre en perspective théorie et pratique, bref de se construire. Selon des modalités et des niveaux de recrutement variés. Recrutant après obtention d’un grade Master (M2), par exemple les Mastères spécialisés accrédités par la Conférence des Grandes Ecoles, ou sur M1 voire sur licence ou bachelor, avec concours ou sur examen d’un dossier. Enfin dernière modalité, plein temps ou à temps partiel. Alors, interrogez-vous sur vos objectifs, comparez, informez vous… «You have the answer»

Contact : Olivia Retali, responsable Relations Presse, retali@essec.fr