La France va accueillir et présider la 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015 (COP21/CMP11), aussi appelée «Paris 2015» du 30 novembre au 11 décembre 2015. C’est une échéance cruciale, puisqu’elle doit aboutir à un nouvel accord international sur le climat, applicable à tous les pays, dans l’objectif de maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C. La France va donc jouer un rôle de premier ordre sur le plan international, pour rapprocher les points de vue et faciliter la recherche d’un consensus des Nations unies, et aussi au sein de l’Union européenne, qui occupe une place importante dans les négociations sur le climat.

L’organisation de la COP21 est une opportunité pour remobiliser la communauté internationale de l’enseignement supérieur autour des universités et des écoles françaises.

 

La Conférence des Présidents d’Université et l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense, la Conférence des Grandes Ecoles et l’ESSEC Business School, organisent un colloque international les 15 et 16 octobre 2015 sur le thème:
« Eco-campus 3, s’engager et agir ensemble pour le climat », précédé d’une soirée le 14 octobre, organisée sous l’égide de HESI et Kedge Business School.

 

L’enseignement supérieur ne peut plus se contenter de déclarations ou d’invocations qui ont prouvé leur inefficacité. L’enseignement supérieur doit d’abord montrer l’exemple pour pouvoir interpeller ses parties prenantes et enfin jouer le rôle pivot qui lui incombe. Le colloque Eco-campus de 2015 propose un format de 2 jours, précédé d’une soirée avec trois phases d’échanges et de travail :

 

Programme

Le jeudi 15 octobre
à Nanterre
Les établissements d’enseignement supérieur interpellent les pouvoirs publics et la société civile : débats autour des outils existants et à créer, innovations et enjeux climatiques, cadres favorables et points de blocages à lever pour passer du discours à l’action ensemble, etc. La soirée de gala sera dédiée aux rôles des réseaux académiques internationaux (GPU, GCE, Global Alliance, HESI…) pour le déploiement de l’agenda des solutions

Le vendredi 16 octobre
Dans les locaux de l’ESSEC à La Défense
Les universités et écoles proposeront un forum des parties prenantes : passage de l’action aux solutions, en confrontant les items de la déclaration HESI à l’expertise issue de l’enseignement supérieur et de ses parties prenantes : collectivités, entreprises, ONG, réseaux territoriaux…

Au cours de la soirée du 14 octobre, HESI (Higher Education Sustainability Initiative) présentera les contributions volontaires de la communauté académique internationale pour le climat qui contribueront à l’agenda des solutions de la COP21 pour l’enseignement supérieur

Retrouvez le programme complet : ici