Communiqué de presse :

Le système de capteurs développé par ESIEE Paris, le laboratoire ESYCOM et la société Bodycap pour la mesure de l’onde de pouls, partira pour la Station Spatiale Internationale (ISS) début octobre 2016.

Le 15 novembre prochain, le spationaute français de l’agence spatiale européenne, Thomas Pesquet, l’américaine Peggy Whitson et le russe Oleg Novitskiy vont s’élancer du cosmodrome de Baïkonour (Kazakstan) à destination de l’ISS à 400 kms d’altitude.

L’objectif de cette mission est de procéder à plus de 100 expériences scientifiques dont de nombreuses issues du domaine de la physique (matériaux innovants plus résistants aux bactéries, étude des ballottements de fluides pour améliorer la stabilité des satellites…) et du domaine médical (collecte de données comportementales en apesanteur, tests d’un échographe pour améliorer les soins à distance…).

Les capteurs réalisés dans les salles blanches de ESIEE Paris seront testés par Thomas Pesquet et permettront de suivre l’évolution du système cardiovasculaire lorsque le corps est en apesanteur.

Capture1

Capture2

 

Capture3

 

 

 

 

 

Cette technologie est retenue dans le cadre du projet « EVERYWEAR » pour le suivi des paramètres physiologiques des spationautes, piloté par le CNES (Centre Nationale d’Etudes Spatiales), en collaboration avec MEDES (Institut de Médecine et de Physiologie Spatiales), l’ESA (European Space Agency), et l’INSERM (Institut National de la santé et de la recherche médicale). L’ensemble du matériel rejoindra l’ISS à bord du véhicule cargo OA-5.

Le retour de Thomas Pesquet, le plus jeune astronaute européen et de ses compagnons est prévu le 20 avril 2017.

Vous pourrez découvrir cette technologie lors de la prochaine Journée Portes Ouvertes le samedi 3 décembre de 13 h à 18 h à ESIEE Paris.