« Certes, nous sommes une business school, mais pour être performant et que l’entreprise soit au coeur de ce que nous voulons construire, nous devons nous penser comme une school for business ! »

Edouard Husson Directeur général de ESCP Europe

Edouard Husson Directeur général de ESCP Europe

Quel est le niveau d’implication des entreprises dans la pédagogie d’ESCP Europe ?
Les entreprises, très intégrées à l’élaboration de nos programmes, ont le souci de nous rencontrer lorsqu’elles voient émerger des thématiques nouvelles. Des intervenants extérieurs viennent également assurer des cours et donner des conférences dans nos locaux. De plus, ESCP Europe place les études de cas au coeur de l’enseignement du management. En matière de relations avec les entreprises, il existe d’autres modes de coopération, comme les chaires d’entreprises, et le pilotage paritaire : il s’agit de la définition de programmes de recherche appliquée, de l’identification de publics concernés, de la proposition de cas d’entreprises « en direct » ainsi que de l’organisation en commun d’événements ou de conférences. Ajoutons que nous dotons chaque programme de l’école, progressivement, d’un conseil d’orientation. Dans le cadre d’une économie mondialisée, nous souhaitons mettre en place la possibilité de recruter, en accord avec des entreprises qui garantissent leur embauche, des étudiants étrangers dont elles estiment qu’ils ont le profil recherché, par exemple dans le cadre d’une combinaison ingénierie/management déjà acquise et que nous renforcerons. L’enjeu consiste à recruter les étudiants étrangers qui seront les mieux adaptés aux stratégies de nos entreprises partenaires.

 

De quelle manière l’association des entreprises aux parcours des élèves leur permet-elle d’acquérir une professionnalisation internationale d’exception ?
Généralement, les entreprises reconnaissent qu’elles manquent d’individus, qui, dès leur diplomation, bénéficient de l’ouverture internationale et de la sensibilité à l’interculturel que nos étudiants acquièrent tout au long de leur cursus. Avec nos diplômés elles prennent une longueur d’avance. En effet, dans nos formations, les étudiants visitent au moins deux campus sur les cinq dont nous disposons en Europe et ils effectuent des séjours d’études hors d’Europe pour compléter leur expérience. De plus, tous les étudiants du « Master in management » ont l’opportunité d’effectuer une année de césure en passant par exemple un semestre dans une université partenaire et un semestre dans une entreprise extra-européenne.

 

Quel est l’intérêt pour l’école de proposer des services personnalisés aux entreprises ?
L’Executive Education constitue un de nos pôles prioritaire de formation. Nous proposons aux entreprises que nous rencontrons, un éventail de possibilités qui inclut l’embauche de nos diplômés, la participation à nos choix pédagogiques et le montage de programmes spécifiques. Ecole intégrée au niveau mondial, il ne s’agit plus seulement pour ESCP Europe de dispenser des enseignements, mais de proposer de véritables « paquets de services » aux entreprises, qui peuvent inclure, outre la formation, du coaching et de la recherche appliquée sur l’ensemble de ses campus.

 

Pourquoi les entreprises sont-elles le vecteur essentiel de la recherche de l’école ?
Transferts de recherche, recherche appliquée, programmes de recherche et commandes des entreprises constituent des axes que nous développons en permanence. De fait, parmi notre centaine de doctorants, plusieurs prolongent leurs recherches en nous aidant à réaliser des rapports que nous commandent les entreprises. Cette démarche nous permet également de fabriquer nos propres cas et de transférer des savoirs concrets vers les élèves. C’est sur notre campus de Turin que nous allons le plus loin : nous proposons aux entreprises un statut d’associé, et donc la possibilité de participer à l’élection des membres du Board de la Fondation locale qui soutient notre campus. Elles peuvent devenir ainsi des acteurs de la gouvernance de l’Ecole.

 

« L’entrepreneuriat est une valeur très prisée par nos étudiants. »
Notre chaire entrepreneuriat, sponsorisée par le cabinet « Ernst and Young », ainsi que l’option entrepreneuriat que nous proposons à tous les élèves, leur permettent d’accéder à ce type de formation. De fait, 8 % des étudiants du « Master in management » créent leurs entreprises sur des modèles de start-up, en profitant de nos incubateurs, y compris durant leur année césure.

 

Patrick Simon